Babel Plans

Les Gîtes Bon Air, le Cantal version durable

By Sophie Squillace

Posté le 22 avril 2019

Et si l’écologie était synonyme de bon sens ? C’est ce que Guy Salat a décidé d’expérimenter avec ses gîtes à Fraissinet, Saint-Flour, dans le Cantal. Un projet éco durable inspirant, accessible à tous et où il fait bon respirer. Suivez-nous sur le chemin du bon air.


Notre « Gîtécologue en trouveaulogie », comme se décrit Guy, est un passionné et un maître dans l’hospitalité. Ce chef d’entreprise installé dans le Cantal a ouvert il y a dix ans les gîtes Bon Air dans le village de Fraissinet, à côté de Saint Flour. Aujourd’hui ses cinq chalets biosourcés sont devenus de vrais laboratoires de pratiques durables. Découvrez la « crème de la crème » de l’hébergement responsable, où tout n’est qu’accessibilité, énergies autonomes et bien-être.

Bienvenue en Ecovergne

On parle souvent du « bon sens à retrouver », celui qui utilise raisonnablement les ressources dans un souci d’économie, comme le faisait nos parents ou nos grands-parents. Comment peut-on concevoir un nouveau bâtiment sans se soucier de l’énergie, de l’utilisation raisonnée des ressources, de l’artificialisation des sols ou de l’accessibilité ? Toutes ces questions de développement durable concernent Guy depuis le début de l’aventure des gîtes bon air. Se poser les bonnes questions, c’est déjà de l’éco conception.

Pour Guy, la volonté de créer un hébergement différent est venue de deux problématiques : celle de l’énergie et du chauffage dans une région d’altitude (1000m) au climat continental froid et sec. Et celle du terrible manque de structures de vacances accessibles aux personnes à mobilité réduite (PMR) en France.

Guy rappelle aussi que dans sa démarche globale, il n’a jamais voulu oublier la dimension de bien-être. Car si on choisit de venir séjourner aux gîtes Bon Air, c’est aussi et avant tout pour passer de bonnes vacances dans un coin de paradis, pour l’authenticité du lieu et la vue sur les monts d’Auvergne. A vrai dire, c’est surtout pour la sympathie et la générosité de Guy qu’on vient ou revient aux gîtes Bon Air.

Petite structure, grands choix

Les chalets, Aubrac, Salers, Margeride, Puy-Mary ou la Kbane ne manquent pas de confort et de qualité. Bien au contraire, il y a plus qu’ailleurs, grâce à toutes les initiatives mises en place. Au Bon Air, tout a été pensé comme un mini village durable autonome. Un mot d’ordre : pas de gaspillage. « Retrouver le bon sens, celui qui se nourrit de la nature, utiliser les énergies autour de soi » nous dit Guy.

Les chalets, pouvant accueillir de cinq à treize personnes, profitent de l’énergie produite sur place pour le chauffage, l’électricité et l’eau. « La mise en place des techniques innovantes a pris du temps mais était crucial, surtout au niveau de l’énergie ». Cela passe par le photovoltaïque, le chauffe-eau solaire, la géothermie, les puits canadiens et même une eau de source forée à vingt mètres de profondeur.

L’installation géothermique est une des solutions les plus adaptée au site, avec deux forages de cent mètres chacun pour alimenter les planchers chauffants et l’eau de la piscine en avril et en octobre. Par ailleurs, depuis 2017, les Gîtes Bon Air ont installé six bornes de recharge à destination de tout véhicule électrique.

Des éco-gestes accompagnent bien sur toutes les installations du site : ampoules basse conso, récupération d’eau de pluie, compost et tri sélectif. Cette démarche exemplaire n’a pas tardé à être récompensée par le fameux label Clef Verte en 2011, devenant ainsi le premier hébergement labellisé du Cantal.

Un choix durable récompensé

Guy prend plaisir à vous rencontrer, vous parler du fonctionnement des gîtes, des installations et de ses engagements. Pour ceux qui ont des questions, veulent répliquer des actions similaires dans leur structure ou chez eux, Guy partage volontiers son expertise sur la construction durable.

Lauréat du trophée national de l’accessibilité en 2014, dans la catégorie petites structures, les gîtes Bon Air se soucient de l’accessibilité avec un grand A. Ce n’est pas simplement l’aménagement d’une rampe ou un équipement particulier mais bien l’intégralité du site qui a été pensé pour être accessible à tous.

Tout le mobilier est amovible et peut se déplacer. L’accès au lit ainsi qu’aux prises électriques est facilité. On peut passer en fauteuil sous le lavabo l’évier, utiliser l’espace cuisine sans problème. En dehors des chalets, tous les abords sont aménagés, l’accès à la piscine a été organisé. Comme nous le rappelle Guy : « l’idée est que tout soit intégré pour ne pas dévaloriser la personne handicapée, en l’aidant au maximum à être autonome. »

Respect du territoire et tourisme pour tous

Guy avoue que ce chantier a été un gros investissement mais les résultats sont extrêmement positifs avec un site quasi autonome en chauffage et en alimentation électrique et surtout une fréquentation qui ne baisse pas ! En étant ouvert toute l’année, les gîtes Bon Air favorisent le désenclavement de cette région située loin des grands sites touristiques. « Les clients viennent nombreux, été comme hiver. »

Pour compléter le tableau et penser à l’expérience client, Guy avoue que la piscine a été un grand plus de mai à octobre, chauffée simplement par solarium et le spa prend le relais de novembre à avril.

C’est peut-être aussi ce qu’on préfère, cette grande piscine au sel. Chauffée de 28° à 33° uniquement au solaire en saison estivale. Se baigner en altitude dans de l’eau salée, c’est une expérience insolite et tellement plus agréable que d’être dans un bain de chlore.

On se réjouit de voir que Guy, en plus de penser au bien-être du territoire se préoccupe de celui de ses hôtes.

Les gîtes Bon Air sont à découvrir d’urgence, pour comprendre que l’écologie appliquée est possible, qu’on peut être responsable, autonome et rentable !

Gîtes Bon Air

Des gîtes écologiques pensés comme des petits labos en développement durable. À partir de 70 € la nuit en semaine.

Tarifs
La nuit en semaine
À partir de 70 EUR
La nuit le week-end
À partir de 120 EUR
Coordonnées

06 45 12 57 94

[email protected]

http://gitesbonair.fr/

16 Route de Paulhac, Saint-Flour, 15100, Auvergne-Rhône-Alpes, FR