Le spécialiste du voyage responsable

Ladakh Nimmu House, ma maison sur le toit du monde

Dans un petit village himalayen de la vallée de l’Indus, se cache une maison d’hôtes au charme fou, à l’accueil chaleureux et à l’histoire exceptionnelle. Dormir à Nimmu House, c’est se retrouver au cœur d’un véritable joyau de l’architecture ladakhie, mis en valeur et sauvé par une équipe d’amoureux du Ladakh.

Cette région himalayenne a conquis déjà le cœur de nombreux voyageurs venus trekker dans des espaces infinis, découvrir des monastères uniques au monde et côtoyer un peuple rempli de sagesse.

Le « pays des cols », une région à part en Inde

A l’extrême Nord de l’Inde, le Ladakh, surnommé le « Petit Tibet », s’étend sur de hauts plateaux désertiques à plus de 3500 m d’altitude. Un vol fabuleux au-dessus de la chaîne himalayenne vous pose directement à Leh, puis trois quarts d’heure de route vous mènent jusqu’au paisible village de Nimmu, à la confluence du Zanskar et de l’Indus.

L’offre hôtelière au Ladakh est peu diversifiée, on trouve beaucoup de guesthouses et quelques hôtels de luxe, mais rien comme Nimmu House. L’authenticité mêlée au confort et au service d’exception : une recette miracle pour se ressourcer. Depuis 2013, cette maison d’hôtes de caractère ouvre ses portes aux voyageurs entre mai et septembre, lorsque la douceur de vivre succède au rude climat hivernal.

Du calme, du charme et du confort

On vient à Nimmu House en début de voyage pour se remettre de ses émotions, recevoir de bons conseils pour s’acclimater et se faire chouchouter. Le petit bonus, c’est Indrani, la prof de yoga sur place qui donne des cours de pranayama, des exercices de respiration pour mieux s’adapter à l’altitude. Les plus chanceux restent une semaine, partent en balade, visitent les monastères de la vallée de l’Indus ou tentent une descente en rafting sur le Zanskar. L’endroit est propice à la lecture, à la méditation et à la pratique du yoga, parfait pour ceux qui reviennent d’un trek et souhaitent se détendre.

La maison de 1200m2, en cours de restauration, s’élève sur 3 étages avec plus de 30 pièces habitables dont deux temples, une salle à manger magnifique et 4 chambres cosy et élégantes. Le mobilier et les murs d’époque sont emblématiques de la richesse du patrimoine local. A l’extérieur, les étables abritent yaks, chèvres et dzos (croisement de vache et de yak). L’immense terrain de 4500m2 est peuplé d’arbres fruitiers et traversé par un petit cours d’eau. 6 tentes spacieuses et confortables forment des cocons intimes, parfaitement disséminés dans le verger face à la chaîne himalayenne. Le soir, on se retrouve autour d’un grand feu dans la cour et le matin, on prend son petit déjeuner sous les abricotiers. Dans un pur style architectural tibétain, avec sa terrasse et son verger, il se dégage de Nimmu House une ambiance presque… provençale !

Sur place, l’équipe est comme une grande famille qui se donne rendez-vous chaque été. Manon, une française dynamique gère l’établissement avec son équipe. 7 jeunes des villages environnants travaillent à l’entretien de la maison, du jardin et au service. Ramesh, le « Mac Giver » des lieux et son épouse Maya sont en cuisine, pour votre plus grand plaisir. Les plats sont préparés à base de produits frais, le plus souvent bios, cultivés dans le jardin ou dans les champs alentours. Pour minimiser la consommation de bouteilles en plastique et dissuader les voyageurs d’en acheter, de l’eau filtrée et des gourdes sont mises à disposition gratuitement sur place.

Un investissement responsable

La maison appartient à la famille Nangso, descendante d’un important collecteur d’impôt de la vallée de l’Indus, cousin du roi du Ladakh. Le rattachement du royaume à l’Inde en 1947 a mis fin aux privilèges de la famille royale. Faute de moyens financiers suffisants, les propriétaires n’ont pas pu l’entretenir et la maison est tombée en ruine.

En 2012, deux amis, Lobzang Punchok Shamshu, entrepreneur ladakhi, et Alexandre Le Beuan, professionnel du tourisme, visitent la maison. C’est le coup de cœur : ils proposent à la famille de rénover la maison et de la transformer en hôtel de caractère pour que Nimmu House retrouve son faste d’antan. « On ne peut se lasser de la beauté du Ladakh et de l’âme de cette maison. » nous dit Alexandre. Il souhaite à tout prix partager sa nouvelle trouvaille d’une manière innovante et durable, il lui faudra beaucoup d’audace et de passion...

Protéger le patrimoine culturel en le partageant avec les autres

Les objectifs du projet sont clairs : participer à la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel du Ladakh, créer de l’activité économique pour les habitants de Nimmu et répondre à une demande croissante de la part de voyageurs pour des hébergements de charme, authentiques et confortables dans une région himalayenne isolée.

Pour redonner à cette maison la grandeur qu’elle mérite, il faut réunir une équipe d’experts, architectes, décoratrice d’intérieur, tibetologue, artisans, historien de l’art et professionnels de l’hôtellerie pour répondre aux nombreux défis de la maison. Les températures négatives l’hiver et l’ouverture de l’hôtel en saison estivale ne permettent que 4 mois de travaux par an. Il est difficile de trouver les rares professionnels de restauration de peintures ou de mobilier tibétain. Et le projet est coûteux. Comme disait Nelson Mandela « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse. » Et bien l’équipe de Nimmu House l’a fait et accueille des voyageurs pour son cinquième été consécutif ! Les travaux se succèdent pour rénover et aménager plusieurs chambres et différents espaces communs selon des techniques traditionnelles et avec des matériaux locaux, en utilisant quasiment pas de ciment. Les visiteurs suivent l’évolution de ce travail titanesque, comme un livre ouvert sur les richesses de la culture himalayenne.

Un projet touristique durable exemplaire au Ladakh

Quand on rencontre l’équipe de Nimmu House, on réalise leur attachement sincère à la maison et au Ladakh. Manon nous confie : « On veut que les Ladakhis éprouvent de la fierté pour leur bien ainsi qu’un sentiment d’appartenance au lieu. La restauration de la maison est un long projet, la volonté de toute l’équipe de faire partie de l’aventure est déterminante. »

Une nouvelle initiative a vu le jour cette année : « Nous travaillons sur un projet agro-touristique avec les femmes du village de Nimmu pour produire et commercialiser localement des produits à base d’abricot. La maison sert de vitrine du commerce équitable et local pour leurs produits (abricot secs, huile d’abricot, mélange de céréales et de fruits secs locaux). On s’occupe du packaging et de la vente, leurs produits sont ainsi valorisés et les revenus leur reviennent directement. »

Nimmu House a été nominée aux trophées du tourisme responsable en Inde en 2016 dans la catégorie « sauvegarde du patrimoine culturel et redynamisation d’une économie locale ». Son projet de conservation durable qui respecte à la fois les paysages, les traditions et favorise l’économie locale est un véritable exemple pour les autres acteurs touristiques de la région !

Nimmu House
Nangso Nimmu House
Nimmu
194101 District Leh-Ladakh
Jammu & Cachemire – INDE
Email : [email protected]
Tél. : (+91) 8447 7575 17
Tarifs : A partir de 120 € la nuit en demi-pension
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire