Culture

Les bidonvilles pas si bidons que ça

By Laetitia Santos

Posted On 22 février 2013

"Là-Bas" magazine repart et pour ce numéro de début d’année, le bimestriel a dédié sa couv’ aux bidonvilles du monde. Au sommaire, un échange avec Pierre Rabhi, la filière équitable du cacao équatorien, ou encore la Palestine, terre promise des ONG…


L’urbanisation à travers le monde n’est pas vraiment belle à voir : alors que les villes grandissent aux quatre coins de la planète, les bidonvilles eux explosent. L’ONU estime que 6 millions de personnes viennent gonfler chaque année ces zones d’anarchie où les plus démunis s’entassent dans des taudis. Mais de ces zones crasseuses s’élève tout de même un espoir : les habitants sont les premiers acteurs de leurs changements pour des conditions de vie meilleures. Chiffonniers du Caire, entrepreneurs sociaux à Manille, engagés politiques au Pérou ou au Brésil, ces marginaux ne restent pas les bras croisés écrasés par le désespoir, bien au contraire, la débrouille est le mot d’ordre pour s’en sortir. Il suffit de lire cet article publié sur l’éphémère permanent des bidonvilles de Manille extrait du magazine pour s’en rendre compte…

Après avoir parcouru ce dossier qui scandalise tout autant qu’il donner à nourrir de l’espoir en l’espèce humaine, on philosophe aux côtés de Pierre Rabhi qui, toujours les bons mots à la bouche, lance que l’humanitaire est un palliatif au manque d’humanisme, qu’il faut redonner leur autonomie alimentaire aux plus pauvres, vivre en harmonie avec la terre et aller jusqu’à imaginer une nouvelle éthique de vie. Grand monsieur que ce sage activiste Pierre Rabhi.

Superbe aussi ce dossier photographique sur la naissance de la République du Soudan Sud et de son peuple, avec d’impressionnants portraits : celui d’une jeune fille ou d’un berger Mandari, celui de militaires comme le chef de l’Armée populaire de libération du Soudan ou enfin celui d’écoliers, terreau fertile pour un avenir meilleur.

Et puis l’équitable à la racine, la face B de la solidarité et l’émergence d’une philanthropie du Sud… Un beau numéro qui nourrit l’âme et donne à réfléchir à l’esprit.

Là-Bas Magazine
Janvier-Février 2013
4,90 €