48h à Nantes : comme un parfum d’ailleurs et d’aventure

Babel Plans

Par Élise Chevillard

Posté le 6 juillet 2021

Photo Sources: La Galerie des Machines. Les Machines de l'Île (Nantes), Le Caméléon © Jean-Dominique Billaud / LVAN.

Au carrefour de la mer et de la terre, Nantes est nourrie d'influences culturelles et géographiques. De son passé portuaire, la cité des Ducs de Bretagne a gardé le goût des horizons lointains. Ici, tout invite au voyage, que ce soit en suivant la célèbre ligne verte du "Voyage à Nantes", à dos d’éléphant, en se promenant dans un jardin extraordinaire, ou encore en traversant la Loire en bateau, fleuve au parfum iodé.


« Vous êtes arrivé en gare de Nantes » soufflent les haut-parleurs de la gare. Une petite pluie fine et pénétrante nous cueille à la sortie du train. Ici, on l’appelle : le crachin nantais. Qu’importe la pluie, la nouvelle gare imaginée par l'architecte Rudy Ricciotti mérite que l’on s’y attarde un peu. Rénovée et agrandie, elle s’est dotée d’une passerelle posée à 10 mètres de haut qui trace un trait entre l’ancien et le moderne. Sur la mezzanine, les grands arbres blancs aux lignes tortueuses sont un écho au jardin des Plantes, devenu la salle d’attente de la gare. À Nantes, vous verrez, nature rime avec architecture.

JOUR 1 : LE CENTRE DE NANTES, SON QUARTIER MÉDIÉVAL ET SES JARDINS CACHÉS

Éloge de la lenteur pour découvrir Nantes

Que l’on soit à pied ou à vélo, en tram, bus, chronobus, busway ou Navibus, Nantes est une ville qui se prête à toutes les mobilités douces. Pour la petite histoire, elle a été la première ville à ouvrir une ligne de transport en commun… du monde ! Si vous optez pour la petite reine, les magasins de location de vélos à Nantes ne manquent pas ainsi que les pistes cyclables ! En 2020, Nantes a été classée deuxième ville cyclable pour les villes de + de 200 000 habitants. Bike’N Tour propose à la location toute une flotte de vélos traditionnels et électriques.

Sur l’île de Nantes, Îlot Famille ravivera les amateurs de biporteur, triporteur ou encore tandem parent/enfant. Au pied de la butte Sainte-Anne, il est une boutique qui répond au drôle de nom de l’atelier du Poupoupidou. En plus de proposer des vélos à la vente et un service de réparation, il vend des accessoires, dont le fameux Poupoupidou, une invention bien nantaise. Cette pince à jupe magnétique permet à ces dames de fixer leur jupe grâce à une pince à linge aimantée sous la selle. Une certaine Marilyne n’aurait peut-être pas été si connue si elle en avait eu un !

Nantes, ville verte aux 101 parcs, jardins et squares

Depuis la gare, direction le centre de Nantes en passant par le jardin des Plantes. Il est l’un des plus grands jardins botaniques de France, où sont conservées plus de 10 000 espèces vivantes et plus de 50 000 fleurs plantées chaque saison. On croisera donc des fleurs, un Magnolia grandiflora mais aussi de joyeuses créations (un banc géant, une colonie de totem-ciseaux, un ours qui fait la sieste…) sorties de l’imagination de Claude Ponti, illustrateur jeunesse à l’univers poétique et drôle. Le jardin des Plantes est l’un des 101 parcs, jardins et square de Nantes, ce qui valut à cette dernière en 2013, le titre de Capitale verte de l’Europe.

Certains parcs sont bien connus comme celui du Grand Blottereau, du parc de Procès, ou encore de la Gaudinière. D’autres sont des repaires secrets comme le square de la Psalette, niché au pied d’un hôtel particulier et protégé par la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Mais chut, n’en parlez pas trop, il est un secret bien gardé des Nantais…

L’engagement durable de Nantes ne s’arrête pas qu’aux espaces verts et s’illustre aussi dans sa gestion de l’eau, son plan climat et le développement des transports publics. Une ville verte, verte comme cette ligne tracée au sol et qui nous invite au voyage…

Un voyage d’œuvre en œuvre qui redessine la ville

Depuis plusieurs années déjà, une ligne verte s’est intégrée dans le paysage urbain et permet de visiter Nantes autrement. Tracée au sol, elle traverse la ville, se faufile le long des rues, s’efface par endroits pour réapparaître un peu plus loin. Il s’agit du Voyage à Nantes, un parcours urbain en cinquante étapes, qui se renouvelle chaque année entre juin et septembre.

