Le spécialiste du voyage responsable

Bouts du Monde Et vogue l'utopie !

Des marins à pompon rouge d’un navire-école de la Marine Nationale en partance pour l’ailleurs, c’est la toute dernière couv’ de Bouts du Monde. Avec eux, on s’embarque pour de nombreux voyages en bateau : sur le Marco Polo, rien que le plus gros au monde, sur un cargo patagon qui relie Puerto Natalès à Puerto Montt. Débarquement et retour sur la terre ferme avec l’Irlande, Kaboul, la Corée du Nord, Moscou ou encore le Continental Divide Trail…

Un compte-rendu surréaliste qui nous est envoyé de Pyongyang et qui nous fait vivre en direct la disparition du tyran Kim Jong Il pendant que son peuple le pleure à chaudes larmes et à grands coups de cérémoniels pompeux, un récit empreint de nostalgie qui nous compte les derniers jours de Kaboul heureux, les Moscovites qui décorent leurs quartiers laissés à l’abandon de sculptures de récupération faites de pneus, de mangeoires à oiseaux taillées dans des briques de lait, de peluches suspendues aux poteaux pour un résultat kitsch, laid, mais touchant et plein d’une naïveté toute sincère… Voilà les récits les plus marquants qui se sont imprimés dans notre esprit à la lecture du n°16 de la très léchée revue Bouts du Monde.

Ceux qui aiment la mer pourront à l’aise larguer les amarres mais ceux qui n’ont pas le pied marin ne seront pas en reste, notamment s’ils s’engagent sur le parcours initiatique de Krystèle Bodet, jeune cavalière partie avec deux mules pour traverser les États-Unis dans leur longueur en progressant à travers le Nouveau-Mexique, au coeur du Colorado et du Wyoming pour enfin longer le Montana jusqu’à la frontière canadienne. A moins que les vents ne les portent sur les pentes du Llullaillaco, volcan sacré des Incas empreint de mysticisme, qui culmine à 6739 mètres d’altitude, là où les éléments se déchaînent, où vers la Mongolie, Oulan-Bator et les steppes balayées par les vents et les galops des chevaux… 


Revue Bouts du Monde

N°16 - Octobre/Novembre/Décembre 2013
15 €

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Fondatrice le
Laisser un commentaire