Culture

“Makay, les aventuriers du monde perdu” : rendez-vous à Madagascar avec les Robinson Crusoé des temps modernes

By Coline Willinger

Posté le 14 décembre 2011

Ce soir on découvre la nouvelle émission de Canal + en 3D, “Makay, les aventuriers du monde perdu”. Durant 90 minutes, on part en expédition à Madagascar avec Evrard Wendebaum et son armée de scientifiques, à la découverte d’une biodiversité préservée de toute dégradation humaine.


Ce soir, à 20h55, on part à l’aventure !

Canal + nous emmène à la découverte du massif de Makay situé au sud-est de Madagascar, un des derniers bastions vierges de toute présence humaine sur cette planète. Difficile d’accès avec son labyrinthe de falaises escarpées et ses nombreux torrents, ce coin de paradis a permis l’épanouissement d’une biodiversité surprenante.

Guidée par Evrard Wendebaum, géologue, réalisateur, photographe et chef de l’expédition de ce soir, une armada de scientifiques part découvrir les multiples trésors qu’a à offrir ce territoire. Et la balade n’est pas de tout repos, le massif du Makay se mérite ! Canoé, escalade, randonnée... il faut faire preuve de sportivité et d’ingéniosité pour parvenir à ce sanctuaire de verdure. Mais le jeu en vaut la chandelle…

Au milieu de ces canyons, lacs asséchés, marécages et crocodiles, les nombreux scientifiques vont s’en donner à cœur joie durant six semaines. En totale autarcie, ils vont pouvoir étudier en toute tranquillité les nombreux écosystèmes de ce massif.

Brian Fisher, entomologiste, n’aura d’yeux que pour les petites bébêtes tandis que Rita Ratsisetraina, primatologue, sympathisera avec des lémuriens et que Christian Perrenoud, ingénieur au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris, partira à la découverte des grottes et abris qui abritent plusieurs centaines de peintures rupestres.

A la manière d’un film d’aventures, on frémit face à la capture d’un crocodile, et on craint pour nos héros qui côtoient serpents et sables mouvants.

Une belle manière d’inventorier les nombreuses espèces animales et végétales présentes sur le site afin de permettre la préservation de cet endroit. Avec la disparition de 90% de la forêt primaire de Madagascar, il était temps pour nos scientifiques de partir en croisade !

Pour soutenir le projet Makay Nature, qui vise à préserver la biodiversité naturelle et culturelle à Madagascar, n’hésitez pas à découvrir juste ici comment aider Evrad Wendebaum et son équipe.