Commune de Tizdi, sud-ouest marocain

Coopérative Ajddigue

Coopérative féminine marocaine pour le commerce équitable

Coopérative féminine marocaine qui travaille la noix d'argan dans une démarche de commerce équitable.

Découvrir le partenaire

Naissance du projet

Créée en 1997, la coopérative Ajddigue, qui signifie "fleur" en berbère, exploite les arganiers du sud marocain pour faire vivre une communauté de femmes chaque année plus importante. Située sur la commune de Tidzi à environ 25 kilomètres d'Essaouira, la coopérative compte près d'une centaine de membres, des femmes toutes d'origine défavorisée et qui, grâce à leur travail à la coopérative peuvent faire valoir leur savoir-faire tout en accédant à une autonomie financière et donc à une certaine forme d'émancipation. Les femmes de la coopérative Ajddigue bénéficient également de quelques avantages sociaux dont la couverture sociale en est le plus bel exemple.

L'arganier, un arbre inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO

L'arganier est un arbre endémique du Maroc que l'on ne peut trouver que dans la région d'Essaouira. A cause du trop grand nombre d'arbres abattus pour en tirer du bois de chauffage, l'arganier est menacé et l'UNESCO a donc décidé de l'inscrire au Patrimoine mondial de l'humanité en 1999 afin de protéger l'espèce et ses fruits, lesquels font vivre une grande partie de la population défavorisée de cette région aride puisque l'on en tire la fameuse huile d'argan.

Les enjeux

Dans cette région du monde, très pauvre et semi-aride, les conditions de vie sont rudes : l'eau courante est rare dans les foyers, l'électricité très coûteuse, les moyens de transports sont peu nombreux et le taux d'analphabétisation est élevé. Passé la primaire, envoyer son enfant à l'école revient cher et les établissements scolaires sont souvent éloignés du domicile des enfants. Bien que les populations locales aient un droit de cueillette depuis 1925 en ce qui concerne les noix d'argan, ce qui permet aux femmes de se faire un petit revenu en les cassant et en les pressant, celui-ci est bien trop maigre et ne permet pas la survie quotidienne de la famille. C'est donc dans ce contexte que la coopérative Ajddigue s'est donnée pour objectif de regrouper ces femmes berbères en réseau et de mettre en place une démarche de développement durable et de commerce équitable. Ainsi, les femmes à pouvoir vivre des fruits de l'arganier sont plus nombreuses, leur travail est assuré chaque jour de l'année et elles percoivent un revenu juste et régulier. L'adhésion à la coopérative se fait sur dossier, les femmes les plus défavorisées (veuves, handicapées, seules avec des enfants...) étant les plus à même de voir leur dossier accepté. Chaque année, une dizaine de femmes supplémentaires deviennent membres de la coopérative Ajddigue et voient leur quotidien amélioré.

Le partenaire Terre d'Oc

Puisque la marque de cosmétiques française Terre d'Oc cherche au maximum à être dans une logique de commerce équitable pour élaborer ses produits de Beauté du Monde, la coopérative Ajddigue lui permet là d'utiliser une huile d'argan de qualité tout en soutenant les populations qui la fabriquent. Terre d'Oc assure un niveau de commandes régulier afin que les femmes de la coopérative aient du travail chaque jour de l'année, les prix d'achats exercés sont supérieurs à ceux du marché et la marque a dernièrement financé l'accès à l'assurance maladie pour chaque femme de la coopérative. Tous les membres sont également sensibilisés à l'environnement. Plusieurs fois par an, Terre d'Oc se rend au Maroc afin de rencontrer ces femmes, d'écouter leurs besoins et de répondre au mieux à leurs attentes.

Déstinations

Retrouvez tous nos conseils et nos bonnes adresses pour voyager engagé dans ces pays.