Le spécialiste du voyage responsable

Film "Retour au Groenland" : un voyage, trois générations et des icebergs par milliers

Depuis petite, Aurélie écoutait son père conter son incroyable voyage au Groenland réalisé en 1980, bien avant qu’elle naisse. En 2016, elle y est allée à ses côtés et ensemble, ils ont emmené Rose, sa fille d’alors deux ans, au pays des glaces et des esquimo. Ce "Retour au Groenland", ils l’ont vécu en famille et à travers les yeux de trois générations. Aurélie en a fait un film intime et doux sorti le mois dernier. On a tant aimé qu’on l’a conviée en juin prochain à venir le présenter au No Mad Festival 4ème du nom !

C’est près de quarante années plus tard qu’Aurélie Amiot, bien connue des colonnes de Babel Voyages puisque la jeune réalisatrice n’est autre que la blogueuse qui se cache derrière le pseudo Madame Oreille, s’est engagée dans les pas de son paternel qui avait parcouru les terres gelées du Groenland en 1980. À ses côtés, son père et sa fille. De Kangerlussaq à Qeqertarsuaq, en passant par Sisimiut, Ilulissat ou encore Saqqaq, ils parcourent ces régions froides en avion, en bateau, à pied, investissent une petite cabane en bois sur pilotis face aux icebergs. Le même itinéraire que 36 ans plus tôt et pourtant, de nombreux changements... 

Groenland d’hier, Groenland d’aujourd’hui

En comparant la vie actuelle aux vieilles photos de son papa, Aurélie dresse un portrait à la fois réaliste et doux du Groenland moderne. Un Groenland plus positif en terme de qualité de vie, mais plus affecté d’un point de vue environnemental : les nombreuses voitures de Sisimiut qui n’ont pourtant aucune route à emprunter pour sortir de la ville, les conserveries de poissons qui ont remplacé les séchoirs traditionnels, les gateaux et bonbons de grandes marques qui envahissent les rayons du supermarché, le glacier qui recule, la glace qui flotte moins sur les eaux... 

On adore la tendresse qui se dégage des images et ce projet de famille génial, la cadence tranquille de ces trois voyageurs qui progressent au rythme de la petite Rose, la fine bande-son qui capte les crissements des pas dans la neige, le vent qui se mêle aux vagues, le craquement assourdissant des icebergs, la pluie qui tape contre la fenêtre, le souffle des baleines à bosse qui apparaissent par surprise à quelques mètres de la plage seulement, le jappement des chiens... Et puis les voix de nos trois protagonistes : celle d’Aurélie, la narratrice, les commentaires de Jean-Michel qui se remémore la vie tel qu’il l’a vécue ici il y a plus de trois décennies, et les premiers mots de Rose, qui s’entraîne à formuler iceberg à l’heure ou d’autres se contentent de prononcer caillou ! Sa voix frêle qui entonne Petit Navire... Côté images, nous ne sommes pas en reste : time laps aux couleurs superbes qui font se balancer les icebergs glacés, les baleines captées gueules ouvertes dans un ballet dinatoire magique, les animations cartographiées qui nous permettent de nous situer, des soleils rasants, des portraits touchants...    

Retour au Groenland projeté au No Mad Festival 2018

"A quoi ressemblera le Groenland si tu reviens toi aussi dans trente ans ?", telle est la question qui clôt le film et qui nous invite à ralentir pour que Rose a son tour puisse revenir et profiter de l’intensité merveilleuse de ce monde gelé sans qu’il n’ait été plus affecté par l’activité humaine et le réchauffement climatique.

Un voyage dans un monde si fragile qu’il soulève bien des réflexions. Et une invitation à y réfléchir tous ensemble les 16 et 17 juin 2018 lors de la 4ème édition du No Mad Festival où Aurélie nous présentera son film aux côtés de son papa et de sa fille, lesquels essaimeront certainement quelques graines d’évasion lointaine en famille... 

En attendant, le film est disponible en paiement libre : https://www.madame-oreille.com/retour-au-groenland-le-film/
Vous savez désormais comment occuper votre soirée... 

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Fondatrice / Responsable Éditorial le
Laisser un commentaire