Taï, Côte d’Ivoire

Ecotourisme Taï

Au plus près de la faune et de la flore au Parc National de Taï

A l'initiative de la WCF (Wild Chimpanzee Foundation), Ecotourisme Taï promeut la conservation et le développement durable de la région de Taï, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire avec un tourisme respectueux de l'environnement naturel et des cultures locales.

Découvrir le partenaire

Ecotourisme Taï est un projet lancé en 2011, mais dont l'idée avait germé dix ans auparavant. Les habitants de la commune de Taï, à l'Ouest du Parc national de Taï en Côte d'Ivoire, avait en effet sollicité le professeur Christophe Boesch, président de la WCF et grand primatologue, qui connaissait le secteur pour y avoir vécu et étudié les comportements des chimpanzés pendant de nombreuses années.

Le projet est né du souhait de faire profiter de la présence du parc aux populations locales, tout en assurant sa protection. En mettant en place Ecotourisme Taï, les habitants de la région bénéficient d'opportunités professionnelles, qu'ils n'avaient pas forcément dû à l'enclavement de leur situation géographique, et limitant par la même occasion le braconnage et la surexploitation des ressources naturelles.

Ecotourisme Taï a permis de sensibiliser les riverains, tout en les responsabilisant à travers les métiers de guides, d'accompagnants ou via le suivi de la faune. Par ailleurs, le respect de la parité entre hommes et femmes au cœur des équipes engagées, a permis de créer une dynamique positive au cœur de la commune de Taï.

Envie de nature ?

Le Parc National de Taï se niche à l'Ouest de la Côte d'Ivoire entre la ville de Taï qui lui a donné son nom et celle de Soubré plus à l'Est.

Visiter le parc, c'est pénétrer au cœur d'une canopée de plus de 5300 km², regorgeant d'une biodiversité exceptionnelle. C'est sans surprise que le Parc National de Taï a été inscrit en tant que Réserve de la Biosphère en 1978 et classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité en 1981 par l'UNESCO. Joyau naturel de la Côte d'Ivoire, le parc représente l'un des plus grands vestiges de forêt tropicale primaire d'Afrique de l'Ouest.

La faune et la flore y sont riches et variées. On y découvre beaucoup d'espèces endémiques à cette partie du monde, dont deux-cent espèces de plantes, vingt-quatre espèces d'oiseaux et d'importants mammifères.

Le Parc National de Taï est l'un des rares endroits où l'on trouve une diversité aussi importante de primates. Onze espèces de primates peuvent être rencontrées dont les chimpanzés. Ces derniers ont des comportements uniques : ils utilisent vingt-six outils différents pour casser leurs noix et se nourrir !

Les chimpanzés

Le suivi et l'observation d'un groupe de chimpanzés sauvages habitués à la présence des visiteurs est une opportunité unique au cœur du parc national.

Le groupe vit sur un territoire de 25 km², sillonné par des sentiers pédestres, facilitant ainsi l'approche des animaux. Les visites sont préparées avec soin pour vous permettre d'observer les chimpanzés de près dans leur habitat naturel, sans les déranger ou les mettre en danger. Vous pourrez les suivre avec les écoguides, qui ont grandi au contact de la forêt tropicale et sauront vous transmettre leurs savoirs.

Mangabeys et colobes rouges

Deux autres espèces de primates sont parfaitement habituées à l'Homme, permettant une approche en milieu naturel : les mangabeys et les colobes rouges.

Le groupe de Mangabeys suivi depuis 2013 par les écoguides du Parc National de Taï est composé d'une dizaine de mâles adultes, d'une vingtaine de femelles adultes et d'une quarantaine d'adolescents, juvéniles et bébés, faisant la joie des visiteurs au cœur de la forêt.

Les colobes rouges sont également présents dans le Parc National de Taï. Listés comme menacés par l'**Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) car la population mondiale est en déclin, c'est une exceptionnelle opportunité que de pouvoir les observer. Ils évoluent dans un territoire d'1 km² tout proche du campement en forêt**, permettant une étude rapprochée.

Envie de culture ?

Le pays compte une soixantaine d'ethnies, offrant une mosaïque culturelle riche, à découvrir. A l'Ouest, dans la périphérie du Parc National de Taï, vous pourrez rencontrer les populations autochtones : Guéré, Oubi et Kroumen. Se plonger au cœur des traditions ancestrales de ces ethnies de l'Ouest, c'est découvrir les masques sacrés Guéré, les danses des femmes Oubi ou la cérémonie de la noix de Cola des Kroumen.

A Gouléako Trois Cailloux, par exemple, ce village traditionnel Oubi offre une totale immersion au cœur des traditions africaines. Vous aurez l'opportunité de dormir dans des cases traditionnelles, aménagées confortablement et gérées par un groupe de femmes.

Vous pourrez aussi profiter d'une balade en pirogue sur le fleuve Cavally ou parcourir les plantations et la brousse environnante en compagnie d'un passionné d'ethnobotanique. En fin de journée, une authentique soirée traditionnelle vous initiera aux danses rituelles et vous laissera un souvenir mémorable.

Le Parc National de Taï, c'est la rencontre entre la nature, la culture et l'aventure ! Allant de randonnées sur le Mont sacré Niénokoué, en passant par l'observation des mangabeys et goûtant aux saveurs de la forêt, les opportunités sont multiples et variées.

Sources: Wild Chimpanzee Foundation
Sources: Wild Chimpanzee Foundation
Sources: Wild Chimpanzee Foundation
Sources: Wild Chimpanzee Foundation
Sources: Wild Chimpanzee Foundation