Culture

10 ouvrages de voyage à mettre au pied du sapin pour Noël

By Laetitia Santos

Posté le 16 décembre 2013


Dans une semaine tout pile, c’est Noël ! Il vous manque encore quelques cadeaux ? Voici 10 idées de beaux livres à offrir aux êtres chers pour que souffle un vent d’évasion délicieux au pied de votre sapin.

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

"Rendez-vous en terre inconnue, Tome 2" - Ou le parti pris de témoigner du bonheur simple pour tout être-humain

Le tome 1, tiré de l'émission à succès de Frédéric Lopez, Rendez-vous en terre inconnue, fut un véritable succès de librairie. Pas étonnant donc qu'un tome 2 voit le jour, depuis le numéro avec Gérard Jugnot et les Chipayas de Bolivie jusqu'à celui sur Mélissa Theuriau et les Massaïs de Tanzanie. Et ça, c'est une exclu, car le volet n'a toujours pas été diffusé sur nos écrans télé. Entre deux, Virginie Efira et les Tsaatans de Mongolie, Frédéric Michalak et les Lolo Noirs du Vietnam, Zabou Breitman et les Nyangatom d'Éthiopie, Sylvie Testud et les Gorane du Tchad ou encore François-Xavier Demaison et les Raïka d'Inde.

En réunissant toutes ces communautés du monde entier dans ces pages, Frédéric Lopez savoure le plaisir de faire partager au lecteur "un état des lieux de notre héritage" car, confie-t-il à David Pujadas dans la préface, "ces peuples autochtones sont la mémoire de l'humanité". Une préface perspicace qui pose les bonnes questions : que dit Rendez-vous en terre inconnue sur notre société ? Est-ce un choix délibéré de ne montrer ni la faim, ni le manque ou la maladie ? Pourra-t-on encore tourner un Rendez-vous en terre inconnue dans vingt ans ? Ce à quoi le présentateur humaniste répond en parlant de solidarité opposée à la solitude et au matérialisme, de leçon de bonheur tout simple que représente une nuit passée à la belle étoile dans la taïga, d'images de gens du bout du monde à des moments valorisants de leur vie contrairement aux images de guerre du journal télévisé, du refus de l'angélisme ou du misérabilisme

Au fil des pages, les superbes images de Jean-Michel Turpin, une présentation historique, politique et sociologique de chacun des sept peuples présentés, des parenthèses culturelles sur le syncrétisme religieux, le courage, la cohésion communautaire… Et puis le témoignage des personnalités qui se sont embarquées dans cette aventure en terre inconnue, parfois si touchant et si juste à l'image des quelques mots de Gérard Jugnot qui résument à eux seuls toute la philosophie de l'émission : "Voyager en terre inconnue, c'est aller à la rencontre de l'autre et aussi de soi-même. Perdu, sans repères et loin des siens, on se retrouve en solitude près des autres qu'on n'imaginait pas si proches"…

Un ouvrage dont on s'imprègnera tout entier tant les belles valeurs dans lesquelles baignent ces pages font du bien à l'âme…

"Vendée, Carnet de voyage" - La poésie pour guidage

À tous les amoureux du département vendéen, voici un bel album qui conjugue crayonnage, aquarelles et photographies dans une visite parfaitement subjective d'un bout de terre côtière à l'histoire bien trempée.

Les connaisseurs, comme les étrangers au coin, auront plaisir à tourner les pages pour découvrir des suggestions de visites et d'activités pleines de charme. Parmi nos préférées : la féérie discrète du Marais Breton Nord, les jeudis inoubliables de Challans grâce à son marché de produits frais, les sorties ornithologiques pour scruter le ciel de l'Aiguillon-sur-Mer, les remous et glouglous du Puits d'Enfer, les vignes de Brem-sur-Mer, classées Fiefs Vendéens, le jardin des Olfacties de Coëx ou encore un bivouac entre les roseaux dans le marais de Sallertaine.

De ces pages, il se dégage une brise marine et iodée, une tranquillité de campagne, une authenticité propre aux doux recoins de France, un sentiment d'éternité préservé… Comme si on avait passé là toutes nos grandes vacances depuis l'enfance et que l'on portait en notre coeur chacun des lieux de bonheur assemblés ici tel un patchwork brodé main…

Vendée, carnet de voyage
Éd. Terre Plurielle, 144 pages
29,50 €

"500 façons de voyager dans son canapé" - LE guide évasion de cette fin d'année

Petit crush pour ce guide pratique signé Lonely Planet qui a l'ambition de nous faire voyager le temps des longues soirées d'hiver, bien calé au chaud dans notre canapé. Depuis qu'on l'a à notre merci, c'est bien simple, on a envie de passer tout notre temps à cocooner avec lui. Car lui, c'est un puits de culture voyage. Alors plongé dans ses pages, on partage à ses côtés des soirées ciné, on écoute des albums tout entier, on se lit des romans exotiques… L'histoire semble sans fin.