Photo Sources: Elise Chevillard

Sur une vingtaine de kilomètres, la ligne se promène dans toute la ville depuis le jardin des Plantes jusqu’au quartier Chantenay en passant par l’île de Nantes. Ne la quittez pas des yeux, elle vous guide à travers des œuvres d’art, parfois poétiques, parfois surréelles, qui surgissent dans des endroits surprenants et se réapproprient le patrimoine historique et architectural nantais. Parfois ce sont des éléments remarquables du patrimoine, des incontournables ou encore des trésors méconnus.

Si certaines œuvres sont éphémères et ne restent que le temps d’un voyage - comme les oiseaux musiciens de Céleste Boursier-Mougenot, les lignes fragmentées de Felice Varini ou encore le lit à baldaquin de Vincent Olinet posé sur l’eau - d’autres trouvent leur place dans le paysage nantais et s’y installent de façon permanente.

Photo Sources: Elise Chevillard

C’est le cas du mètre à ruban de Lilian Bourgeat sur l’Île de Nantes, du pendule de l’artiste Roman Signer mais aussi de l’œuvre de Nathalie Talec intitulée « In a silent way ». Les deux figures féminines, l’une avec un casque de réalité virtuelle, l’autre avec un casque audio sans fil dialoguent avec leur environnement urbain dans lequel elles se situent, dédié aux cultures numériques.

Nantes et son château dans l’eau

Avez-vous déjà fait du toboggan suspendu au-dessus des douves d’un château ? Cette œuvre du voyage intitulé « Paysage glissé » est une belle entrée en matière pour regarder autrement et visiter le Château des ducs de Bretagne. Mais vite, elle va bientôt disparaître. Résidence de nombreux rois de France, la visite est la promesse d’un voyage riche de six siècles d’histoire, qui nous rappelle que pendant plus de 500 ans Nantes fut bretonne. Il a été construit au XVe siècle par François II (dernier duc de la Bretagne indépendante) puis par sa fille Anne de Bretagne, reine de France.

Photo Sources: Elise Chevillard

À la fois défensif et de plaisance, le château abrite un palais résidentiel, une cour, des douves et des remparts accessibles au public. Aujourd’hui, ses 32 salles racontent l’histoire de la ville de Nantes et des expositions temporaires y sont organisées toute l’année. Actuellement « Expression(s) Décoloniale(s) » présentée jusqu’en novembre apporte un autre regard sur les collections du musée dans le but de décoloniser la pensée.

Faites un pas de côté en passant par le quartier Bouffay

Pour visiter Nantes, on la jouera solitaire ou bien on profitera des nombreuses histoires et anecdotes racontées par les guides de Nantes Tourisme. Une autre façon de découvrir la cité des Ducs, sera de suivre un Nantais dans un esprit de tourisme participatif. Rassemblés sous le nom de Greeters de Nantes, ils proposent une découverte de leur quartier à travers des adresses typiques et atypiques, loin des clichés touristiques en faisant des pas de côté.

Il y en a un d’ailleurs qui fait un pas de côté, c’est le personnage de l’artiste Philippe Ramette (« éloge du pas de côté ») qui avec son pied dans le vide, rend hommage à l’audace de la ville de Nantes. Il est situé au centre de la place du Bouffay, quartier médiéval aux ruelles pavées, et aux rares maisons à pans de bois, qu’il faut imaginer partout au Moyen-âge.

Un coup d’œil au sol et l’on rattrape en chemin la ligne verte. Cette dernière nous amène passage Bouchard où se dévoile de façon inattendue un jardin suspendu qui a pris racine ici dans cette cour intérieure. Il s’agit de l’œuvre de l’artiste Evor « Psellion de l’île » qui entend placer la nature au cœur de l’architecture. Si l’hiver, la végétation est plus timide, dès le printemps, plantes exotiques, arbustes et fleurs colonisent balcons, coursives et façades. La végétation s’y développe, généreuse, comme dans une jungle intérieure.

