News

APP pas vraiment dans les petits papiers de Greenpeace

By Laetitia Santos

Posté le 1 mars 2012

Le papetier Asia Pulp and Paper (APP) balancé par l’organisation écolo qui vient de déposer sur le bureau du ministère indonésien des forêts un lourd dossier à charge prouvant que le groupe défriche des forêts protégées pour sa pâte à papier.


Un géant de la production mondiale de papier qui abat illégalement du ramin, une espèce d’arbres menacée, vous y croyiez ? Malheureusement, même en 2012, avec toute la sensibilisation faîte et les enjeux écologiques mondiaux qu’on ne vous fera pas l’affront de citer, l’indonésien Asia Pulp and Paper (APP) se permet de confectionner sa pâte à papier en utilisant des arbres protégés au nez et à la barbe du monde. Greenpeace vient de les épingler publiquement lors d’une conférence de presse donnée à Jakarta.

"Nous avons pris Asia Pulp and Paper la main dans le sac" a déclaré Bustar Maitar, membre du géant écolo. "Une enquête révèle que sa plus importante usine est régulièrement alimentée en ramin." Et les propos ne sont pas lancés à la va-vite, une lourde étude d’un an apposée noir sur blanc sur papier vient appuyer les dires de l’accusateur.

Loin de démentir ces scandaleuses révélations, APP a fait savoir dans un communiqué qu’elle prenait "très au sérieux tout ce qui peut indiquer une violation des règlementations concernant la protection d’espèces d’arbres en danger. APP va dorénavant étudier ces allégations de très près." Marrant ce ton détaché qui donne l’impression qu’on ne parle pas d’eux...

Malgré que le ramin est un arbre menacé et protégé par la loi indonésienne et la Convention sur le commerce international des espèces en danger, 46 des 56 échantillons prélevés clandestinement par Greenpeace dans l’usine du groupe contiennent de ce bois en danger.

Danone et National Geographic entre autres, clients APP, sont appelés à boycotter le groupe tandis que Greenpeace profite de l’occasion pour rappeler que les tigres de Sumatra disparaissent à vitesse grand V à cause de la destruction de leur habitat, cette forêt indonésienne saccagée sans vergogne par Asia Pulp and Paper.