Il suffit de lui citer un pays pour qu'immédiatement, il vous conseille : évoquez le Brésil et vous passerez votre soirée devant Central do Brasil ou La Cité de Dieu, à moins que vous ne préfèreriez vous plonger dans un récit de Jorge Amado, Joao Guimaraes Rosa ou Carlos Drummond de Andrade. La Chine ? Il vous répondra Lotus Bleu, L'Empire du Soleil, Le Dernier Empereur, La montagne de l'âme ou quelque chose de plus récent façon Wong Kar Wai. Envie de dolce vita en Italie ? C'est comme ci c'était fait avec Le fanfaron, Le guépard, La Nuit de San Lorenzo ou encore Respiro. Le Mexique se palpe à travers Bunuel et Los Olvidados, à travers Au-dessous du volcan, Frida, Y tu mama tambien… Tandis que pour Berlin, ce serait Goodbye Lenin !, Les ailes du désir, La vie des autres ou Cet instant-là. Le monde entier qu'il connait, on vous dit…

Qu'il s'agisse d'oeuvres classiques ou très spécialisées, d'époque ou récentes, mythiques, populaires, véritables navets ou passées à la postérité, chacune nous évoquent des souvenirs, des ambiances, nous fait découvrir une culture, une contrée, un mode de vie… On veut les voir et les revoir, les lire et les relire, les écouter encore et encore, s'en imprégner à n'en plus pouvoir. Rien qu'en tournant ses pages à lui, la magie opère. Imaginez une fois que l'on se sera plongé dans ses conseils…

Non vraiment, 500 façons de voyager dans son canapé, c'est le Dom Juan des férus d'évasion, des mordus de septième art, des dévoreurs de bouquins et des mélomanes en tout genre. Laissez votre coeur chavirer.

"Atlas des lieux maudits" - Bienvenue dans les recoins sombres et infréquentables de la planète

Cap Horn, détroit de la Sonde, Triangle des Bermudes… Rien que leur évocation fait frémir le plus brave des marins.

Mais il y en d'autres des passages terribles pour tous les aventuriers et toutes les voiles aux quatre coins de la planète… Ils s'appellent Vallée des Rois, Kibera, Golfe d'Aden, Thilafushi, Plaine de Ream, Nauru, Vague de Mavericks ou encore Amityville… Malédiction, lagon empoisonné, cauchemar tropical, piège à bateau et autre menace atmosphérique, voici recensé dans un livre original et un brin fantastique, tous les hauts lieux maudits du monde.

Autour de cartes terrestres et maritimes de facture ancienne qui plairont à tous les géographes en herbe et aux marins d'eau douce, on s'aventure de continent en continent en naviguant sur les mers du monde et sur les terres les plus reculées. À chaque page, les coordonnées indiquées par la boussole nous renseignent sur notre position géographique tandis qu'on lit avec stupeur et effroi l'histoire de Roccasparviera, village fantôme, du mausolée maléfique de Gour Emir, du brasier souterrain de Jharia, du piège de l'île de Sable.

Rien que des cauchemars d'hommes compilés dans un livre qui nous bringuebale en haute mer, au coeur de la tempête, stimule notre imagination la plus noire, nous plonge dans des tableaux sombres et fantastiques où les prophéties se mêlent au déchainement des éléments climatiques pour créer des lieux craints depuis la nuit des temps, à la réputation justifiée ou totalement imaginée de peurs d'homme…

"Afrique, Terre sauvage" - Splendeur photogénique de l'Afrique

Voilà un ouvrage qui rend un vibrant hommage photographique à la terre africaine. Faune et paysages sont ici révélés dans toute leur grandeur grâce à des focus intenses et des panoramiques gigantesques signés de l'objectif de compet d'Alex Bernasconi !

