Éthique, et toc !

La sylvothérapie : une invitation à se reconnecter à la nature

By Élise Chevillard

Posté le 6 août 2020

Photo Sources: LTC photography.

Comme une invitation à se reconnecter à la nature, la sylvothérapie ou bain de forêt est une pratique consistant à marcher en pleine conscience dans la forêt, à la ressentir, la respirer, et la toucher. En plus d’être vivifiante, distrayante et apaisante, une promenade dans les bois au contact des arbres apporte de nombreux bienfaits sur le moral et la santé. Mais comment l’explique-t-on ? D’où vient cette sensation ?


Aux racines de la sylvothérapie

Aujourd’hui, la vitesse rythme nos vies, le digital règne... Se promener en pleine forêt invite à ralentir, à prendre de la distance avec l’effervescence urbaine et à se reconnecter avec la nature dont on s’est éloigné. Les Japonais appellent cela Shinrin-Yoku. Cette pratique qui s’apparente à séance de méditation consiste à marcher en pleine conscience dans la forêt via une approche sensorielle et énergétique et à y puiser les bienfaits des arbres.

Depuis les années 80 au Japon, c’est devenu une véritable pratique thérapeutique préventive et une technique de relaxation. Il faudra attendre encore un peu pour que des fondements scientifiques viennent appuyer ce concept et mesurer ses effets bénéfiques sur la santé.

Une promenade de santé

Moins de stress, baisse de la tension artérielle et du taux de glycémie… Et si les arbres pouvaient réellement nous soigner ? Être à leur contact aurait des vertus relaxantes, apaisantes et réconfortantes. La créativité se verra aussi stimuler. Des chercheurs japonais ont mis en évidence l'action des phytoncides, ces molécules présentes dans les feuilles et rejetées par les arbres que nous respirons, sur notre organisme. Des études ont démontré qu’elles faisaient baisser le taux de cortisol, l'hormone du stress et augmenter le taux de sérotonine, l’hormone du bonheur. Mais ce n’est pas tout, l'ouvrage "Shinrin yoku, l’art et la science du bain de forêt" (professeur Qing Li), indique que parmi les bienfaits constatés de la balade en forêt sur notre santé, on note aussi une amélioration de la cohérence cardiaque et du sommeil ainsi qu’une augmentation de l’immunité.

Les 5 sens en éveil

Aujourd’hui, même si la sylvothérapie peut se pratiquer individuellement, il existe un peu partout en France de nombreux ateliers encadrés par des accompagnateurs en forêt, naturopathes et thérapeutes des bois. L’approche est différente selon les guides mais les exercices se rejoignent autour de l’éveil de nos 5 sens. Dans un premier temps, la marche consciente invite à ralentir notre souffle pour s’accorder à celui de la forêt. On apprend à écouter le silence, le chant des oiseaux et le crissement des feuilles sous nos pieds. Puis après avoir « fait connaissance » avec un arbre en touchant sa mousse soyeuse, on va pouvoir poser les mains sur son écorce, ou le dos contre lui. On peut aussi l’enlacer pour ressentir son énergie. On ouvre aussi grand nos yeux. Le bleu et le vert sont des couleurs douces et apaisantes. Mais aussi les narines pour respirer les parfums chargés d’humus. Alors qu’attendez-vous pour vous mettre au vert ?