News

DiCaprio, nouvel acteur du tourisme vert

By Kristel

Posté le 12 avril 2015

Le tourisme écologique, qui attire de plus en plus de monde et dont le chiffre d’affaires ne cesse de croître, accueille un nouvel investisseur, l’acteur Leonardo DiCaprio.


Blackadore Caye, ça ne vous dit rien ? Leonardo DiCaprio s’apprête à construire un complexe hôtelier écologique sur cet îlot situé à Belize qu’il a acheté pour 1,6 millions d’euros. Très engagé sur les questions d’environnement en tant que messager de paix de l’ONU, il se lance aujourd’hui dans ce projet 100% écolo qui ouvrira ses portes en 2018.

C’est lors de vacances à Belize en 2005 que l’acteur a eu le coup de foudre : « Le Belize est un endroit unique au monde, qui possède le deuxième plus grand récif de corail du monde, une biodiversité sous-marine incroyable, sans compter les temples mayas et la culture millénaire du pays ». Il lui aura fallu 10 ans avant de se lancer dans ce projet pour lequel il s’est entouré d’un architecte rompu aux questions environnementales et de l’entreprise Restorative, qui sera chargée de développer le complexe.

Écolo oui, mais de luxe

68 villas de vacances et 48 maisons, prix de vente entre 4 et 14 millions d’euros. Écolo oui, mais pour des vacanciers triés sur le volet !

Pour ce prix-là au menu, plages privées pour bronzer en toute intimité et leur jungle environnante. Chaque résidant recevra également une formation obligatoire afin d’être sensibilisé sur les questions d’environnement.

Avec un tourisme responsable en pleine expansion, l’acteur met à profit ses idéaux écologiques tout en ne délaissant pas le business.

Écolo un jour, écolo toujours

Au-delà de la plus-value financière, DiCaprio veut surtout sauver son île : « L’idée avec Blackadore Caye est d’aller au-delà de ce que signifie la durabilité. Nous ne voulons pas seulement réduire ou éliminer la notion d’impact sur l’environnement, nous souhaitons guérir l’île pour qu’elle aille mieux qu’avant ».

La mangrove souffre ainsi à cause de la déforestation et la pêche abusive détruit l’écosystème. Afin de conserver ce coin de paradis, une mangrove y sera replantée.

« L’objectif de ce projet est de faire quelque chose qui va changer le monde » conclut DiCaprio en parlant d’une idée révolutionnaire. Si son île révolutionne bien le concept d’hôtellerie écologique, DiCaprio ne pourra cependant pas se targuer d’avoir rendu accessible à tous l’idée de conscience environnementale...