Babel Plans

24H pour découvrir Hanoï autrement

By Sophie Squillace

Posté le 2 janvier 2018

Bienvenue à Hanoï, la capitale du Vietnam ! Avec ses grands boulevards et ses lacs bordés d’arbres, Hanoï est sans doute la plus fascinante des capitales asiatiques. La ville a célébré en 2010 son premier millénaire, une histoire longue et tumultueuse qui lui a conféré toute sa force. Mélange de sagesse confucianiste et bouddhiste, restée authentiquement vietnamienne bien que façonnée par les cultures chinoise et française, Hanoï a gardé une singularité unique.


Elle vit à un rythme effréné, l’énergie qui s’en dégage est impressionnante. Aujourd’hui, cette grande ville symbolise une nation jeune et dynamique, tournée vers l’avenir mais toujours fière et respectueuse de ses traditions et ses ancêtres. La circulation chaotique et la modernité galopante ne semblent pas encore entacher son équilibre harmonieux et son identité.

Loin de se visiter comme une ville-musée, Hanoï se vit, le plus souvent à pied. Pour découvrir Hanoï autrement, rien de mieux que de prendre votre temps, flâner et vous laisser surprendre à chaque coin de rue…

Que faire, que voir à Hanoï ?

Balade matinale autour du lac Hoan Kiem

Au cœur de Hanoï, vous ne pouvez pas manquer le lac Hoan Kiem, symbole de la ville. Selon la fameuse légende datant du XVe siècle, l’empereur Lê Loi s’est vu confier une épée magique qu’il aurait utilisée pour défendre le royaume contre les envahisseurs chinois. Une fois la paix revenue, l’empereur se baladait autour du lac lorsqu’une tortue géante sortit de l’eau pour s’emparer de l’épée avant de disparaître dans les profondeurs. Le lac fut alors baptisé Hô Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée). Chaque matin, sur les rives du Hoan Kiem, se tient le rendez-vous des adeptes du taï-chi.

A deux pas du lac, perdez-vous dans les ruelles débordantes de vie, à travers les vieilles bâtisses, les boutiques et les galeries d’art. Au milieu du va-et-vient des deux roues et des piétons, les vendeurs ambulants coiffés du légendaire chapeau pointu côtoient la jeunesse branchée attablée devant un café. Pour appréhender cette ambiance conviviale, rien de mieux que de flâner dans les rues à pied en s’imprégnant d’images et de sons.

Le vieux quartier des 36 rues et corporations

Au Nord du lac Hoan Kiem, aventurez-vous dans le quartier des 36 rues, le plus vieux de la ville, datant du XVe siècle. Autrefois, chaque rue était destinée à une corporation et à un métier. Ce noyau historique reflète l’âme de la ville et conserve encore aujourd’hui toute son authenticité. Il est d’ailleurs prévu de l’inscrire sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Aujourd’hui encore, les noms sont inscrits dans la mémoire urbaine : la rue du Bois, de la Soie, du Sucre, du Fer, de la Chaussure, de l’Argent… On s’y promène bien sûr à pied dans un entrelacement de rues, parfois très étroites, où l’activité artisanale bouillonne. Nous avons repéré celle qui nous intéressait le plus, la rue du café : Hang Buom.

Le Temple de la littérature

Le Temple de la Littérature est un vaste ensemble de cours intérieures, de jardins et de pavillons, représentant un exemple rare d’architecture traditionnelle vietnamienne bien conservée. Édifié en 1070 par l’empereur Ly Thanh Tông, il fut dédié à Confucius afin d’honorer les lettrés et les grands écrivains. C’est ici que fut inaugurée, en 1076, la première université du Vietnam, destinée à l’époque à l’instruction des fils de familles nobles, à travers le concours des Fils de la Nation. Ils venaient ainsi à Hanoï étudier les principes du confucianisme, la littérature et la poésie. Sur un des piliers du temple, on peut lire l’inscription célèbre : « Le confucianisme gît partout, à l’Est, à l’Ouest, au Sud et au Nord ; dignitaires et lettrés ont tous emprunté le même chemin».

Les restaurants de rue

La vieille ville offre tant d’options de restaurants à chaque coin de rue que l’on peut y perdre facilement la tête ! La meilleure nourriture est souvent celle proposée sur les petits étals, que l’on déguste assis sur des petits tabourets en plastique au milieu de la jeunesse vietnamienne. Vous ne pourrez échapper au fameux « pho » : nouilles de riz au bœuf (pho bo) ou au poulet (pho ga) plongés dans un bouillon aux saveurs de ciboulette et d’anis étoilé. Cette soupe incontournable est simple, équilibrée, rapide et bon marché ! Goûtez aux fameux rouleaux de printemps et surtout aux nems frais. Variez les plaisirs, la gastronomie vietnamienne est d’une grande diversité.

Le « banh mi » est aussi très populaire et pratique pour manger sur le pouce. Ce sandwich préparé dans une mini baguette, est garni avec les ingrédients de votre choix, mais toujours avec des petits légumes marinés au vinaigre, de la mayonnaise et un peu de sauce soja. On se sentirait presque mal à l’aise dans les restaurants cossus de la ville lorsque l’on réalise que l’on trouve le meilleur dans la rue.

