Par Babel Voyages

Posté le 2 novembre 2020

Le label ATR a été initié par l’ATT (Association des Tours Opérateurs Thématiques), elle-même créée en 2004. Cette association regroupe les acteurs du tourisme souhaitant développer un tourisme responsable et engagé.


Les initiateurs et premiers membres de cet organisme sont : Allibert Trekking, Atalante, Terra Incognita, La Balaguère, Chamina Voyages, Club Aventure, Déserts, Comptoirs des Voyages, Iles du Monde, Saiga et Terres d’Aventure.

Les membres de cette organisation prônent le respect, la qualité et la solidarité dans chacun de leurs voyages. Mais loin de n’être que des paroles en l’air, ces valeurs sont devenues la base du label créé par l’ATT afin d’offrir une certification indiscutable aux voyagistes souhaitant œuvrer dans le sens d’un tourisme plus responsable.

Ce label, ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) est accordé après audit par le groupe AFNOR (Association Française de Normalisation), organisme issu de la fusion des associations AFAQ (Association Française de l’Assurance Qualité) et AFNOR.

Les critères d’engagement principaux sont les suivants :

Information et sensibilisation du client : - Décrire clairement les prestations et diffuser la charte éthique du voyageur. - Décliner sur les supports de communication (site Internet, catalogues) des fiches descriptives (culture, respect de l’environnement et la contribution au développement local).

Encadrement des équipes locales : - Privilégier le recrutement local. - Former et sensibiliser le personnel et les guides locaux à ces sujets.

Renforcement de la qualité des relations avec les prestataires locaux : - Respecter les réglementations locales, les conditions de travail fixées par ATR. - Mettre en place une politique de gestion des déchets et des ressources naturelles.

Engagement du voyagiste à appliquer ces règles au sein de l’entreprise : - Mettre en œuvre une politique de gestion environnementale au sein de l’entreprise (tri des déchets, incitation au covoiturage pour limiter pollution et consommation d’énergie, utilisation de matériaux “propres” pour la construction des bâtiments). - Sensibiliser en interne au respect des populations d’accueil et à l’environnement. - Privilégier les relations durables avec les prestataires. - Surveiller le degré de satisfaction des clients sur ces sujets. - Développer une politique d’avantages sociaux et de partage de la valeur dans l’entreprise. - Soutenir les actions de terrain en faveur des populations locales. »

Le label ATR est reconnu par l’état et est encadré par le Code de la Consommation.

Pour plus d’informations sur Agir pour un Tourisme Responsable : http://www.tourisme-responsable.org