Rédactrice Voyage

Cécile Le Maitre

Le charme et une plume impeccable

T'es qui toi ? Je m'appelle Cécile Le Maitre. Je partage avec les lecteurs de Babel mes bons plans alternatifs pour faire du tourisme de manière responsable et je chronique des expos parisiennes qui invitent au voyage.

Ça a pas l'air bien vieux tout ça ! Bientôt 30 ans…

On devine quelques origines… Enfant, les gens pensaient que mes parents m'avaient adoptée. Encore aujourd'hui, on me demande souvent si j'ai des origines asiatiques. Non, n'acquiescez pas, je suis en fait de quasi-pure souche bretonne (mâtinée d'un soupçon de Charente). De quoi alimenter le mythe des origines mongoles des Bigoudens…

Bon, les choses sérieuses : qui est l'heureux élu ? Argentina ! Pour ses grands espaces, la diversité de ses paysages, son orgueil national et ses nombreux symboles, et surtout parce que j'y ai vécu un an ! Mon premier grand périple à l'autre bout du monde ! Je l'ai parcourue en bus, d'Ouest en Est (je vivais à Mendoza, au pied de la Cordillère) et du Nord au Sud ; et pourtant je n'ai pas tout vu ! L'Argentine est un pays complexe dont il nous arrive d'entendre parler par bribes lorsque l'histoire nationale prend des allures de drame. Mais il faut prendre le temps de partager le maté avec des Argentins en parlant d'histoire et de politique pour commencer à percer le mystère de cette Nation que l'on dit très fière.
Je ne peux pas parler de l'Argentine sans évoquer également son voisin le Chili, et plus particulièrement l'une de ses îles, Chiloé, pour laquelle j'ai aussi beaucoup d'attachement. Sauvage, rurale, nourrie de mythes et légendes, parsemée de maisons colorées, Chiloé, pourtant proche du continent, a su préserver son identité insulaire. Je n'en dis pas plus car je ne manquerai pas de consacrer un article ou deux à cette destination idéale pour l'éco-tourisme.

Et du côté des rêves ? Les grands parcs d'Afrique. Observer les grands fauves lors d'un safari à cheval est mon rêve absolu.

L'inspiration, elle vient d'où ? Des transports. Dans le métro, en train ou en avion, transportée je me perds dans des rêves de voyages lointains, invente des histoires à raconter, élabore des projets…

Le mot de la fin ? Un message : prendre le temps. Que l'on parte un week-end, une semaine, un mois ou une année, prendre le temps de s'arrêter quelque part, d'observer, de se montrer disponible et ouvert, favorise les rencontres et créé des moments inoubliables.

Question bonus : Un lieu incontournable selon toi ? Bornéo, dans une maison longue au cœur de la forêt primaire, pour partager quelques jours le mode de vie communautaire des ethnies de l'île.