Babel Plans

Circuit dans le Sud islandais

By Cindy Picard

Posté le 13 novembre 2018

L’Islande, État insulaire de l’océan Atlantique Nord, situé entre le Groenland et la Norvège, au nord-ouest des îles Féroé, est connu pour ses paysages magnifiques, ses volcans et ses aurores boréales et constitue un endroit rêvé pour les amoureux de la nature. Une réelle bouffée d’oxygène que nous partageons volontiers avec vous !


Pays vert et également riche de ses habitants, respectueux et accueillants, l’Islande est également célèbre pour être le second pays le plus cher au monde après le Japon. Une nouvelle qui peut en refroidir quelques-uns parmi vous. Rassurez-vous les bons plans suivent !

Voici donc quelques conseils pour découvrir l’Islande du Sud-Est. Faisable en 10 jours, cet itinéraire comprend Reykjavik, la capitale réputée pour ses musées, son architecture ainsi que son engagement en termes de développement durable ; Le Cercle d’Or, ses geysers et plaques tectoniques, ses imposantes masses de lave volcanique ; et le trek de Laugavegur. Une marche assez sportive qui mérite le détour.

Vous aurez ainsi l’occasion de découvrir une grande diversité de paysages en quelques jours. Il s’agit, d’une véritable aventure faite d’éléments déchaînés, de camping en pleine nature, de rivières à traverser et de rencontres extraordinaires. La meilleure partie du voyage à vrai dire. En route !

Reykiavick, une découverte écologique

Reykjavik est l’une de ces capitales à taille humaine, posée là en pleine nature. Il vous suffit de quelques minutes à pied, à vélo ou en voiture pour vous retrouver sur une route déserte au bord des fjords. Un moment magique où l’on se sent seul au monde. Enfin… seul avec les moutons ! Ils sont en effet, en liberté sur toute l’île.

Par ailleurs, la ville Reykjavik est elle aussi engagée en termes de développement durable et possède un programme de développement énergétique à la hauteur des ambitions du pays. La ville géothermique vise effectivement la neutralité carbone d’ici 2040.

En effet, l’Islande jouit d’une activité géothermique importante lui permettant d’alimenter le pays en énergie verte dans sa majorité. L’énergie géothermique et hydroélectrique représentent plus de 70% de la consommation d’énergie primaire du pays.

Coté transport, la ville se prête facilement à l’écomobilité. Vous pourrez facilement découvrir les principaux points d’intérêt de la ville à pied ou à vélo. Il existe même une petite plage accessible en vélo : Nautholsvik Geothermal Beach. Une charmante balade à faire en fin d’après-midi au coucher du soleil, avec baignade possible en fonction de la saison.

En ce qui concerne la visite de la ville, certains points d’intérêts sont incontournables. Parmi eux se trouvent l’Opéra Harpa, tout de verre vêtu, un bijoux d‘architecture ; la sculpture nommée « Le voyageur du soleil », représentant un navire sorti tout droit d’un rêve, que vous pourrez admirer au cours d’une promenade le long de la jetée. Avec des aurores boréales en prime, si vous êtes chanceux. Elles se produisent majoritairement l’été (juillet - août) ou bien l’hiver (décembre - janvier). Ne manquez pas non plus, l’église luthérienne à l’architecture quelque peu originale située dans le centre-ville.

La majorité des attractions s’inscrivent dans la politique de développement durable de la ville et du pays. L’Opéra par exemple a été éco-conçu et possède sa propre politique verte”. La façade est en verre, ce qui entraîne une réduction des coûts d’éclairage. Tous les déchets de l’Opéra Harpa sont triés et recyclés. Les détergents utilisés portent l’étiquette Swan, un label écologique bien connu utilisé dans les pays nordiques.

L’eau utilisée provient des réserves situées à la périphérie de Reykjavík, est de la plus haute qualité et aucun traitement n’est requis avant sa distribution aux consommateurs. L’Opéra Harpa est connecté au réseau électrique islandais, alimenté en énergie verte, il possède l’un des taux de disponibilité les plus élevés au monde.

Côté logement, le Camping de Reykjavik est particulièrement recommandé. Il est inscrit dans de nombreux guides de voyage. Desservi par un bus depuis l’aéroport et à quelque minute à pied du centre-ville de Reykjavik, il s’agit d’un camping responsable et solidaire. Les prix sont abordables, l’eau chaude est gratuite (ce n’est pas le cas partout), chauffée par un système de géothermie.

Vous pourrez également disposer d’une cuisine commune, d’une épicerie gratuite, « free food » et d’un espace « free stuff ». Le concept consiste à laisser tout ce que l’on ne peut pas ramener chez soi pour que d’autre puisse en profiter gratuitement, que ce soit de la nourriture ou un super duvet pour passer la nuit !