Photo Sources: Martin Argyroglo / LVAN

Les bonnes tables de Nantes

C’est l’heure de faire une pause ! Dans le centre de Nantes, les bonnes adresses éco-responsables pour se restaurer ne manquent pas. Pour s’y retrouver, deux jeunes nantais ont créé un label qui permet de reconnaître les bonnes tables respectueuses de l’environnement : le label Green Food. Un autre guide, Les Tables de Nantes permet lui aussi de choisir une adresse qui met en valeur les produits locaux et de saison.

Pour un déj’ sur le pouce, filez à Totum cantine bio située au 11 quai Turent. Au menu de ce restaurant : une cuisine bio, végétale, sans gluten, zéro déchet, de saison et locale. On commande un bowl coloré et un gâteau nantais végétalien et sans gluten et on se pose dans l’herbe juste devant. Treat est une adresse qui propose une cuisine guidée par les bons produits. Ici, pas de secrets, la maison affiche d’où proviennent les produits… de jamais très loin ! Engagé dans une démarche globale, le restaurant se fournit également en vrac chez O Bocal, et valorise ses bio déchets avec la Tricyclerie.

Flânerie libre et digestive dans le centre-ville

Depuis la place du Commerce, empruntez le passage Pommeraye. Ce chef-d'œuvre de l’architecture du XIXe siècle est une galerie commerçante sur trois niveaux classée monument historique qui débouche rue Crébillon et qui permet de rejoindre la place Graslin, où siège une institution bien nantaise. Depuis 1895, La Cigale est une adresse mythique qui vous transporte le temps d’un repas à l’époque des grandes Brasseries traditionnelles.

Situé en face du théâtre Graslin, le lieu attirait les mondains après le spectacle, les bourgeois nantais et les intellectuels comme André Breton et Jacques Prévert. Tout ce petit monde venait s‘encanailler joyeusement. Plus tard, La Cigale attire les cinéastes comme Jacques Demy qui lui rend hommage dans son film « Lola ». Aujourd’hui, on vient déguster des fruits de mer, quelques plats canailles dans un décor où s’écrivent toutes les folies de l’Art nouveau.

Dans l’une des rues qui part de la place Graslin, poussez la porte de la librairie La Géothèque pour poursuivre ou débuter un tout autre voyage. Fondée il y a 20 ans, cette librairie propose des cartes, guides et récits de voyage. Ici, on vient préparer son prochain tour du monde, s’évader en se plongeant dans les récits d’Alexandra David Néel en Asie, ou de Bill Bryson en Australie ou dénicher les dernières sorties BD. On vagabonde de continent en continent pour découvrir des horizons et rivages inconnus.

Emplettes nantaises

N’oubliez pas de repartir avec un cadeau local qui sent bon la ville de Nantes. Craquez pour le gâteau nantais imbibé de rhum, ou pour les tablettes artisanales de ChocHola, fabriquées ici dans le respect des recettes mexicaines avec un cacao cultivé en agroécologie au Chiapas. Connaissez-vous les Rigolettes nantaises ? Si aujourd’hui cette confiserie multicolore n’est plus fabriquée à Nantes, elle est pourtant bien née ici, au 26 rue de la Marne. Sous sa petite coque fine en sucre, se cache une pâte de fruit dont les goûts varient en fonction des saisons, ce qui la rend plus douce à croquer que son voisin le Berlingot.

Pour rassembler toutes ces bonnes adresses, le magazine papier local, les Autres Possibles a imaginé un guide de 160 adresses nantaises engagées pour consommer durable et responsable. Le petit bouquin explore les bonnes adresses pour se ravitailler en nourriture bio et locale, en cosmétiques éthiques, mais aussi pour chiner des vêtements d’occasion, trouver des ateliers pour réparer son vélo, faire ses courses en vrac comme à O Bocal. Il compile également plein de jolies boutiques comme Agent Paper ou encore Tribü qui héberge une dizaine de créatrices nantaises.