Côté boissons : rien de mieux que la « bia hanoï », une bière légère et rafraichissante, produite de manière on ne peut plus artisanale. Destinée à être consommée immédiatement, cette bière est brassée sans aucun conservateur. Elle fut introduite au Vietnam par les Tchèques, et est devenue depuis une particularité locale servie partout.

Le musée d’ethnographie du Vietnam

Situé dans le quartier de Cau Giay, ce musée consacré à l’étude des peuples vietnamiens est certainement l’un des plus intéressants du pays. Inauguré en 1997 lors du sommet de la francophonie, il met en avant une collection impressionnante d’œuvres d’art et d’objets de la vie quotidienne provenant des quatre coins du pays. Vous apprendrez qu’il y a quelques 54 ethnies au Vietnam, réparties entre plaines, hauts plateaux et montagnes. Dans les jardins, vous pourrez aussi voir quelques maisons traditionnelles reconstituées, exemple de l’habitat qui diffère d’une ethnie à l’autre. Ne manquez pas l’excellente boutique du musée avec ses objets artisanaux de qualité (nacre, soieries, sacs…). Le musée a exposé récemment les portraits du photographe français Réhahn Croquevielle, sur les minorités ethniques du Vietnam.

Des expériences originales et insolites à Hanoï

Drôle de gare

Au détour d'une ruelle, vous tomberez peut-être sur un spectacle à la fois étonnant et extrêmement photogénique : une voie ferrée traverse la veille ville au milieu des maisons. Deux fois par jour, les locomotives passent à heure fixe, 16h puis 19h, littéralement au milieu des habitations. Voilà une habitude quotidienne plutôt originale, au moment où le train passe, tout le monde fait comme si de rien n'était.

Les habitants se lèvent, débarrassent la voie ferrée des stands, tabourets ou étals, s'écartent, parfois rentrent chez eux, puis en un instant, la vie reprend son cours. Rendez-vous par exemple au croisement de la rue Ly Nam Dé et Tran Phu.

Le patrimoine vietnamien inscrit sur un mur de mosaïque

Cette route en céramique au bord du fleuve rouge commémore le millénaire de la ville fêté en 2010. Réalisée par une centaine d'artistes, d'artisans, d'enfants et d'ambassades, sous la direction de l'artiste Nguyen Thu Thuy, cette fresque colorée s'étend sur 4 Km de long, ce qui en fait la plus grande mosaïque du monde selon le livre des records. Elle est composée de céramiques de Bat Trang, un des villages les plus connus du Vietnam pour la fabrication de poteries. La construction du mur a duré plus de 3 ans, et représente l'histoire, le patrimoine et la culture du Vietnam en plusieurs tableaux.

Des maisons traditionnelles au cœur de la vieille ville

Lors de votre découverte urbaine, visitez les maisons témoins restaurées du 87 rue Ma May et du 38 Hang Dao pour mieux saisir l'importance du patrimoine de la ville. Demeures de commerçants, temples des vendeurs de soie, ces maisons témoignent de la richesse culturelle du pays. La vieille maison du 87, rue Ma May fut habitée par plusieurs générations de commerçants, elle fut vendue puis restaurée dans le cadre d'un projet de l'Union européenne avec l'aide des mairies de Toulouse et de Bruxelles. Calme et sérénité règnent au milieu de ces patios fleuris. D'autres maisons ou ensembles d'immeubles sont en cours de réhabilitation dans le vieux quartier d'Hanoï.

Le moment magique à Hanoï

La découverte du marché Long Bien

Passé minuit, alors que la ville s'endort, un endroit connait une effervescence incroyable : le marché Long Bien. Il est installé sous le fameux pont du même nom, l'icône éternelle de Hanoï. Le pont Long Bien, appelé anciennement pont Paul-Doumer, a été construit à l'époque de l'Indochine française, au tout début du XXe siècle. Il fait partie des nombreuses structures métalliques construites dans le style Eiffel. Ce marché est le plus important marché de fruits et légumes en gros de la capitale, et fournit jusqu'à 80% des produits frais vendus en ville. Chaque nuit se joue un spectacle presque féerique jusqu'à l'aube. Une fois les étals prêts, les marchands au détail viennent acheter les marchandises en provenance des régions voisines qu'ils revendront dès le petit matin. On trouve également sur place le marché de gros de poissons et fruits de mer. N'hésitez pas une seconde et grimpez sur une moto-taxi à seulement quelques minutes du vieux quartier pour une balade très matinale !

Le saviez-vous ?

Hanoï s'appelait d'abord Thang Long : « la ville du Dragon prenant son essor ». En 1831, Thang Long change de nom et devient Hanoï, qui signifie « la ville en dedans du fleuve ». Elle est la capitale de l'Indochine française en 1902. En 1954, après la bataille de Dien Bien Phu, le Vietnam est coupé en deux pays politiquement dirigés depuis deux capitales distinctes : Hanoï au Nord, et Saigon (aujourd'hui Hồ Chí Minh-Ville) au Sud. En avril 1975, lors de la fin de la guerre du Vietnam (appelée également seconde guerre d'Indochine), le Nord et le Sud sont réunifiés et placés sous le contrôle du Nord. Hanoï est depuis cette date la capitale du Vietnam réunifié. Les bombardements aériens durant les années de guerre ont miraculeusement épargnés la vielle ville, le quartier des 36 rues et corporations ainsi que le quartier colonial français.

