Babel Plans

Coffee Shack Backpackers, sur la côte sauvage du Transkei

By Sophie Squillace

Posté le 26 août 2019

La Wild Coast est un écrin de nature sauvage méconnu de la plupart des voyageurs. Pour ceux qui bravent la route jusqu’à Coffee Bay, la récompense est de taille ! Plongeon dans une Afrique du Sud authentique au cœur de la région du peuple xhosa.


La province de l’Eastern Cape, ancienne région du Transkei, s’étend entre les reliefs du Drakensberg et les eaux de l’océan Indien. Sur cette terre sauvage, le paysage est émaillé de villages traditionnels aux rondavels typiques, ces huttes aux toits de chaume et aux murs colorés, tantôt rose, tantôt turquoise. Une route coupée du monde rejoint Coffee Bay, une route qui mène au paradis.

Into the Wild

Coffee Bay est un coin tranquille, très tranquille, connu de quelques néo-hippies s’aventurant jusqu’ici pour faire du surf et profiter de ses belles plages. Loin des vagues glacées de Cape Town, les eaux de l’océan Indien sont plus chaudes, la végétation change, le climat devient progressivement tropical. Le spectacle est saisissant de beauté quand on arrive sur cette côte spectaculaire où d’immenses falaises tombent dans l’océan surmontées de collines verdoyantes. Un environnement de nature vierge qui donne le vertige. La baie doit son nom au naufrage d’un navire à la fin du XIXe siècle qui laissa derrière lui une cargaison de café.


L’année prochaine Coffee Shack fêtera ses 20 ans !

Bienvenue au Coffee Shack Backpackers, une adresse mythique à l’ambiance décontractée typique des auberges de jeunesse anglo-saxonnes. L’ambiance est très friendly, on nous propose déjà une soirée tous ensemble, musique, danse et même dîner offert une fois par semaine. Voilà l’hospitalité sud-africaine dans toute sa splendeur !

On nous renseigne également sur les activités possibles dans le coin, visite de villages ou randonnées, on peut même nous donner des cours de surf. Situé au bord de la rivière Bomvu dans un cadre sauvage enchanteur, Coffee Shack est une des meilleures adresses d’Afrique du Sud pour les routards, sans aucun doute le bon plan de Coffee Bay.

Vous avez le choix entre plusieurs options d’hébergements entre 6 et 30 euros : chambre privative installée dans un rondavel, dortoirs avec lits superposés ou tout simplement le jardin pour planter sa tente.

Sustainable Coffee Bay

Dave et sa femme Belinda s’occupent de cet endroit depuis l’an 2000. Il nous raconte l’histoire et les actions en cours dans ce lieu de backpackers pas comme les autres. « L’ancien propriétaire du terrain était très actif et engagé sur place pour l’amélioration de la qualité de vie des communautés locales. » Le couple a souhaité continuer dans le même esprit en développant des projets communautaires dans cette région rurale parmi les plus pauvres du pays. Leur engagement se renforce en 2009 avec la création de l’ONG Sustainable Coffee Bay pour s’occuper à plein temps des actions éducatives, création d’école, mais aussi de programmes axés sur le sport, avec par exemple la création d’une ligue de foot locale.

L’engagement est aussi environnemental, et ce depuis longtemps déjà « dans un souci d’économie, on se tourne forcement vers un modèle plus durable, et tout cela stimule la créativité de chacun ! » nous explique Dave. L’établissement est certifié Fair Trade depuis 2007, un label sud-africain reconnaissant les structures touristiques engagées dans un développement responsable et équitable.

En 2017, Coffee Shack remporte le trophée du tourisme responsable africain dans la catégorie hébergement. L’énergie solaire chauffe l’eau, l’équipe essaie d’installer d’avantage de panneaux solaires pour produire plus d’énergie. Tout le monde est encouragé à réduire sa consommation d’eau, d’énergie, de déchets, ceux-ci sont triés et recyclés.

Dave nous explique qu’il emmène les déchets à la ville la plus proche, Mthatha, située à deux heures de route dans les terres, car il s’est rendu compte qu’à Coffee Bay, les poubelles partaient… dans la rivière, et donc dans l’océan.


Une énergie contagieuse

Avec l’aide de l’Union Européenne, des prêts bancaires sont devenus accessibles aux habitants de Coffee Bay. Depuis 2005, la communauté locale des Tshezi a pu acheter 30 % des parts de Coffee Shack. Un système vertueux qui profite aux populations de Coffee Bay et aux visiteurs.

Car l’expérience ici est nettement différente et plus riche qu’ailleurs grâce à cette véritable coopération avec les habitants de Coffee Bay. Comme dit Dave : « on s’amuse beaucoup ici, mais on a aussi tout fait pour que ça fonctionne bien, avec passion, respect et énergie ! »

Tous les gens qui travaillent à Coffee Shack ont l’air épanouis, la plupart sont ici depuis longtemps. Ils sont formés aux métiers du tourisme et encouragés à saisir les opportunités, à Coffee Bay ou ailleurs. D’autres ouvrent leur petite entreprise sur place : laverie, épicerie…

Tandis que beaucoup d’auberges de jeunesse d’Afrique du Sud sont gérées par des voyageurs sud-africains ou des étrangers de passage, ici 90 % de l’équipe est locale et forme une grande famille. Coffee Shack est un lieu très convivial et accueille tout le monde. Vous serez encouragés à avoir des interactions en participant aux repas, aux activités et surtout à rester plusieurs nuits pour saisir l’âme de Coffee Bay. Le problème est plutôt de se demander comment vous allez arriver à quitter un endroit pareil !

Coffee Shack Backpackers

Tarif : A partir de 6 € en camping / 30 € la chambre double

Tarifs
Camping
À partir de 6 EUR
Chambre double
À partir de 30 EUR
Coordonnées

+27 47 575 2048

[email protected]

https://www.coffeeshack.co.za/

1 Coffee Shack Way, Coffee Bay, 5082, Eastern Cape, ZA