Ce soir, on dîne au Reflet, un petit restaurant situé rue des Trois-croissants. Sa particularité ? Son engagement en faveur des personnes porteuses de trisomie 21 qui œuvrent en cuisine pour vous préparer des bons petits plats « faits maison » avec des produits de saison. Tout a été pensé pour leur faciliter le travail comme ce système ingénieux de commande qu’on vous laisse découvrir.

Cette nuit, faites escale à l’hôtel Amiral

À deux pas du théâtre Graslin, l’hôtel Amiral est engagé dans une démarche éco-responsable et durable depuis 2007 et a obtenu les labels Clef Verte en 2008 et l'Eco-label européen en 2011. Réduction des consommations d’eau et d’énergie, diminution des déchets et du gaspillage, achat de produits locaux, bio ou équitables achetés en vrac ou en grand format… Les chambres sont inspirées par le passé maritime de la cité et rend hommage aux grandes heures du commerce maritime et fluvial de Nantes.

JOUR 2 : ON PREND LE LARGE VERS L’ÎLE DE NANTES

Nantes est une ville de fond d’estuaire qui s’est développée à 60/ 50 km de la mer et au nord et au sud de la Loire. Ce fleuve sauvage qui amène avec lui un parfum maritime fut pendant longtemps nourricier, fil rouge du développement de la ville. Il fut aussi le théâtre d’heures plus tragiques, car c’est de la Loire que partaient de nombreux navires négriers vers l’Afrique. Implanté sur le quai de la Fosse en face de la Loire, le Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes est l’un des plus importants au monde. Il rappelle que la ville fut une place forte du commerce triangulaire dans l’esclavage et la traite négrière. Les 2000 plaques indiquent les expéditions, les noms des ports et principaux comptoirs de traite en Afrique et Amérique.

L’île de Nantes, une ville dans la ville

Pour traverser la Loire, on choisira d’emprunter le pont Anne de Bretagne ou bien la passerelle Victor Schœlcher, direction l’île de Nantes. C’est une véritable ville qui s’est développée depuis quelques années à la suite d’un vaste plan d’urbanisation. Jadis des moutons y passaient, des navires sortaient des chantiers. Aujourd’hui, sur cette ancienne friche industrielle, passé et futur se côtoient, car Nantes n’a de cesse de rester fidèle à son passé qu’elle célèbre et ne nie jamais. Désormais sur l’île on trouve de nombreux logements, un Palais de Justice, un centre commercial, des bureaux, des espaces verts, des écoles, des salles de spectacles et autres lieux culturels et créatifs.

Sur les quais Hoche, des tables de ping-pong revisitées (de l’artiste Laurent Perbos) et des bancs ponctuent la promenade. Un coup d’œil sur l’œuvre de François Morellet intitulée de « De temps en temps » nous permet de savoir quel temps il fera dans les quatre heures. Aujourd’hui, c’est un grand soleil rouge qui est dessiné, l’occasion de se mettre au vert dans le petit square Mabon situé juste à côté. Ici aucune végétation n’a été plantée, tout est venu naturellement s'installer sur les dalles de béton, porté par le vent et les oiseaux. Ce jardin est d’ailleurs devenu un lieu pour observer le biotope naturel des bords de Loire.

Le bestiaire fantastique des Machines de l’île

Direction ensuite le quai des Antilles, théâtre d’un étrange ballet. Tout en majesté et légèreté, malgré son imposante ossature, un éléphant promène les curieux sur son dos. S’agit-il d’un pays merveilleux ou bien d’un monde inventé par Jules Verne ? Ces créatures sont nées de l’imagination de François Delarozière et de Pierre Oréfice. Dans la nef des anciens chantiers navals, les Machines de l’île se situent à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes.

À l’intérieur, on découvre toutes les étapes de la création, du croquis à la réalisation finie. D’étranges créatures, des végétaux et des plantes mécaniques cohabitent dans cette galerie des machines. Plus loin, retrouvez votre âme d’enfant en montant dans le Carrousel des mondes marins, déployé sur trois niveaux. Des airs aux fonds marins, crabe géant ou poisson volant.Choisissez votre monture.

