Mob Hotel : l’hôtellerie qui nous invite à refaire le monde

Babel Plans

Par Laetitia Santos

Posté le 25 juin 2020

Au cœur de l’étonnant quartier des Confluences à Lyon, le Mob Hotel sort de terre pour une expérience hôtelière délicieuse où le luxe n’est autre que celui de l’accueil et de la gentillesse. Branché mais surtout engagé, le Mob étonne autant qu’il ravit


Lyon Confluence, la cité en mutation

Friches industrielles à qui on a ravalé la façade, ancienne usine à sucre devenue galerie d’art salé, entrepôt dont la nouvelle industrie n’est autre que le monde de la nuit et des clubs, docks ouvriers versus quais pour les promenades du dimanche, le quartier de la Confluence est d’une audace folle. Pour preuve, l’incroyable bâtiment vert pomme signé Jakob+MacFarlane du groupe Cardinal qui abrite le siège d’Euronews, percé côté Saône de deux yeux béants qui semblent profiter de la vue sur l’eau à plein temps. Son jumeau à quelques foulées de là est peinturluré de orange quant à lui mais revêt une robe métallique ajourée tout aussi détonante dans le paysage. Quand à l'automne, les érables jaunes des Dock 40 viennent se découper sur la façade citrouille, le tableau composé entre nature et architecture a un sacré flow ! On en parle également de la tour Ycone, signée Jean Nouvel ? Elle semble avoir été imaginée tel un chateau de cartes...

C’est dans ce tableau mi-archi, mi-indus que campe le Mob Hotel, qui n’a pas à rougir de son allure. Notre œil averti repère quelques moulins à prières détournés en œuvres d’art modernes non loin des portes d’entrée. Repère à voyageurs que le Mob ? On est enclin en tout cas à pousser la porte…

Hôtel mais surtout laboratoire d’écologie sociale et culturelle

La réception s’atteint après que l’on ai traversé un pop up store engagé : effluves du monde dans leur flacon de bois, savon végétal, tote bag à l’effigie de la poupée russe, en-cas sains et coussins métissés rehaussés d’une touche rock’n’roll, là aussi le store a de la gueule ! Tout comme chacun des visages qui vous accueillent : de Matthieu, le directeur-adjoint à Clémence qui vous convie à bras ouverts en passant par la bonne humeur de Tiifo, dont le prénom n’est pas la seule originalité, chacun ici semble tourné vers autrui.

Dans le couloir, une enfilade de drapeaux de prières. Et une toile chinoise immense. La face de Jean Moulin, qui trône géante au dessus de la montée d’ascenseurs. Tandis que les rideaux du resto mêlent des figures pop dans un joyeux bordel qui revisite les Noces de Cana, de Véronèse, où Michael Jackson côtoie Obama qui côtoie lui-même Madonna. Les rideaux n’ont rien de chez mamie Micheline ! Ils nous rappellent plutôt le travail esthétique et un brin trash du photographe américain David Lachapelle.

Cyril Aouizerate, le cerveau derrière tant d’audace

Mais où le MOB Hotel est-il allé pêcher toutes ces idées ? Il ressemble à un grand voyageur qui aurait traîné ses bask' sur la planète entière tout en même temps qu’à un bobo du coin qui ne jurerait que par son quartier. Il ose la dissonance tout en forçant la respectabilité. Le mélange est un pot pourri détonnant qui intrigue. Cette expérience, on la doit à un personnage tout aussi intriguant qui a réussi le pari de distiller sa griffe dans son hôtel : Cyril Aouizerate.

Professeur de philosophie à l’origine, businessman accompli depuis, issu des quartiers populaires de Toulouse qui lui confère un côté gosse de la rue tout autant, véritable crack sur Spinoza qui lui a inspiré l’émancipation individuelle au profit de l’intelligence collective, le bonhomme est aussi attirant et nuancé que son MOB : un look de dandy tendance AVEC des couleurs et des pièces mixées qui attrapent la rétine, un calme digne d’Olympe, une parole sage mais des actions pleines d’audace qui ne cessent de faire des petits, de la spiritualité qui s’entremêle à du piquant, des couvre-chef originaux et une barbe sortie des âges, voilà l’apanage de l’homme qui invite à refaire le monde à ses côtés.

Lui, il est le créateur de la chaîne Mama Shelter qui fait tant d’ébullition dans le monde de l’hôtellerie. Il l’a imaginée et développée avant de la revendre au groupe Accor en 2014. C’est ensuite qu’il s’est lancé dans l’aventure Mob, avec une volonté de mettre plus de culture et d’écologie dans son hôtellerie. « Ce qui m’anime, c’est l’envie de créer des lieux d’apaisement au sein du désordre mondial » confie-t-il au Monde en mai 2019. Résultat : le Mob est un des seuls hôtels de l’Hexagone 100% bio, zéro plastique, avec une scène culturelle vivante, et aucune télévision. On y cultive l’esprit, mais la terre aussi, avec son propre potager. Le terreau d’un monde neuf est fertile au Mob.

L'engagement à l'assiette

Si le Mob est avant tout un hôtel, on peut venir y dîner sans forcément y rester coucher. Et profiter d’une expérience de vie tout aussi inspirante.

Dans un décor néo-baroque où une immense bibliothèque emplit tout un mur et semble nous inviter à nourrir notre esprit tout autant que notre panse, on détaille la carte : plus du tout de viande rouge, uniquement de la volaille produite dans un rayon de 20 km et issue d’un élevage bio, zéro plastique, place à l’amidon de maïs, de l’eau micro filtrée sur place… Des pizzas côtoient un couscous, des salades apportent de la fraîcheur, les cocktails et les jus sont inventifs. La cuisine a consonance méditerranéenne est entièrement faite maison et intégralement bio. C’est savoureux, c’est éthique. Entre les plats, on s’adonne à une partie de babyfoot sur un meuble de plusieurs mètres de long qui là encore, invite au partage et veut étendre les possibilités au-delà de nos habitudes.

Le petit-dej lui, consiste en un buffet où la baguette traditionnelle auréolée de son beurre bio et de sa confiture cuite au chaudron est reine. Mais du fromage, des fruits frais, des viennoiseries viennent rendre le début de journée incroyable.

On a envie de prolonger l’expérience dans ce monde là : ouvert, cultivé, spirituel, bourré d’expériences neuves...

Mob Hôtel Lyon Confluence

Le Mob Hôtel, c'est l'hôtellerie en mutation, branchée mais surtout hyper engagée. Un lieu audacieux en terme d'architecture, d'écologie, et de culture. Dès 89 € la chambre double.

Tarif
Chambre Mob
À partir de 89 EUR
Coordonnées

04 58 55 55 88

[email protected]

https://www.mobhotel.com/lyon/

55 Quai Rambaud, Lyon 2e Arrondissement, 69002, Auvergne-Rhône-Alpes, FR

Tags: hôtel