Babel Plans

Écolodge du Menabe : au bout de la piste, le paradis

By Sophie Noëlle

Posté le 12 janvier 2015

Belo sur Mer est un petit village de pêcheurs du Sud-Ouest de la région du Menabe. Un coin de paradis malgache, loin de tout, isolé. Par la route et avec un 4X4, il faut compter entre 3 et 4 heures sur pistes, traverser villages et rivières pour rallier Morondava à Belo sur Mer, et ce seulement de juin à décembre ! Le reste de l’année, le chemin est impraticable. Reste alors la voie des mers. Une option plutôt agréable à envisager.


Sous un toit de feuilles de coco tressées

"Nous cherchions à reprendre une affaire dans l’océan Indien et nous sommes venus ici en vacances. L’endroit nous a tout simplement conquis !" se souvient Brigitte qui, avec son conjoint Jean-Louis et un couple d’amis, se sont associés dans l’aventure pour reprendre la gestion de l’établissement il y a bientôt 5 ans.

Belo sur Mer et son écolodge se font désirer, mais le jeu en vaut la chandelle. Posés sur le sable, les 10 bungalows tout confort sont simples et authentiques. "Nous travaillons dans le respect écologique du site. Les matériaux proviennent de la région. Ce sont les mêmes que ceux utilisés dans les cases des habitants. Les murs sont faits de roseau séché, le plancher de bois et les toits de feuilles de coco tressées", détaille Brigitte. À l’intérieur des bungalows, un lit double, une salle de bains et des sanitaires individuels. Il va sans dire que les portes-fenêtres s’ouvrent sur une terrasse donnant sur la plage.

Litchi, mangues et langoustes

Avec 350 jours de soleil par an, l’été est éternel. Pour chauffer l’eau en hiver, les chambres disposent d’un four solaire, "il s’agit d’une petite serre en verre avec deux cocottes en fonte qui chauffe grâce aux rayons du soleil" explique la gérante. L’électricité provient d’une centrale solaire. L’écolodge accueille volontiers ses hôtes à sa table. Au petit-déjeuner sont servis du pain et des yaourts faits maison. Des mokary, des galettes de riz traditionnelles et des jus de fruits exotiques provenant des environs parfont le festin. En fin de repas sont proposés ananas, litchis, mangues, bananes, fruits de la passion ou papayes tandis que couleurs et saveurs changent au rythme des saisons.

Derrière les fourneaux, officie Justine, celle qui sublime les produits de la mer, "notre chef de cuisine qui travaille ici depuis l’ouverture de l’hôtel il y a 14 ans !" raconte Brigitte. Achetés aux pêcheurs, langoustes, mérous ou crabes des mangroves sont préparés à la malgache.

Le pays des pêcheurs et des charpentiers

Tels des ossements de baleine, de grands squelettes s’élèvent sur la grève. Ces étonnantes structures de bois assemblées ici même, sous vos yeux, sont des bateaux traditionnels, des boutres et des goélettes. Les curieux sont les bienvenus, "les charpentiers aiment avoir de la visite sur leur chantier. On peut même discuter avec certains d’entre-eux, notamment les plus âgés qui parlent encore le français" assure Brigitte. Magie des voyages, on dit, que des marins bretons auraient transmis leurs savoirs aux hommes de la région.

Pourquoi ne pas profiter d’une sortie en mer aux côtés des pêcheurs dans la mangrove où sur l’un des îlots qui se dessinent au loin ? Pêche à la traîne ou à la palangrotte offrent l’occasion de découvrir les pratiques des villageois et, si la chance est avec vous, de ramener un barracuda ! Poulpes et poissons sont mis à sécher au soleil par les femmes du village. Ne soyez pas étonné si vous croisez des visages couverts d’un masque orangé, ces dernières couvrent leur corps de pulpe de fruits pour se protéger du soleil.

Connue pour ses salines, Belo sur Mer est encerclée de vastes étendues blanches. Prise au piège dans les lagunes, l’eau s’évapore laissant la place au sel récolté à la main. "Situées à Antsira, nom qui veut dire là où il y a beaucoup de sel, explique Brigitte*, ces salines sont les deuxièmes plus grandes du pays", elles assurent une source de revenus importante pour les villageois. N’hésitez pas à visiter le lieu ouvert au public, "les clients y découvrent le travail du sel, c’est très artisanal.*"

Tout près des salines se dresse une étonnante forêt de baobabs... en forme de bouteille géante. Les amateurs de faune et de flore sont servis et ce quelque que soit la saison. Alors que les flamands roses colorent le ciel bleu, les baleines dansent au large.

Ecolodge du Menabe Tel : +261 33 09 436 32
E-mail : [email protected]
Tarifs : Haute saison : 75 000 Ar - 24 €
Basse saison : 50 000 Ar - 15 €
Petit-déjeuner : 12 000 Ar - 3 €
Forfait 3 repas : petit-déjeuner, déjeuner, dîner : 55 000 Ar par jour - 17 €.

Ecolodge du Menabe

Ecolodge dans un petit village de pêcheurs du Sud-Ouest de la région du Menabe dès 15 €

Tarifs
Nuitée
À partir de 24 EUR
Haute saison
Nuitée
À partir de 15 EUR
Basse saison
Petit-déjeuner
3 EUR
Forfait 3 repas
À partir de 17 EUR
Prix par jour - petit-déjeuner, déjeuner, dîner.
Coordonnées

+261 33 09 436 32

[email protected]

https://www.menabelo.com/

Belo sur mer, Morondava, MG