Ce midi, c’est Cantine !

Justement, ça tombe bien ! Installée en bord de Loire, la Cantine du voyage revient chaque année d’avril à octobre sous des serres agricoles. Ambiance bonne franquette ici, pas de chichi. Autour des grandes tablées de bois, on fait vite connaissance avec son voisin. Au menu, un plat unique : poulet grillé de Challans, pomme de terre et salade du jardin. C’est simple mais préparé avec de bons produits qui eux n’ont pas eu à voyager bien loin. Car juste à côté des cuisines, poussent joyeusement légumes et fruits dans le potager de la Cantine.

Pour manger sur le pouce ou bien faire ses courses, Dose de Sens vous accueille toute l’année sur l’île de Nantes. Aménagée avec des matériaux de récupération, cette épicerie zéro déchet qui met en avant le made in Loire Atlantique propose une assiette végétarienne et anti gaspi, de l’entrée au dessert.

Un goût des Antilles au Hangar à Bananes

Les Machines de l’île font ensuite place à une succession de cafés, bars, et restaurants le long du quai des Antilles. Les Nantais appellent ce lieu, le Hangar à Bananes. Un nom qui fait référence au passé industriel portuaire et naval de la ville. De 1929 à 1970, il faut imaginer un endroit où arrivaient par bateau des bananes. Elles étaient alors stockées et mûrissaient lentement dans ces hangars. À l’arrêt de cette activité, le lieu deviendra une friche portuaire à l’abandon, peu à peu grignotée par la végétation avant que ne viennent s’installer bars et restaurants en 2007. Aujourd’hui, les deux grues qui veillent tels des titans d’acier sur l’ancien port, témoignent encore de ce commerce qui fut pendant longtemps florissant. L’endroit est entièrement piéton.

Ouvert sur la Loire, chaque bar et restaurant a voulu créer son identité propre. À l’Altercafé, on prône le commerce équitable, au Dock Yard on déguste une brune sur un vieux tonneau, et au Ferrailleur, place à une ambiance rock ! Entre tous les bars, il y a même une librairie, la HAB galerie dédiée à l’art contemporain qui met notamment en lumière des créateurs nantais.

Le long du quai, l’artiste Daniel Buren a posé 18 anneaux qui selon où le regard se porte, délimitent un cadre sur Nantes ou bien vers l’estuaire de la Loire. Rouges, verts et bleus, les « Anneaux de la Mémoire » s’auréolent de couleurs telles des phares dans la nuit pour rappeler l’histoire de la traite atlantique et de l’esclavage.

Photo Sources: Adèle Boudier

Little Atlantique Brewery : lieu d’hommage et de brassage

Depuis quelques mois, une nouvelle ligne de Navibus est venue relier le Hangar à Bananes situé quai Wilson aux Docks de Chantenay, et de la micro-brasserie Little Atlantique Brewery. Le temps d’une dizaine de minutes, le bateau vogue sur les flots troubles de la Loire, bercé par le vent du large qui s’engouffre dans l’estuaire. Trentemoult se dévoile à gauche (une autre ligne de Navibus permet de relier Trentemoult à la Gare maritime). Dans cet ancien village de pêcheur et de cap’horniers, les façades jaunes, oranges, cyan et bleues arborent fièrement leurs couleurs, fidèles à la tradition des pécheurs qui utilisaient le reste de peinture qui servait aux coques de leurs bateaux pour en enduire les murs.

Photo Sources: Clément Surcouf / LVAN

Soudain, Little Atlantique Brewery apparaît sur la rive avec sa structure en bois qui rappelle un chalet et ses grandes baies vitrées. Cette ancienne huilerie du XIXe siècle reconvertie plus tard en savonnerie renoue aujourd’hui avec le passé naval de la ville. C’est dans ce quartier qu’est né le Belem, majestueux trois-mâts et dernier des grands voiliers de commerce français du XIXe siècle. À l’intérieur de cette micro-brasserie, les plafonds sont hauts pour accueillir les grandes cuves de bières brassées sur place. Des blondes, des blanches, mais aussi des IPA et des Pumpkin ale.