En route pour le road-trip !

Côté transports en dehors de la capitale, vous disposez de plusieurs options. La voiture, tout d’abord, moyen de transport privilégié par les locaux et les touristes.

Vous pouvez également tenter le stop, si vous avez le temps, que vous aimez ça et si vous n’êtes pas trop nombreux, c’est à dire pas plus de deux personnes en général. Alors levez le pouce ! Ça fonctionne très bien en Islande. Les locaux y sont habitués.

Etant donné que peu de routes existent, vous êtes sûr de croiser quelqu’un sur votre route. Soyez juste patient. En attendant, profitez du paysage et du silence. Cette option vous permettra de diminuer votre impact carbone et de rencontrer des locaux ou des touristes sympathiques.

Pour ce qui est des transports en commun. Ils fonctionnent très bien dans la capitale mais restent peu présents et onéreux dans le reste du pays. Vous pourrez néanmoins accéder aux principaux sites touristiques du pays en bus si vous le souhaitez via des agences touristiques.

Si vous souhaitez être plus original, il vous reste le deux-roues. Peu recommandé en termes d’empreinte carbone, la moto est cependant un mode de locomotion couramment utilisé en Islande. Ces longues routes aux paysages magnifiques sont très appréciées des motards. Attention cependant au prix du carburant. Notez également à l’avance les stations d’essence qui peuvent être rares sur certaines portions de routes.

Le cercle d’or, la force de la nature

Plusieurs compagnies touristiques proposent cette excursion. Une bonne alternative si vous n’avez pas de voiture. Vous pouvez également tenter de trouver quelqu’un qui possède une voiture et lui demander de vous emmener. Cet itinéraire est très fréquenté.

En fonction de la saison, il peut faire jour 24h/24h en Islande. Si vous êtes dans cette période (juin-juillet), faites ce tour aux horaires nocturnes... Il fera encore jour ! Vous n’aurez plus aucun touriste et n’aurez pas à jouer des coudes pour vous faire une place.

L’excursion commence par la découverte des plaques tectoniques dans le parc national de Þingvellir. Il s’agit d’un espace géant entre deux falaises. Ces falaises sont en réalité les plaques américaines et eurasiennes. Il est surprenant de voir ces masses de lave gigantesques sortir de terre.

La visite se poursuit ensuite par Strokkur situé dans le champ géothermique de Geysir. Dû à une activité volcanique forte à cet endroit, l’eau disponible sous terre chauffe et est violemment expulsée vers l’extérieur sous la force de la pression. Un phénomène naturel très impressionnant.

Vous irez ensuite vous rafraîchir auprès de la chute de Gullfoss, l’une des plus belles cascades d’Islande ! Un chemin piéton vous permet d’être au plus près et d’appréhender la hauteur de ces chutes. Pour finir ce circuit, la source d’eau chaude, The Secret Lagoon Hot spring. Vous apprécierez ce moment de détente après cette journée pleine d’émotion.

The Secret Lagoon Hot spring est une source naturelle d’eau chaude, aussi belle que celle du Blue Lagoon... mieux préservée, moins chère et moins touristique.

Un trek pour repousser ses limites

Le Trek de Laugavegur est un circuit bien connu des amateurs de marche, balisé et composé de paysages extrêmes, c’est une immersion en plein nature. Si vous avez le temps faites-le en entier. On vous en parle ici !

Reykiavick

Capitale à taille humaine posée en pleine nature : quelques minutes à pied, à vélo ou en voiture suffisent pour vous retrouver sur une route déserte au bord des fjords

Coordonnées

Reykiavick, Höfuðborgarsvæðið, IS

Opéra Harpa

Un exemple de lieux culturels s’inscrivant dans la politique de développement durable de la ville et du pays

Coordonnées

(+354) 528 5000

[email protected]

https://en.harpa.is/

Austurbakki 2, Reykjavik, 101, Höfuðborgarsvæðið, IS

Camping de Reykjavik

Camping responsable et solidaire desservi par un bus depuis l’aéroport et situé à quelques minutes à pied du centre-ville de Reykjavik

Tarif
La nuit
À partir de 2160 ISK
7 nuits maximum
Coordonnées

[email protected]

https://www.reykjavikcampsite.is/

Sundlaugavegur 32, Reykjavik, 103, Höfuðborgarsvæðið, IS

Trek Laugavegur

Un parcours qui démarre à Landmannalaugar et se termine à Skogar : 90km à faire en 6 ou 7 jours en fonction de votre forme physique

Coordonnées

IS