Le noir, qu'il se dégage des clichés ou serve seulement à les ourler, tient une place centrale dans cet album de 135 photographies pourtant généreux en couleurs chatoyantes : de l'orange sanguine pour la terre, des jaunes d'or pour les grandes pelouses assoiffées, une riche palette de gris pour la poussière soulevée et le cuir épais des rhinos et autres pachydermes, des roux couleur de feu pour les crinières et les couchers flamboyants du soleil…

Le format 27 X 32 a beau déjà être généreux, certaines doubles pages se déplient pour nous offrir des vues immenses où l'on a la sensation de plonger tout entier dans le décor. Il se dégage de l'ouvrage un sentiment de force, d'intemporalité, de nature indomptable, toujours en mouvement.

"Japan Book" - Délicat voyage nippon

Véronique Durruty est photographe, écrivain, carnettiste aussi. On avait déjà évoqué son travail à l'occasion de la sortie de ses précédents ouvrages, Road Book et Îles, tour du monde aléatoire, parlé des photos que lui commande régulièrement l'agence Voyageurs du Monde.

Cette fois, l'artiste nous emmène au coeur de l'archipel japonais pour un voyage qui une fois encore se fait délicieux. Les pages mêlent des photographies boostées à la subjectivité, des extraits de carnets et de notes manuscrites, des textes poétiques sur l'art de vivre à la nippone du spécialiste Jean-Luc Toula-Breysse, pour un tout sous forme d'invitation au voyage dans un Japon à l'esthétique entièrement sublimée.

La lumière et le mouvement semblent deux composantes essentielles du livre, et donc de l'île. Les kimonos côtoient les vêtements les plus anticonformistes qui soient, les cerisiers en fleurs tranchent avec les gratte-ciels en béton armé, tout comme la luminosité tendre des campagnes entre en collision avec celle déjantée des néons, tandis que les sumos au gabarit de titan ne parviennent pas à cacher les graciles poupées geishas qui semblent si fragiles à leurs côtés…

Entre délicatesse et extrêmes outranciers, tradition et modernité, voilà un voyage japonais qui vaut la peine d'être engagé…

"Fêtes et légendes à Kyoto" et autres ouvrages de la collection A.R.T

Que vous soyez attirés par les cerisiers en fleurs et les senteurs printanières de Kyoto, le coeur des Balkans et la belle Sofia, les reflets aquatiques de la Chine zen, ou encore les routes de l'Est, voici une collection d'ouvrages qui a pour ambition de révéler de jeunes talents, illustrateurs du monde entier.

Entre nos mains, on tient Fêtes et légendes à Kyoto, notre préféré, et À l'Est, de Laure Fissore, complice de la bloggeuse de talent, Julie Sarperi pour son carnet de voyage sur le Portugal. Le premier est un doux moment de poésie, avec rien que des images de peintures naïves, aux tons pastel, aux représentations quasi fantasmagoriques. Un petit songe éveillé, voilà comment qualifier l'ensemble de ces planches qui s'enchainent sans un mot, avec pour seul exigence que d'être contemplées.

Le second dédie une page à un portrait. Des hommes et des femmes, au départ de France et jusqu'en Chine en passant par la Russie, qui témoignent de leur situation en quelques lignes à peine, le visage à demi-effacé par un trop-plein d'eau sur leur face à l'aquarelle, comme pour évoquer les diffus souvenirs de ces gens rencontrés sur la route, au fil du voyage.

"Amazonia vous entraîne au coeur de la planète verte" - Hommage à la forêt mère

Amazonia, c'est une pellicule de Thierry Ragobert sortie le 27 novembre dernier en salles. En parallèle, les éditions La Martinière ont édité une triplette d'ouvrages sur le film dont ce beau livre dédié à la plus grande forêt tropicale au monde.

2,5 millions d'espèces d'insectes estimées, plus de 5000 espèces d'animaux et 40 000 espèces de plantes connues, le sujet est riche d'une diversité incroyable. Diversité qui souffre bien évidemment de l'activité humaine et qui, malgré sa force, ne peut lutter durablement contre les phénomènes de déforestation massive, d'agriculture intensive, contre les mines et les puits de pétrole creusés un peu partout...

En trois grands chapitres, l'ouvrage nous familiarise avec ce poumon vert : on commence par appréhender l'écosystème en découvrant de nombreuses espèces vivant là. Tapirs, perroquets, serpents, capucins, ouakaris, caïmans, dauphins roses... Les espèces phares sont passées au crible. On en apprend aussi un paquet sur les origines de la forêt, la canopée, les jeux de lumière, la nuit en forêt amazonienne... Textes et photographies se relaient dans un travail de sensibilisation qui passe par la contemplation, l'émerveillement et la transmission de l'information. On poursuit avec un chapitre pas moins intéressant : les populations de la forêt. Et là, petit passage en revue des peuples des bois avec notamment de très beaux portraits de ces populations primitives et durables, des ressources offertes par la forêt, des espèces nouvellement apparues ces dix dernières années ou encore un focus sur l'açaï, fruit de la mondialisation. L'ultime chapitre se consacre à l'urgence et zoome tour à tour sur les menaces et les solutions à l'image de la déforestation et du reboisement.