On découvre les différentes étapes de production, de la fermentation à l’enfûtage. « Le bâtiment a été rénové via des entreprises locales, et avec l’utilisation de matériaux comme le bois » raconte Jérôme Pallier, cofondateur du lieu. La façade en pierres et briques a été conservée. Au mur, on observe encore des crochets utilisés pour les gréements.Toujours dans une démarche écologique, la brasserie recycle ses effluents au travers d’une centrale de traitement des rejets, mais aussi ses résidus de brassage qui sont offerts à des agriculteurs de la région pour nourrir leurs bovins. Côté cuisine, elle travaille des produits frais et de saison achetés chez des fournisseurs locaux.

Ambiance tropicale et littéraire au Jardin extraordinaire

À Nantes, l’ombre d’un grand écrivain plane un peu partout dans la ville. Il s’agit de Jules Verne, né ici en 1828. Nombre de ses écrits lui furent inspirés par sa ville natale et la présence de l’eau. Situé sur le site de la Carrière Misery, le long du Boulevard de Cardiff, le jardin extraordinaire lui rend hommage, et fait écho au monde végétal féerique de ses voyages extraordinaires. Fougères arborescentes, bananiers, papyrus, lotus, palmiers, fougères, manioc, hibiscus, essences tropicales en tous genres, et prochainement des hérons… mécaniques, on se croirait dans un roman de Jules Verne.

La végétation a poussé, favorisée par le micro climat de la falaise dans ce qui était à l’origine une ancienne carrière de granite désaffectée. L’ambiance est tropicale. Une légère brume s’échappe de la cascade qui du haut de ses 25 m, chute dans un bassin et recouvre les bruits de la ville. Niché dans cet écrin de pierre, le jardin est devenu le 101e de la ville et illustre la ville de demain, verte et engagée en faveur de la transition écologique.

Il est déjà l’heure de quitter Nantes. Hop, on monte dans le tram qui glisse doucement le long la Loire, direction la gare. Avant de partir, jetez un œil au Belvédère de l’Hermitage de l’artiste Tadashi Kawamata. De loin, on dirait un grand nid qu’un oiseau aurait fait sur la falaise. Cette étrange structure en bois et acier s’élance au dessus de la route pour dévoiler un panorama sur la Loire, mais aussi sur le Jardin extraordinaire.

En attendant le train, poussez la porte du « Lieu Unique » une ancienne usine de la marque de biscuits LU, réaménagée en espace alternatif. Symbole du patrimoine industriel nantais, elle est reconnaissable à sa boîte de biscuits qui trône tout en haut de son dôme. On peut se faire ici une expo, un concert, boire une bière, manger un bout, bouquiner dans la librairie, ou encore se faire un hammam. Ainsi s’achève notre voyage à Nantes, après l’avoir parcouru comme un roman de Jules Verne, il est temps de refermer le livre sur cette ville extraordinaire.

Et si vous poursuiviez le voyage ?

Pour poursuivre le voyage commencé à Nantes, le parcours Estuaire-Nantes vous emmène jusqu’au port de Saint-Nazaire en une trentaine d’étapes. Des œuvres signées de grands artistes contemporains sont disséminées sur les rives de la Loire, comme la villa perchée en haut d’une cheminé de l’artiste Tadashi Kawamata, le Misconceivable d’Erwin Wurm, un étrange bateau mou qui se penche et se plie attiré par le fleuve, ou encore la maison flottante dans la Loire de Jean-Luc Courcoult. Pensées par rapport au lieu où elles se trouvent, les œuvres nous en disent beaucoup sur l’état de notre monde. Il n’y a pas que l’eau qui coule ici, il y aussi le vin. À celui qui voudra prendre le temps de découvrir la région nantaise et plus loin encore, le voyage se poursuivra dans le vignoble. Une boucle oenotouristique permet de découvrir les berges de la Sèvre, les vignes, les marais et Clisson, petite cité aux accents italiens.

Infos pratiques : Pour votre séjour à Nantes, optez pour le Pass Nantes, valable entre 2 à 5 jours et jusqu’à 7 jours, à partir du 3 juillet. Avec le Pass vous pourrez emprunter tous les transports en commun, et profiter des incontournables de la ville (Machines de l’Île, musée Jules Vernes, Carrousel des mondes marins…). Il est une invitation à prendre son temps et devenir un touriste durable.

