« Aux ânes etc. » : marcher au rythme de l’âne sur les sentiers bretons

Babel Plans

Par Élise Chevillard

Posté le 14 décembre 2020

En Bretagne Sud, au lieu-dit les Pièces-aux-Oiseaux, Charlotte vit entourée de ses douze compagnons à longues oreilles. « Aux ânes etc. » propose des ateliers d’asino-médiation et des randonnées avec des ânes de bât. Pour quelques heures ou plusieurs jours, venez longer les chemins de halage qui bordent le canal de Nantes à Brest, vous enfoncer dans une forêt de pins ou prendre de la hauteur à Guenrouët.


L’âne a toujours été, de tout temps et sur tous les continents, un grand voyageur-porteur. Figure littéraire, on le trouve aussi bien dans les Cévennes que dans les pays du Sud. Patient, intelligent, calme, tolérant, affectueux, attachant et parfois coquin, cet animal aux yeux tendres est un fidèle compagnon de randonnée pour découvrir les sentiers bretons.

Des randonnées avec un âne en autonomie

Avant de partir sur les chemins, tout commence par une présentation du troupeau qui broute tranquillement dans les prairies qui entourent la petite ferme. Il y a Charlot, le vieux routard âgé de 25 ans et qui connaît son métier sur le bout des sabots, Korrigan, 15 ans, avec qui tout a commencé, Muscade et Lune les inséparables, puis des plus jeunes comme Alizée, 7 ans. Sans oublier Sarrazin, Billig, Archy, Auguste et Anatole le bagarreur du groupe.

Puis place à la pratique. Charlotte vous donne toutes les clés pour partir sur les chemins en totale autonomie avec votre âne, que ce soit pour aller le chercher au pré, le préparer (brossage, pieds, soins divers…), ou encore le mener en longe. Grâce au bât (structure en bois) qu'ils ont sur le dos pour installer les sacoches, les ânes transportent bagages, pique-nique et même les jeunes enfants lorsqu’ils sont fatigués. Il faut faire attention à équilibrer les charges sans en mettre trop, afin de préserver le dos de vos compagnons qui ne porteront pas plus de 40 kilos.

Charlotte vous conseille ensuite sur les itinéraires à suivre et vous apprend à vous repérer sur une carte. « Randonner avec un âne est une belle approche pour sensibiliser à la nature et à sa préservation » souligne-t-elle. « C’est aussi l’occasion d’envisager une autre façon de voyager, loin de son quotidien et de sa voiture, dans le respect de l’environnement et vers l’autonomie ».

La rencontre avec Korrigan

Après avoir passé 10 ans en tant que journaliste dans la presse écrite, notamment dans le domaine équestre, Charlotte a eu envie de faire un grand voyage en France, à pied. C’est ensuite l’histoire d’une rencontre avec un âne, Korrigan le cadeau de ses 30 ans.

En 2012, la voici lancée sur les routes avec son compagnon à longues oreilles et sa chienne Tasca, en totale autonomie. Pendant 3 mois et 1000 kilomètres, elle sillonne les routes et les chemins, depuis Guérande et jusqu’aux confins de l’Ardèche. La cohabitation mouvementée avec Korrigan et les négociations parfois difficiles avec ce dernier ne décourageront pas pour autant Charlotte. « Ce voyage m’a permis de travailler sur moi, et a enclenché un changement de vie vers un parcours différent » se souvient-t-elle.

L’expérience prendra le temps de mûrir dans sa tête. Après un passage dans le milieu agricole et des rencontres avec des âniers qui l’aideront à se former, elle saisit en 2016 l’opportunité de racheter un troupeau d’ânes et reprend ainsi « Aux ânes etc. ». Un temps itinérante, Charlotte s’installe enfin en 2018 au sein d’une ferme de 10 hectares, au lieu-dit les Pièces-aux-Oiseaux.

Des circuits de quelques heures à plusieurs jours

Lors des randonnées à la demi-journée, vous parcourez en moyenne 6 kilomètres dans une belle forêt de pins et de châtaigniers. Il est aussi possible de partir une journée complète (environ 12 kilomètres), en ajoutant son pique-nique dans les sacoches de l’âne. Chaque itinéraire a été pensé et imaginé par Charlotte. Certains passent parfois par des chemins de randonnées, traversent des villages et des paysages vallonnés. Avec une allure moyenne de 3 kilomètres par heure, le tempo des ânes invite à ralentir pour s’abandonner à son rythme.

La randonnée s’apparente alors à une grande flânerie, où l’on prend le temps de profiter du paysage. Pour des vacances plus longues, partez pour des circuits itinérants sur plusieurs jours (jusqu’à 7 jours) après une formation pour apprendre à s’occuper de votre âne. Charlotte n’hésite pas aussi à vous partager ses bonnes tables et adresses pour remplir vos sacoches de bons produits du coin ainsi que les spots pour dormir, que ce soit en bivouac, en gîte, ou en chambre d’hôtes.

En plus des randonnées, Charlotte propose de l’asino-méditation, des ateliers de médiation avec ses ânes, à destination des personnes en situation de handicap. Lors d’activités autour du soin par exemple, l’âne devient un vecteur d’émotions, de sensations et un moyen de communication. Il ne juge pas et aidera à reprendre confiance en soi, ou à débloquer une peur.

« Aux ânes etc. »

Randonnées de quelques heures à plusieurs jours avec des ânes de bât et ateliers d’asino-médiation. Dès 35 € la demi-journée

Coordonnées

06 63 62 75 97

[email protected]

https://auxanesetc.fr/

Lieu-dit "Les pièces aux oiseaux", Guenrouet, 44530, FR

« Aux ânes etc. »

Randonnées de quelques heures à plusieurs jours avec des ânes de bât et ateliers d’asino-médiation. Dès 35 € la demi-journée

Coordonnées

06 63 62 75 97

[email protected]

https://auxanesetc.fr/

Lieu-dit "Les pièces aux oiseaux", Guenrouet, 44530, FR