Vous l'aurez compris, pour plonger au coeur de cette immensité verte, Amazonia est un ouvrage des plus complets dont vous ressortirez de votre lecture le cheveu humide, le coeur battant d'une excitation sauvage et avec à l'esprit le fait qu'il faille à tout prix se bouger pour préserver cet éden végétal. Les photos 3D de la fin d'ouvrage, dans lesquelles se plonger avec les lunettes adéquates fournies, rendront le voyage plus vrai que nature.

"Bénarès, Kâshî - Vârânasî" - Voyage initiatique dans la capitale spirituelle de l'Inde

Un ouvrage pointu sur la spiritualité indienne, épais, extrêmement complet, où le texte tient une place très importante tout au long de l'ouvrage, où les pages semblent se faire fines pour mieux laisser la place aux suivantes...

Son auteure, Mireille-Joséphine Guézennec, est philosophe de formation en plus d'être initiée au sanskrit et d'avoir effectué de nombreux voyage en Inde. Pas étonnant alors que son livre soit si riche, gorgé de témoignages, de pensées méditatives, de conversations avec des érudits, des yogis mais aussi des hommes de rue.

De chaque page transpire la passion de l'écrivain pour cette cité envoûtante irriguée par les eaux du Gange, qui accueillit pour premier pèlerin le dieu Shiva en personne. La lumière de la ville sainte y tient une place centrale, telle l'illumination du quotidien par cette quête de spiritualité.

À recommander à tous les amoureux de l'Inde et de foi hindouiste...

"Portraits de voyage" - Visages poétiques du monde par Stéphanie Ledoux

Voilà notre ouvrage coup de coeur de cette sélection, l'indispensable dans toute bibliothèque de voyageurs ou de passionnés de beaux livres. Certes, l'édition a déjà un an, mais à force de succès et de ruptures de stock, nous n'avions encore jamais eu l'occasion de le chroniquer sur Babel. Alors si vous ne le possédez pas encore, voilà quelques raisons qui font de ce livre une perle.

Première chose, le trait de Stéphanie Ledoux est d'une douceur et d'un exotisme exquis. Et à ce trait noir, elle ajoute des couleurs pastel ou très vives, qui donnent vie à tous ces visages. La jeune femme est douée comme pas deux pour capter la joie de vivre, la curiosité, l'innocence, l'intensité d'un regard, des traits aux influences variées... Sa collection de figures d'hommes, de femmes et d'enfants du monde nous semble d'emblée familière, on se sent proche et aimant de ces petites gens du bout du monde que l'on ne connait pas pourtant et que l'on ne croisera probablement jamais ailleurs que dans ces pages...

Le dessin n'est sans doute pas pour rien dans cette proximité. En voyage, Stéphanie utilise ses crayons et son talent pour tisser du lien, éveiller l'intérêt, étirer les sourires, et ça marche ! Sa façon de communiquer avec autrui est si belle, si rare, que la plupart de ses rencontres se laissent charmer sans sourciller. Le temps de la création, Stéphanie échange avec ses modèles et une fois le portrait terminé, ceux-là sont bluffés et l'esprit grand ouvert pour échanger avec l'artiste. Quel privilège !

Il faut ajouter que la jeune femme, très élancée, le cheveu et la peau plutôt claires, le sourire facile et l'accueil chaleureux, a une personnalité vouée à l'échange et une simplicité adorable.

Pas étonnant donc que son premier livre soit une réussite totale, qui nous livre des extraits de ses carnets réalisés en voyage, du Yémen au Vanuatu en passant par la Chine, l'Inde, la Birmanie, Madagascar..., des notes personnelles, des petites listes de bonheurs parfaitement subjectifs, des cartes crayonnées, des secrets de vie et confidences de l'un ou l'autre de ces visages, quelques réflexions comme celle sur le statut de la femme au Yémen...

Offrir Portraits de voyage, c'est offrir à l'autre du dépaysement, de l'ouverture d'esprit, un grand bol de beauté fraîche, un livre qu'on a envie de garder près de soi pour l'ouvrir à tout moment, quand le besoin s'en fait ressentir. Il embellira forcément le pied de votre sapin...