Culture

"La Mongolie entre deux ères" au musée Albert Kahn

By Coline Willinger

Posté le 7 décembre 2011

Une expo photos qui célèbre la Mongolie de 1912 et 1913. A découvrir jusqu’au 16 septembre 2012 au musée Albert Kahn de Boulogne-Billancourt.


Le musée Albert Kahn, dont nous vous avions offert une très belle balade dans ses jardins à l’automne, propose en ce moment même une rétrospective sur la Mongolie du début du XXe siècle. Sur 500m², on se retrouve plongé au cœur de ce pays fait d’immenses étendues de steppes, seulement peuplées de chevaux sauvages, de panthères des neiges et d’une poignée de nomades.

Cette exposition vous propose de découvrir ce pays au travers de documents anciens tirés du fonds de collection Albert-Kahn, d’objets archéologiques, de films en noir et blanc et de magnifiques autochromes, balbutiements de la photographie couleur industrielle.

Le photographe Stéphane Passet, mandaté par l’humaniste et voyageur Albert Kahn en personne, qui grâce à son mécénat a pu constituer l’une des plus importantes collections photographiques en couleurs, a pris de superbes clichés de la Mongolie à une période charnière de son existence.

En 1912-1913, la Mongolie est à la croisée de deux chemins : une partie du pays, la Mongolie-Intérieure, a rejoint la nouvelle République de Chine tandis que l’autre a proclamé son indépendance avant de rejoindre peu de temps après l’empire Soviétique.

Albert Kahn, au travers des clichés de Stéphane Passet, a fait montre de sa volonté d’immortaliser ce pays, sa culture, ses traditions et ses individus avant que les bouleversements de l’histoire ne viennent à le changer en profondeur. Je veux "fixer une fois pour toute des aspects, des pratiques et des modes de l’activité humaine dont la disparition fatale n’est plus qu’une question de temps." dira-t-il pour justifier sa commande.

L’initiative nous permet de découvrir cent ans plus tard des manières de vivre qui n’ont plus cours à notre époque et des monuments aujourd’hui disparus. Les convictions anticléricales de la République populaire de Mongolie, mêlées à la volonté de rénovation urbaine du nouveau régime en place, ont abouti à la destruction de bien des trésors nationaux.

Venez donc vous plonger dans un univers fait de bouddhisme, de cavaliers et de nomadisme le temps d’une après-midi à moindres frais (3€ - plein tarif, 1,50€ - tarif réduit et gratuité pour les moins de 12 ans).

Musée et jardins Albert Kahn
10-14, rue du port
92100 Boulogne-Billancourt
Tel : 01 55 19 28 00