Babel Plans

À pas de loup pour observer ours, renards et chamois

By Laetitia Santos

Posté le 1 février 2013

Créée en 1922, le Parc National des Abruzzes est le plus ancien parc d’Italie et cet animal-là a bien eu le temps de se remplir d’une faune exceptionnelle. Aujourd’hui en randonnant au cœur de ses 44 000 hectares, on peut observer très facilement ours, loups, chamois, et renards. Une abondance de faune bien trop rare pour ne pas être remarquée et saluée.


Octobre 2012
Randonnée :
Val di Rose Objectif : Refuge de Forca Resuni
Point de départ : Civitela Alfedena
Altitude : 1975 m

Si le Parc Régional du Sirente-Velino ne possède pas encore une faune très développée, son voisin le Parc National des Abruzzes lui, est un véritable exemple en la matière.

A l’automne dernier, nous avons entrepris une randonnée dans cette nature protégée si exceptionnelle, accompagnée de Nadia Boccia, guide du parc depuis 5 ans déjà. La faune que nous y avons découvert nous a tout simplement bluffés…

700 chamois, 40 ours dont 6 nés en 2012, 40 loups parmi les 150 dans la région, des cerfs, des chevreuils et des aigles royaux, des lynx même, l’abondance de faune est tout à fait remarquable. Ici, la protection des espèces semble payer. Mieux encore, les éleveurs cohabitent avec les prédateurs sans souci dans une entente baptisée convivenzia ou "paix des loups". Le parc national est en effet parvenu à faire régner la paix, et même à faire profiter toute la région de la popularité des loups devenus "Patrimoine de l’Etat".

Ainsi, si un troupeau est attaqué et une bête dévorée, le ministère finance les dédommagements après avoir fait constater par un garde du parc qu’il s’agissait bien des méfaits d’une espèce protégée. Et le loup est devenu une économie à part entière qui a permis le renouveau de la région : un musée du loup très visité dans le petit village de Civitella Alfedena, de nouveaux emplois créés par l’attrait touristique engendré par le loup qui permettent de remédier à l’exode rural des jeunes, le développement de l’agritourisme qui permet aux exploitants de mettre un peu de beurre dans leurs épinards, la mise en valeur des produits du terroir et une exemplarité pour tous les éleveurs d’Europe.

Au départ de Civitella Alfedena, on entame la randonné de Val di Rose au beau milieu d’une hêtraie colorée que l’automne fait s’enflammer. On prend de la hauteur, on domine à présent le village et le lac Barrea, brillant aux premières lueurs du jour et bien plus haut, on atteint les premiers alpages. À partir de là, il faut marcher à pas de loup pour pouvoir observer les premiers chamois. Et c’est avec étonnement que l’on constate qu’ils ne sont pas vraiment farouches et qu’en étant calme, on peut les approcher de très près, les photographier pendant qu’ils prennent un air curieux à vous regarder, les voir brouter en troupeaux ou réunis autour d’un point d’eau. En été, vos chances d’apercevoir des ours seront au beau fixe, à tel point qu’il vous faudra obligatoirement être accompagné par un guide car les ursidés gloutons aiment à s’empiffrer des ramnus qui bordent les sentiers. Vous pourrez peut-être comme nous approcher de près un renard au beau poil soyeux et constater avec émerveillement que se mélanger à la faune des Abruzzes n’est pas le fruit du hasard mais bien le résultat d’un travail de protection rondement mené par le parc. Il faut dire qu’ici, des zones entières sont interdites à l’homme et laissées à l’état de nature. C’est la zone A, celle où les ours ont leur tanière et où la vie sauvage règne en maître absolu.

Une fois atteint le refuge de Forca Resuni, on peut y faire une pause pour déjeuner et admirer le panorama, puis marcher sur la crète avant de redescendre par Iannaghera. S’il vous reste du temps en fin d’après-midi, ne manquez pas une visite du musée du loup, très instructive, un petit coup d’oeil à l’aire faunistique du village où vivent deux loups et l’on vous conseille de terminer la journée à la table de Lella, le cordon bleu de Il Duca degli Abruzzi dans le petit village de Pescasseroli.

Parc national des Abruzzes

Le plus ancien parc d’Italie, remplit d’une faune exceptionnelle à observer lors d'une randonnée au cœur de ses 44 000 hectares

Coordonnées

+39 0863 91131

[email protected]

http://www.parcoabruzzo.it/Findex.php

Pescasseroli, 67032, IT