Babel Plans

La Belle Verte, écrin de verdure breton

By Sophie Noëlle

Posté le 30 janvier 2019

Sur un terrain situé au cœur du bocage breton apparaît le toit couvert d’une pelouse verdoyante d’une étonnante maisonnette en bois. Entièrement construit en matériaux naturels, « l’écolodge sous les pommiers » est le premier des quatre hébergements écologiques à découvrir sur le domaine de la Belle Verte.


« Alors qu’il s’agissait pour moi d’un retour aux sources, ce fût une découverte pour mon compagnon » se souvient Hélène qui a retrouvé ses terres bretonnes il y a onze ans pour fonder avec son mari Étienne, l’établissement La Belle Verte. « La maison que nous avions achetée était très grande, mais nous savions qu’elle avait du potentiel », explique celle qui souhaite mettre à profit son expérience acquise pendant quinze ans dans le tourisme.

Étienne dispose quant à lui d’un savoir-faire artisanal dans les énergies renouvelables. Installateur de panneaux solaire photovoltaïque et de chaudières à bois pendant vingt ans, il est aujourd’hui formateur pour les futurs techniciens en photovoltaïque. Voilà le couple motivé, débordant d’idées et heureux propriétaires d’une demeure … bien trop grande !

C’est après avoir remporté un appel à projets dans l’innovation touristique en milieu rural lancé par la région Bretagne en 2011 qu’il se lance. « Il y a toujours eu beaucoup d’hébergements sur le littoral, mais l’offre est plus réduite dans les terres », poursuit l’ancienne employée d’un office de tourisme. « La dotation que nous avons remportée nous a permis de nous lancer dans l’aventure, elle nous a aussi rendus crédibles auprès des banques et des mairies ».

Un lieu atypique et durable

Les apprentis entrepreneurs rêvent d’hébergements cachés dans la nature, confortables et écolos sans pour autant être austères. Au début des années 2010, le mot écologie rime encore avec rudimentaire. « Souvent on me demandait si nous allions installer l’eau ou l’électricité dans la maison ! » s’amuse l’une des pionnière de l’habitat touristique raisonné dans la région.

Alors que les écolodges sont construits avec des matériaux très simples, du bois, de la paille et de la terre, le gîte, ancien lieu de passage des randonneurs a été rénové en écoconstruction. Grâce au photovoltaïque qui rend la maison autonome en énergie et à un système phytosanitaire qui traite les eaux, La Belle Verte peut compter sur elle-même. « Nous avons des toilettes sèches et nous produisons notre propre compost » poursuit Hélène.

Côté intérieur rien n’est laissé au hasard. « J’essaye de faire le plus par moi-même, à commencer par les ingrédients du petit déjeuner. Je n’achète aucun produit ménager alors que j’en consomme cinq fois plus qu’une maison normale ! ». Pour ce faire rien de mieux qu’un stock de vinaigre blanc et du savon de Marseille, à l’origine de bon nombre de détergents. Y aurait-il une petite faille dans le système ? Oui tout de même, Hélène n’a pas encore essayé de faire son beurre, elle préfère laisser les producteurs locaux s’en occuper !

Palme d’or au paradis vert

En plus d’être certifiée par l’écolabel européen, La Belle Verte peut se flatter d’avoir remporté en 2017 la Palme du tourisme durable dans la catégorie hébergement. Au-delà de la notoriété médiatique, un plateau télé et de nombreux reportages, cette nomination a permis à Hélène d’être invitée par la Commission Européenne pour parler du tourisme durable. « Cette palme a donné un véritable crédit à notre démarche ».

Une démarche respectueuse de l’environnement qui va au-delà du simple bâti puisque La Belle Verte propose des séjours détente clés en main. Quid du séjour detox ? « Il s’agit d’une detox alimentaire, mais nous ne mettons pas les clients au régime ! L’idée est plutôt de se faire plaisir avec des légumes de saison bien préparés et de repartir avec plein de bonnes recettes ».

Un apprentissage pour manger autrement aux côtés d’une nutritionniste qui assiste les stagiaires dans la préparation des repas. Qu’on se le dise, la journée a de fortes chances de se terminer dans un bain nordique installé dans le jardin, sous les étoiles bretonnes.

La Belle Verte

Maisonnettes en bois aux toits végétallisés atypiques. Dès 75 € la nuit pour 2 personnes, petit déjeuner inclus

Tarif
2 pers./nuit avec petit déj
À partir de 75 EUR
Coordonnées

+33 (0) 6 11 30 91 85

[email protected]

https://www.ecolodge-labelleverte.fr/

La Pihourdière, Saint-M'Hervé, 35500, FR