Les Rigolettes nantaises

Confiserie multicolore originaire de Nantes. Sous sa petite coque fine en sucre, se cache une pâte de fruit dont les goûts varient en fonction des saisons.

Coordonnées

02 40 89 45 90

http://www.les-rigolettes-nantaises.com/fr/

18 Rue de Verdun, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Bike’N Tour

Visites de Nantes à vélos électriques accompagnées de pauses dégustations et de guides passionnés ! 39 € la balade de 2 h

Coordonnées

06 52 62 94 64

[email protected]

https://www.bikentour.com/

Place de Bretagne, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

L'Îlot Famille

Association de soutien à la parentalité. Location de biporteurs, triporteurs ou encore tandems parent/enfant - 10 € / heure

Coordonnées

07 60 22 74 81

[email protected]

http://www.ilot-familles.com/location-velos/

42 Rue des Renardières, Nantes, 44100, Pays-de-la-Loire, FR

L'’atelier du Poupoupidou

En plus de la vente de vélo et d'accessoires, cette boutique propose un service de réparation. En vente ici : le fameux Poupoupidou (une pince à jupe magnétique qui permet de fixer une jupe à la selle)

Coordonnées

0679358389

[email protected]

https://lepoupoupidou.fr/

21 Quai Ernest Renaud, Nantes, 44100, Pays-de-la-Loire, FR

Jardin des plantes

Un des plus grands jardins botaniques de France, où sont conservées plus de 10 000 espèces vivantes et plus de 50 000 fleurs plantées chaque saison. Vous croiserez aussi de joyeuses créations sorties de l’imagination de Claude Ponti, illustrateur jeunesse à l’univers poétique et drôle.

Coordonnées

https://jardins.nantes.fr/N/Jardin/Visite/Jardin-des-plantes-Visite.asp

Rue Stanislas Baudry, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Totum

Au menu de ce restaurant : une cuisine bio, végétale, sans gluten, zéro déchet, de saison et locale.

Coordonnées

06 10 53 22 20

[email protected]

https://totumcantine.bio/

11 Quai Turenne, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Treat

Une cuisine guidée par les bons produits. Engagé dans une démarche globale, le restaurant se fournit également en vrac chez O Bocal, et valorise ses bio déchets avec la Tricyclerie - dès 9 € le plat / 7 € l'assiete végé

Coordonnées

02 85 37 43 01

[email protected]

https://treatnantes.wordpress.com/

9 Rue du Vieil Hôpital, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Ô Bocal, l'épicerie en vrac

Épicerie en vrac de produits bio, boutique indépendante dédiée au mode de vie zéro déchet.Découvrez aussi la droguerie Ô Bocal au 3 rue de l'Hôtel de Ville

Coordonnées

[email protected]

https://obocal.com/

10 bis Allée des Tanneurs, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

La Tricyclerie

La Tricyclerie collecte les biodéchets des pros et des particuliers, en vélo-remorque pour les composter dans le centre -ville de Nantes.

Coordonnées

[email protected]

https://latricyclerie.fr/

21 Rue Abbé Boutet, Nantes, 44200, Pays-de-la-Loire, FR

La Cigale

Adresse mythique qui vous transporte le temps d’un repas à l’époque des grandes Brasseries traditionnelles

Coordonnées

02 51 84 94 94

[email protected]

www.lacigale.com

4 Place Graslin, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

La Géothèque

Librairie dédiée au voyage. Ici, on vient préparer son prochain tour du monde, s’évader en se plongeant dans des récits de grands voyageurs, on vagabonde de continent en continent pour découvrir des horizons et rivages inconnus.

Coordonnées

02 40 74 50 36

[email protected]

https://www.facebook.com/lageotheque/

4 Rue Racine, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

ChocHola

Bar à chocolat à Nantes : importation et transformation de fève de Cacao du Mexique.

