Le spécialiste du voyage responsable

Muang Hiam Le frisson nocturne du Nam Nern Night Safari

Dans le Nord du Laos, l’aire protégée de Nam Et-Phou Louey est le dernier refuge de tigres du pays. Véritable sanctuaire de la vie sauvage, cette zone abrite la plus grande biodiversité du pays. Un projet d’écotourisme permet aux populations Khamu sur place de protéger leur territoire, en vous offrant un safari en bateau original et une nuit dans la jungle inoubliable !

Amoureux de nature et de vie sauvage, voilà une étape à ne pas manquer lors de votre voyage au Laos. Dans un pays durement touché par les guerres et la déforestation, l’aire protégée de Nam Et-Phou Louey est une bénédiction !

Tout débute dans le petit village Khamu de Ban Son Koua, à environ 350 km à l’Est de Luang Prabang. On arrive généralement de Phonsavan ou de Nong Khiaw après 4-5 heures de route. L’endroit difficile d’accès vous promet une expérience authentique dans un Laos sauvage et préservé. Au cœur de ces montagnes mystérieuses, le mont Phou Louey culmine à 2257m.

C’est parti pour deux jours en immersion dans la forêt avec l’ethnie Khamu. Les présentations sont l’occasion d’en savoir plus sur leur communauté, leur village, leur tradition animiste. En fin de matinée, c’est déjà l’heure d’embarquer sur une pirogue traditionnelle pour rejoindre l’écolodge où vous passerez la nuit.

Entre la forêt et la rivière, vous posez vos sacs dans de petits bungalows construits entièrement en matériaux locaux et en bois recyclé. Ils sont rustiques mais équipés du nécessaire : moustiquaires, draps propres et salles de bains communes. Après un déjeuner traditionnel et une après-midi d’échanges avec vos guides, vous reprenez le bateau et remontez la rivière vers le cœur de la zone protégée, pour atteindre la rive où vous passerez la soirée.

Au milieu de ce sanctuaire sauvage, dans ce Laos du bout du monde, une équipe aux petits soins partage son mode de vie avec vous. Quelle est l’histoire de cette communauté Khamu ? Ses contes et légendes ? Comment vit-elle dans cet environnement hostile ? Comment préparer à manger dans ces conditions ? Le diner se déroule autour d’un joyeux feu de camp, de spécialités laotiennes et de bière Lao bien sûr !

L’excitation monte, lorsque qu’après le coucher du soleil, vous rembarquez sur votre pirogue. Cette fois, c’est moteur éteint que vous redescendez la Nam Nerm. Seule la torche de votre guide éclaire les environs à la recherche d’animaux. Cerfs, loutres, sambars, hiboux… Même si vous comprenez que le tigre du Laos ne se montrera pas ce soir, vous êtes conquis par le sentiment exclusif d’être au milieu de la jungle en pleine nuit, bercés par les bruits environnants.  

L’implication de la communauté

L’argent généré par cette activité touristique soutient le programme de conservation des tigres et de la vie sauvage de la zone protégée mais pas seulement. Créé en partenariat avec l’ONG internationale Wildlife Conservation Society, ce projet a des retombées économiques directes sur les populations locales, en leur offrant une alternative à la chasse et au braconnage. Un membre de chaque famille du village de Ban Son Koua peut travailler pour le projet, dans l’une des 5 catégories suivantes : guides, cuisiniers, artisans, capitaines ou gérants du lodge. Ils sont tous sensibilisés et formés pour donner le meilleur service, et signent un contrat énonçant les règles de la zone.

Les villageois impliqués dans le projet reçoivent un bonus en fonction du nombre d’animaux aperçu durant le safari par les visiteurs.

Un fond de développement issu des recettes touristiques est partagé équitablement entre les 14 villages de la zone autour de la Nam Nern. L’argent du fond de développement est utilisé pour soutenir différentes initiatives choisies par chaque village. Le montant peut être réduit si un villageois ne respecte pas les règles de la zone protégée.

Et si vous partiez en trek ?

Pour répartir équitablement les visites sur le site et en faire profiter d’autres villages, le projet a développé de nouvelles activités comme le trekking. Différents itinéraires, dans une zone plus à l’Ouest, offrent des treks de 2, 3 ou 5 jours pour le moins orignaux puisque vous dormez dans un nid douillet suspendu aux arbres !

L’itinéraire standard pour le safari de nuit est de 2 jours/1 nuit dans un groupe de 10 personnes maximum. On peut réserver à l’avance directement sur leur site internet. Tout est inclus dans le prix : l’entrée du parc, le prix du fond de développement et le bonus, les bateaux, l’eau, la nourriture, les guides et la chambre.

Nam Nern Night Safari
Muang Hiam
Laos
Email : [email protected]
Tél. : +856 20 2860 0038
Tarifs : 130 € / pers. tout inclus
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire

PHOTOS

Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Nam Nern Night Safari - Laos
Le frisson nocturne du Nam Nern Night Safari - Laos