Culture

Hong Kong et Macao, de Joseph Kessel

By Laetitia Santos

Posté le 29 mai 2011

Chronique à la fois magnifique et crasseuse de ces deux postes frontières encore sous influence colonialiste.


Avec Hong-Kong et Macao, Joseph Kessel, journaliste, romancier et aventurier français, nous livre un récit de voyage exotique et envoûtant qui a pour mérite de ne pas s’être arrêté aux apparentes et hypnotiques lumières de la grande et frénétique Hong Kong mais qui a poussé la découverte jusque dans les recoins les plus misérables de ce morceau de terre chinois.

Au fil de rencontres étonnantes, au fil de personnages se battant pour leur survie en déployant des techniques aussi ingénieuses qu’accablantes, on s’enfonce à la fois dans la Chine des années 50 tout en scrutant l’universalité de l’homme plongé dans l’adversité.

Du plus grand centre d’opium à la capitale du jeu, par les terres et à dos de jonques, on fait la connaissance de prostituées, de vendeuses d’enfants, d’invalides de guerre passés maîtres dans l’art de la broderie, d’artificières en grève, d’un homme à l’oreille coupée ou encore d’un contrebandier de chiens.

Tous pourraient être méprisables en apparence, tous pourtant recèlent une histoire dure et souvent pleine de courage. C’est ce qui rend cet ouvrage - agrémenté d’un album photos central qui semble n’avoir jamais été publié - si plein de poésie, la beauté mêlée au dénuement le plus total, l’humanité cotoyant les pires infamies. Le subtil condensé d’une vie comme seule la tentaculaire Hong Kong peut nous en servir.