A ne pas manquer à Hanoï

Le nouvel an vietnamien, calqué sur le nouvel an chinois, représente la plus grande fête du calendrier du Vietnam. La fête du Têt commence entre le 1er et le 7e jour de l'année lunaire, soit entre la dernière semaine de janvier et la troisième de février. Elle célèbre le moment où les esprits des ancêtres reviennent sur terre le temps d'une journée et marque également l'arrivée du printemps. Attention, à cette période, les Vietnamiens en profitent pour prendre leurs vacances, les hôtels affichent complet, les transports sont pleins à craquer et tout le pays marche au ralenti. Avant le Têt, les familles achètent tout un tas de fleurs pour décorer les maisons. Puis le premier jour de la nouvelle année, parents, amis et proches se réunissent autour d'un bon repas. C'est le jour le plus important qui apporte bonheur et prospérité pour l'année à venir. En 2018, le Têt a lieu le 16 février, et célèbre l'année du chien.

Les conseils responsables Babel à Hanoï

Même si Hanoï, en tant que capitale, semble ouverte à la modernité, elle n'en est pas moins encore empreinte de fortes traditions. Plusieurs règles s'imposent aux voyageurs pour respecter au mieux les us et coutumes locales. Calme, sourire et patience : on ne s'énerve pas en public. Les questions de forme et de politesse sont capitales au Vietnam, veillez aux marques de respect, surtout avec les ainés.

Si vous souhaitez arpenter la ville et ses alentours, jusqu'au grand lac de l'Ouest (Ho Tay), rien de mieux que de louer un vélo. Quelques agences locales sur place organisent des tours thématiques en deux roues, un des meilleurs moyens pour explorer la capitale.

Privilégiez toujours la gastronomie locale, pour le bonheur de vos papilles et pour soutenir les petites structures familiales. On ne peut que vous conseiller de prendre un cours de cuisine, moyen ludique et gourmand d'en apprendre plus sur la culture vietnamienne. L'Orchid Restaurant, au cœur de la vieille ville, propose d'excellents cours en petits groupes avec au programme un tour au marché pour se procurer les meilleurs ingrédients !

Si vous cherchez un restaurant, nous vous conseillons KOTO (Know One Teach One), près du temple de la Littérature. Ce restaurant de l'ONG du même nom a pour vocation de former des jeunes issus des rues ou défavorisés aux métiers de la restauration et de l'hôtellerie.

Pour les souvenirs et le shopping, privilégiez l'artisanat de qualité, créé par les artisans locaux et les minorités ethniques. Faites vos habits sur place à Hanoï, rendez-vous au marché de tissus puis auprès d'un tailleur qui vous feront une tenue en 2-3 jours. Faites un tour à la boutique Craft Ink, gérée par une ONG qui soutient les petits artisans vietnamiens en pratiquant un commerce équitable.

Si vous restez plusieurs jours, ou une semaine à Hanoï profitez-en pour prendre quelques leçons de vietnamien. Plusieurs écoles proposent des cours d'initiation, vous donnant les moyens de vous exprimer rapidement, très utile pour favoriser les échanges lors de la suite de votre voyage.

Avant de partir, plongez-vous déjà dans la culture vietnamienne en vous informant et en lisant. Histoire de Hanoï, de Philippe Papin est un des meilleurs ouvrages pour en savoir plus sur l'histoire de la ville. Membre de l'École française d'Extrême-Orient, l'auteur a vécu plus de dix ans dans la capitale. Pour compléter vos bonnes adresses et vous aider dans la préparation de votre séjour au Vietnam, emportez le Guide Tao Vietnam dans vos bagages !

Lac Hoan Kiem

Symbole d'Hanoï et lieu de rendez-vous des adeptes du taï-chi

Coordonnées

Lac Hoan Kiem, Hanoï, VN

Le Temple de la littérature

Vaste ensemble de cours intérieures, de jardins et de pavillons, représentant un exemple rare d’architecture traditionnelle vietnamienne bien conservée

Coordonnées

http://vanmieu.gov.vn/en/

58 Phố Quốc Tử Giám, Hanoi, VN

Le musée d’ethnographie du Vietnam

Musée consacré à l’étude des peuples vietnamiens avec une collection impressionnante d’œuvres d’art et d’objets de la vie quotidienne provenant des quatre coins du pays

Coordonnées

Nguyễn Văn Huyên, Quan Hoa, Cầu Giấy, Hà Nội, VN

Long Biên Market

Marché installé sous le fameux pont du même nom, le plus important marché de fruits et légumes de la capitale et un spectacle presque féerique jusqu'à l'aube

Coordonnées

Số 189 Hồng Hà, Phúc xá, Ba Đình, Hà Nội, 119121, VN