Culture

Le dernier numéro de Socialter imagine le tourisme de demain

By Élise Chevillard

Posté le 5 juillet 2020

Photo Sources: Socialter.

En kiosque depuis le 16 juin, le dernier numéro de Socialter consacre un dossier au tourisme durement touché par la crise du Covid-19. Après avoir exploré notre rapport au tourisme, le magazine suggère des pistes pour repenser son développement et réinventer le voyage de demain. Le tourisme doit repartir oui, mais surtout pas comme avant...


Magazine papier bimestriel d’une centaine de pages, Socialter décrypte l’économie sociale et s’intéresse aux mutations et changements ayant un impact positif sur l’environnement et la société. Questionnant plutôt qu’imposant, avec un ton résolument moderne, ce media « nouvelle génération » entend faire une place aux solutions alternatives. Ce mois-ci, il imagine le tourisme de demain.

Le tourisme est-il mort ?

Un coucher de soleil sur une plage paradisiaque, scindé en deux par une énorme déchirure. La couverture du dernier magazine Socialter est dramatique, le titre aussi : « Tourisme année zéro ». Secteur le plus touché par la Covid-19, le tourisme connaît sa plus grande crise depuis la Seconde Guerre mondiale. Pour autant, est-il mort ? En lui consacrant un dossier, Socialter veut montrer que pour continuer de voyager, le tourisme devra se remettre en question et modifier ses comportements. Se réinventer et muter, pour ne pas retomber dans les mêmes erreurs. Et si la pandémie nous poussait à expérimenter d’autres manières de voyager ?

Réinventer le tourisme pour continuer à voyager

Alors que des voix se font de plus en plus entendre pour une décroissance aéronautique, le train de nuit est-il l’une des solutions ? Prendre l’avion sera-t-il toujours la norme demain pour se déplacer ? Que sera « l’après-tourisme » en opposition au tourisme de masse ? Face à ces questions, professeurs d’Université, écrivains, sociologues, et professionnels du secteur nous livrent leurs analyses. Responsable, solidaire, équitable, communautaire… Il y a mille et une façons de repenser le tourisme. Parmi ces alternatives, des pistes plus responsables vis-à-vis des êtres humains et de la nature sont envisagées comme le cyclotourisme, les vacances à la ferme, la microaventure, le slow tourisme, le camping sauvage ou encore le tourisme de proximité.

Déconstruire certaines idées

Dans une deuxième partie, Socialter part explorer la transition écologique et remet en question certaines alternatives qui, avec le recul, montrent leur impact négatif sur l’environnement. On apprend alors que l’installation massive de ruches sur les toits et les jardins n’était peut-être pas une si bonne idée, mais aussi que l’aquaculture n’est pas forcement « la réponse à la surpêche et l’épuisement rapide des stocks de poissons ». Présenté comme un outil de communication politique révolutionnaire, le ciblage électoral lui aussi est pointé du doigt. Même les limites de la visioconférence, nouvelle norme pendant le confinement sont décryptées…

«Tourisme. Année Zéro». Numéro de Juin 2020 – 100 pages - 6.50€ (papier)