Société

Chiapas : de la forêt Lacandone aux villages de “Los Altos”

By Ángela Rodriguez

Posted On 20 mai 2020

Au sud de la péninsule mexicaine du Yucatán, l’Etat du Chiapas est un microcosme au cœur de notre monde. Un petit morceau du Mexique que vous n'avez jamais imaginé et d’où vous ne voudrez jamais repartir. Entre nature à l’état pur et découverte des cultures indigènes, arpentez ce territoire à nos côtés au risque de ne plus vouloir le quitter.


Une nature luxuriante, des ruines archéologiques se dressant telles des gardiennes de la jungle, des hôtes locaux au grand cœur, des villes magnifiques entre tradition, arts ancestraux et un riche passé colonial… Le Chiapas saura vous charmer et vous transmettre une partie de ce qui fait l’identité mexicaine.

La forêt Lacandone, se reconnecter avec la nature

Peu d'endroits au monde sont aussi spéciaux que la forêt Lacandone. Émergeant de la nuit et de la jungle, les paysages qui entourent cet endroit caché du Mexique méritent d'être vus au moins une fois dans une vie. Et en réalité bien plus… Car une fois le cœur nourri de l’énergie de cette terre, il conservera pour toujours ce rythme si particulier qui cherchera à revenir.

"Une jungle vivante, gardienne des vestiges d'un passé légendaire". C'est ainsi que vous vous souviendrez de votre promenade dans la jungle du Chiapas, en solitaire ou accompagnés d’acteurs locaux. Et ce n'est pas pour rien car, en un seul voyage, vous croiserez le chemin d’arbres millénaires qui semblent garder l'essence des géants, vous nagerez parmi des nénuphars dans des lasogons aux couleurs cristallines comme à Sibal, vous laisserez vos yeux s'enivrer de ciel bleu dans les belles cascades d’Agua Azúl et votre esprit absorbera les ions positifs de la magnifique chute de Milsol Ha.

Et ce n'est pas tout ! Dans la partie la plus luxuriante de la jungle et avec l'émotion d'une exploration du XVIIIe siècle, vous accéderez à des lieux figés dans le temps. Vous vous perdrez parmi les vestiges, les peintures murales et les stèles mayas des zones archéologiques de Bonampak et Yaxchilán entre autres... Sans oublier Palenque, ville maya par excellence où votre esprit jouera avec les couleurs rougeâtres et bleues pour imaginer le passé glorieux des temps du roi Pakal.

La jungle Lacandone saura sans aucun doute vous faire oublier le temps et l'espace, les préoccupations du présent et de l'avenir. Un contact intrinsèque avec la nature qui vous permettra de laisser s’envoler toutes les mauvaises ondes.

Les peuples du Chiapas : culture centenaire vivante, artisanat et groupes ethniques

A quelques heures de quitter ce monde parallèle où le temps semble s'arrêter, vous vous retrouverez à marcher dans les rues de maisons basses colorées, à découvrir un merveilleux patrimoine culturel, à laisser libre cours à votre curiosité pour découvrir le puissant syncrétisme de certaines enclaves.

A San Juan Chamula, par exemple, vous pourrez ouvrir la porte d’une église particulière… Dans l’obscurité, l'odeur de l'encens grandit en intensité et les murmures à l'unisson de dizaines de personnes enivrent vos oreilles... De chaque côté du couloir central sont présentés tous les Saints Catholiques, le plafond est noir et, au sol, c’est un petit tapis d’aiguilles de pin qui accueille vos pas.

Rappelons que le Chiapas est le deuxième Etat mexicain avec le plus grand nombre de communautés indigènes. Beaucoup d'entre eux habitent dans des zones rurales et se rendent dans les villes pour vendre leur artisanat. Ce qui fait du Chiapas une destination idéale pour acheter directement au producteur, sans intermédiaire, et soutenir directement les communautés locales.

Le village Maya-Tzotzil de San Lorenzo de Zinacantan, situé dans la région de Los Altos et près de la ville de San Cristóbal de Las Casas, est l’exemple le plus singulier. Une fois franchi le pas de la porte d’un atelier artisanal de tissus, aux couleurs vives et magnifiquement brodés à la main, vous serez considéré comme un invité spécial et pourrez y observer le travail manuel et traditionnel de broderie, transmis de génération en génération.

Zinacantán est un point névralgique pour connaître la culture et le mode de vie de ses habitants, et cela toujours accompagné d'une boisson, le *“posh” (boisson alcoolisée à base de canne à sucre et de maïs), et de bonnes tortillas servies avec une sauce faite maison.

Le Chiapas, c’est la découverte et le contact avec le présent. C'est la gentillesse de celui ou celle que vous rencontrerez sur votre chemin, c'est le plaisir de partager des tortillas ou des légendes mayas sous le regard des bougies. C'est respirer et sentir l'air pur tout en observant la nature et les vestiges d'un passé légendaire.