Culture

Les Others, un "multi-média" pas comme les autres

By Elodie Mercier

Posted On 4 septembre 2019

Les Others, qu’est-ce que c’est ? Un concept original, regorgeant d’idées qui le sont tout autant. Un site Internet, qui, depuis 2012, partage des idées d’aventures hors des sentiers battus. Aujourd’hui, il est complété par un magazine biannuel et bilingue, par un podcast et une communauté de voyageurs sur Facebook.


Véritable guide pour un voyage, plus responsable, plus accessible et plus créatif, Les Others fournissent toutes les cartes, informations pratiques et descriptions précises nécessaires à un départ. Vous y trouverez l’inspiration pour des voyages peu communs, en France comme dans le reste du monde. Marcher dans les montagnes de Nouvelle-Zélande, pédaler le long des rivières françaises ou rouler sur les routes d’Irlande, tous les moyens sont bons pour l’exploration.

Qualitatif et éthique

Sur le plan du contenu, c’est indéniablement une réussite. Et le visuel n’en est pas moins un point fort : le site, comme le magazine, mettent en valeur le travail de nombreux photographes grâce à un style épuré. Plus qu’un magazine, c’est un carnet de route intemporel à conserver et à feuilleter plusieurs fois pour le bonheur des yeux.

Avec du papier recyclé et recyclable, imprimé en France et une rémunération juste de tous les acteurs contribuant à son existence, le pari d’une production responsable est gagné.

Une communauté sur tous les fronts

Sur Facebook, le Fresh Air Club : le club de la nouvelle aventure réunit les voyageurs pour partager des astuces et des expériences dans l’esprit des Others. Et pour suivre des récits d’ailleurs, le podcast Les Baladeurs vous emmène dans des contrées lointaines le temps d’une demi-heure. Revivez, par exemple, le tour du monde à la voile d’Eric Loizeau sur le bateau de Tabarly. Le skipper y raconte la traversée des océans, le passage du redouté Cap Horn, les difficultés et les succès de son expédition comme s’il y était encore, et nous à ses côtés.

De nombreux supports donc, qui se complètent et se croisent sans se substituer.