Société

Comment voyager de façon éco-responsable sans vous ruiner ?

By Élise Chevillard

Posté le 30 juin 2020

Photo Sources: faungg.

Vous avez entre 16 et 30 ans et vous rêvez de faire un road trip et d’aller à la rencontre de nouvelles cultures tout en respectant l’environnement et sans vous ruiner ? Babel Voyages fait le point sur les bonnes pratiques à mettre en place, et les différents moyens qui existent pour vous aider à réaliser votre voyage…responsable !


Voyager éco-responsable est depuis quelques années devenu une priorité pour les jeunes qui prennent conscience des conséquences néfastes du tourisme de masse et des effets sur l’environnement. Si la soif de découvrir le monde est toujours là, le voyage lui a pris une autre dimension et s’inscrit désormais dans une démarche éco-responsable. Voici quelques pistes à suivre pour concilier tourisme et éthique tout en économisant de l’argent.

Les bons gestes à adopter pour un voyage responsable

Pendant votre voyage, veillez à limiter votre empreinte écologique et carbone. Il n’est pas toujours possible de se passer de l'avion pour certaines destinations, alors sur place, privilégiez les déplacements à pieds, en vélo, mais aussi les transports moins polluants comme le train ou le bus pour circuler en ville et relier les régions (tarif plus abordable). Ici, on privilège l’expérience humaine et les itinéraires hors des sentiers battus au plus proche des populations locales.

A l’heure de manger, choisissez des restaurants qui mettent en avant des produits bio et de saison, ainsi que les petites épiceries pour faire marcher l'économie locale. Une belle façon d'aller à la rencontre des habitants mais aussi de la gastronomie du pays. En plus c’est souvent moins cher !

Pour le choix des hôtels et auberges de jeunesse, privilégiez les hébergements engagés et le plus vert possible : personnel local, bénéfices reversés aux populations d'accueil, éco-gestes… Si vous le pouvez, dormez chez l’habitant, le meilleur moyen de s’immerger dans la culture locale.

LE BON PLAN : votre budget est restreint ? Le couchsurfing constitue une alternative intéressante aux hôtels. Durant quelques jours, (pas plus) il permet de partager des moments authentiques avec les locaux qui vous prêteront gentiment un lit ou un canapé. Autre concept qui allie immersion dans le pays et travail à la ferme cette fois : le WWOOFING (World-Wide Opportunities on Organic Farms). En échange de votre temps et de votre participation aux différentes tâches sur une exploitation agricole biologique (cueillir des pommes, couper du bois, nourrir les animaux…), vous économiserez le gîte et le couvert.

• Attention ! Ce n'est pas parce que vous êtes en vacances qu'il faut mettre de côté ses convictions écologiques. Dans votre valise, glissez des produits zéro déchet, comme une gourde pour éviter les bouteilles d'eau en plastique ou encore des cosmétiques solides afin de limiter la production de déchets. Dans les hôtels, quelques règles de bon sens sont à respecter : éteindre la climatisation lorsque vous sortez de la pièce, refuser le service de nettoyage quotidien, mais aussi les nouvelles serviettes et draps si vous ne restez que quelques jours.

• Pour vos activités et excursions, faites appel à un guide local. Évitez les attractions polluantes et irrespectueuses envers les animaux (balades à dos d’éléphant, spectacles avec des animaux marins..). Ne nourrissez pas ces derniers.

Les bourses pour vous aider à financer votre voyage

La Bourse Zellidja Vous avez entre 16 et 20 ans et un projet de voyage qui vous tient un cœur ? Alors la bourse Zellidja est pour vous ! Pour avoir la chance d’être retenu, il faut s’engager à partir en solo pour une durée d’un mois minimum, et avoir un projet d’étude et de reportage à l’étranger. Une belle façon de vivre une expérience d’ouverture aux autres et d’apprendre l’autonomie hors des structures touristiques. Le montant de la bourse est de 900 €.

La Bourse AVI International La bourse AVI International du voyage solidaire récompense chaque année trois projets de voyage de 2 à 12 mois ayant une dimension de "solidarité internationale". Elle s’adresse aux personnes majeures qui souhaitent échanger avec des populations locales à travers des formes matérielles, spirituelles, pédagogiques ou sociales. À la clé, un budget de 1 000 € et une assurance voyage.

Les Bourses Expé A destination des 18-30 ans, ces bourses s’adressent aux sportifs et soutiennent les projets d’expédition concernant le sport de montagne menés dans un cadre amateur (randonnée, escalade, trekking…). Authenticité, engagement sur le terrain et observation d’un milieu géographique ou humain sont indispensables. Aucun déplacement motorisé ne sera autorisé.

La bourse Déclics jeunes Organisée par la Fondation de France, cette bourse s’obtient via un concours et accompagne les porteurs d’un projet utile et porteur d’espoir dans les domaines les plus divers : action sociale, humanitaire, environnement… Montant accordé : 7600 €.

Tentez donc votre chance et déposez des dossiers. C’est peut-être l’occasion de donner naissance à un projet qui vous tient à cœur. Au niveau régional, de nombreuses bourses existent également.