Coordonnées

02 51 17 70 53

[email protected]

https://choc-hola.com/

11 Rue Saint-Léonard, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Le lieu unique

Une ancienne usine de la marque de biscuits LU, réaménagée en espace alternatif

Coordonnées

02 40 12 14 34

[email protected]

https://www.lelieuunique.com/

Quai Ferdinand Favre, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Agent paper

Jolie boutique qui propose une gamme de produits de décoration, papeterie, carterie, objets de loisirs et cadeaux pour le grand public à partir de papiers récupérés.

Coordonnées

02 51 17 79 47

https://www.agentpaper.com

19 Rue de la Marne, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

La Boutique Tribü

Jolie boutique qui héberge une dizaine de créatrices nantaises

Coordonnées

02 55 09 09 76

[email protected]

https://laboutiquetribu.blogspot.com/

4 Rue de l'Hôtel de Ville, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Le Reflet

Petit restaurant engagé en faveur des personnes porteuses de trisomie 21 qui œuvrent en cuisine pour vous préparer des bons petits plats « faits maison » avec des produits de saison.

Coordonnées

02 57 54 61 78

[email protected]

https://www.restaurantlereflet.fr/

4 Rue des 3 Croissants, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Hôtel Amiral

À deux pas du théâtre Graslin, l’hôtel Amiral est engagé dans une démarche éco-responsable et durable depuis 2007 et a obtenu les labels Clef Verte en 2008 et l'Eco-label européen en 2011 - dès 64 € la chambre double

Coordonnées

02 40 73 56 69

[email protected]es.fr

https://www.hotel-nantes.fr/

26 bis Rue Scribe, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

Mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes

Ce mémorial marque le rapport de Nantes à son passé de premier port négrier de France au 18e siècle et rend hommage à ceux qui ont lutté et luttent encore contre l’esclavage dans le monde.

Coordonnées

02 51 17 49 48

[email protected]

https://memorial.nantes.fr/

Quai de la Fosse, Nantes, 44000, Pays-de-la-Loire, FR

La Cantine du voyage

Installée en bord de Loire, la Cantine du voyage revient chaque année d’avril à octobre sous des serres agricoles. Simple mais préparé avec de bons produits de leur potager - 11€ le midi / 14€ le soir

Coordonnées

06 89 64 85 03

[email protected]

https://www.facebook.com/lacantineduVAN/

21 Quai des Antilles, Nantes, 44200, Pays-de-la-Loire, FR

Dose de sens

Pour manger sur le pouce ou bien faire ses courses. Aménagée avec des matériaux de récupération, cette épicerie zéro déchet qui met en avant le Made in Loire Atlantique propose une assiette végétarienne et anti gaspi, de l’entrée au dessert.

Coordonnées

06 62 96 72 78

[email protected]

https://www.dosedesens.com/

16 Mail des Chantiers, Nantes, 44200, Pays-de-la-Loire, FR

Le Hangar à bananes

Ouvert sur la Loire, chaque bar et restaurant uu "Hangar à bananes" a voulu créer son identité propre. À l’Altercafé, on prône le commerce équitable, au Dock Yard on déguste une brune sur un vieux tonneau, et au Ferrailleur, place à une ambiance rock ! Entre tous les bars, il y a même une librairie, la HAB galerie dédiée à l’art contemporain qui met notamment en lumière des créateurs nantais.

Coordonnées

02 40 71 08 79

[email protected]

https://www.facebook.com/le.hangar.a.bananes/

21 Quai des Antilles, Nantes, 44200, Pays-de-la-Loire, FR

Little Atlantique Brewery

Micro-brasserie et Taphouse à Nantes. Bières Craft du Grand Ouest

Coordonnées

[email protected]

https://little-atlantique-brewery.fr/

23 Boulevard de Chantenay, Nantes, 44100, Pays-de-la-Loire, FR

Le jardin extraordinaire

Situé sur le site de la Carrière Misery, le long du Boulevard de Cardiff, le jardin extraordinaire rend hommage à Jules Verne, et fait écho au monde végétal féerique de ses voyages extraordinaires

Coordonnées

02 40 41 65 09

[email protected]

https://jardins.nantes.fr/N/Jardin/Parcs-Jardins/Plus/2114/Jardin-Extraordinaire.asp

1 Quai Marquis d'Aiguillon, Nantes, 44100, Pays-de-la-Loire, FR