News

L'ONU la reconnait enfin État observateur

By Sophie Masson

Posté le 1 décembre 2012

L’ONU considère enfin l’État Palestinien digne d’un statut décisionnaire et l’a proclamé ce jeudi État observateur.


On le savait, la Palestine jouissait jusque là de droits extrêmement limités au sein de l’Organisation des Nations Unies... Consulter la documentation et faire partie de l’assistance lors des réunions alors même que les autres États membres possédent un pouvoir décisionnel concret, on a connu plus glorieux comme statut ! L’État Palestinien était jusqu’alors considéré comme simple entité et non comme État à proprement parlé.

Dans la nuit du 29 au 30 novembre, après un vote que l’on ose nommer d’historique, c’est bien plus qu’une lueur d’espoir qu’a offert l’assemblée générale de l’ONU au peuple palestinien : en nommant la Palestine "État observateur non-membre", au même titre que le Vatican, l’ONU a accordé une avancée diplomatique significative à cet État malmené de tous côtés grâce à une large majorité de 138 États. Seuls 9 États ont voté contre dont Israël, les États-Unis et le Canada.

"L’Assemblée générale est invitée aujourd’hui à produire un acte de naissance de l’Etat de Palestine dans sa réalité." avait déclaré un Mahmoud Abbas plein d’espoir avant que les votes ne soient prononcés. Il avait insisté en parlant de "dernière chance" pour "sauver la solution à deux Etats" et promis de "tenter de ranimer les négociations" de paix avec Israël.

A Gaza, Ramallah et Bethléem, les Palestiniens ont fait exploser leur joie, et la journée qui a suivi le vote a pris rapidement l’aspect d’un 14 juillet français en pleine Cisjordanie. Des feux d’artifices se sont mêlés aux coups de klaxons à tout va, les Palestiniens ont fait s’agiter fièrement les drapeaux du Hamas et du Fatah, telle une louange dirigée tout droit vers le ciel.

Un élan de reconnaissance plus que bienvenue qui laisse présager à la Palestine une place à part entière sur la carte du monde. Il était temps...