Le spécialiste du voyage responsable

Film Génération Tour du Monde : une dose d'inspiration pour partir à son tour

Ils sont sortis des sentiers battus pour voir ce qu’il y avait de l’autre côté de la barrière de la routine. Eux, ce sont des filles, des gars, des couples, des parents, des familles... Ils s’appellent Inès, Sam, Micka, Margje, Elias et Andrea, Florence, et tous sont partis en tour du monde, le voyage initiatique de notre génération.

Florian Mosca et Laurent Lingelser, alias Les Coflocs, en ont fait un film de 50 minutes bourré d’inspiration et de bonnes ondes pour se lancer à son tour dans l’aventure, sauter le pas et oser accomplir ses rêves pour mieux s’accomplir soi-même.

Pas assez d’argent ? Impossible de quitter son job ? Des proches trop inquiets ? Il y a des dizaines et des dizaines d’excuses pour ne pas sauter le pas et ne pas se lancer dans un voyage autour du monde. Pourtant, l’entreprise est à la portée de tous. Seule la volonté suffit et la chance n’a rien à voir là-dedans. C’est ce que démontre le film Génération Tour du Monde, qui tire le portrait à 10 voyageurs au long cours, de situation et d’horizon différents, qui ont pourtant tous réussi à réaliser ce rêve qu’ils couvaient en eux depuis longtemps.

"Quand on veut une chose, tout l’univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve..."

Porté par une bande-son planante, et des citations inspirantes qui viennent renforcer les réflexions choc de chacun des protagonistes, la pellicule nous entraîne sur les abords du lac Baïkal, dans une école de Vientiane au Laos, au beau milieu des turquoises incroyables de Key West, devant les glaciers argentins ou les étendues immaculées du Salar d’Uyuni, au beau milieu des savanes animalières d’Afrique du Sud ou entre les encens fumants d’un temple au Vietnam. Tour à tour, Florence, Sam, Micka, Anthony, Quentin, Lucie, Hélène, Stéphane et les autres répondent à pourquoi un tour du monde ? Quel a été le déclic ? Quels rêves les animaient ? Quels ont été leurs freins avant le départ ? Comment se sont-ils préparés ? De quelle façon voyage-t-il ? Est-ce que ça coûte cher ? Quel est leur plus beau souvenir ? Et leur plus grosse galère ?

Pour franchir le pas, chacun a eu à affronter trois étapes clefs : vaincre ses propres peurs ; se confronter à l’armée de ceux qui sont hostiles à leur départ et s’inquiètent pour eux ; se libérer de leur quotidien professionnel, soit tout mettre entre parenthèses pour certains, soit tout quitter pour d’autres. "Nos peurs nous protègent de ce qu’on ne connait pas, mais à la fois si on les écoute trop et qu’on se focalise trop dessus, nos peurs agissent comme un somnifère" explique Michaël si justement. 

"Des fois, il faut savoir scier la branche sur laquelle on est assis"

Les bienfaits du voyage qui en découlent alors ? Un sentiment de liberté puissant et de sérénité, la découverte de cultures nouvelles pour des Hommes plus ouverts et tolérants, un respect de la nature ancré, des années de souvenirs accumulés en quelques mois seulement, l’apprentissage de la simplicité et de l’essentiel, plus de solidarité avec autrui et une connaissance de soi décuplée comme jamais...

"La vie, ce n’est pas seulement respirer, c’est aussi avoir le souffle coupé" a dit Alfred Hitchcock. Et si c’était ça, le véritable secret du bonheur ? L’exigence de vivre l’exceptionnel au quotidien, en toute simplicité mais en étant connecté à soi, aux autres et au monde. Le lien entre ces dix voyageurs n’est-il pas l’immense bonheur qui se lit sur leur visage et dont ils semblent déborder, comme s’ils s’étaient élevés au-dessus des soucis de ce monde par le voyage ? "Voyager de culture en culture pour ne plus voir qu’une seule pierre, mais tout l’édifice du monde" susurre la voix off. 

On ressort de cette projection léger et inspiré, avec pour envie de jouïr de la vie sans attendre. Ça tombe bien, c’est l’ambition affichée par les Coflocs et leur nouvelle réalisation, désormais disponible en accès libre sur la Toile. "Suivez vos rêves, ils connaissent le chemin..."

POUR VISIONNER LE FILM EN INTÉGRALITÉ : https://blog.lescoflocs.com/


AGENDA : Génération Tour du Monde - Le voyage d’une vie sera projeté au No Mad Festival du 15 au 16 juin 2019 sur un écran de cinéma. Il vous donnera aussi l’occasion de rencontrer ses réalisateurs Florian Mosca et Laurent Lingelser, d’échanger avec eux après la projection, mais aussi très certainement avec quelques personnalités du film. Save the date !

ARTICLE ÉCRIT PAR :
Fondatrice le
Laisser un commentaire