Babel Plans

Monastère d’Erdene Zu : le bouddhisme tibétain au cœur de la steppe

By Sophie Squillace

Posté le 18 avril 2018

Karakorum, l’ancienne capitale de l’Empire Mongol de Gengis Khan est posée comme un vestige dans la vallée de l’Orkhon, sur une ancienne portion de la route de la soie. Elle est aujourd’hui sur la plupart des itinéraires et mérite le détour pour son magistral monastère bouddhiste d’Erdene Zuu. Suivez-nous pour une visite au cœur de l’histoire et la culture mongoles.


Kharkhorin, ou Karakorum en français, était le centre politique, économique et religieux de l’Empire Mongol, et l’un des plus grands carrefours des civilisations au XIIIe siècle. Aujourd’hui, la ville s’apparente plus à des ruines et ne serait pas d’un grand intérêt si elle n’abritait pas le monastère d’Erdene Zuu. Visite guidée …

Un peu d’histoire

Fondée au XIIIe siècle dans la province de l’Ovorkhangai, la cité légendaire de Gengis Khan a été la capitale de l’Empire Mongol avant que celle-ci ne soit installée à Pékin. En 1235, Ogoodei, fils de Gengis Khan, développe la ville et fait ériger autour d’elle un mur d’enceinte avec quatre portes et quatre tortues de pierre. Le peuple Mongol divinise la tortue, elle symbolise la longévité et l’esprit de l’eau. Dans leurs croyances, ces tortues permettent d’éloigner les inondations et de garantir à la ville une vie éternelle.

A partir de 1260, Kubilai Khan, petit-fils du grand Khan, transfère la capitale à Pékin. En 1380, Karakorum est entièrement détruite par les troupes Ming. Il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges de la ville dont deux tortues en granit et quelques traces des canaux d’irrigation.

A deux pas du centre-ville, le monastère d’Erdene Zuu domine magistralement le terrain annonçant l’immensité de la steppe. Ce monument religieux est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans la catégorie « paysage culturel de la vallée de l’Orkhon ».

On ne se doute pas forcément que ce vaste pays enclavé entre la Chine et la Russie a adopté le bouddhisme tibétain comme religion d’État au XVIe siècle, suite à une visite du Dalaï-lama. Erdene Zuu est sans doute le monastère bouddhiste le plus ancien de Mongolie, sa construction remonte à 1586.

La religion bouddhiste et tout ce qui lui est lié sont ensuite décimés lors des conflits du XXe siècle. Ce grand monastère est bien plus qu’un héritage religieux, c’est un cadeau miraculeux !

Une visite émouvante et spirituelle

L’enceinte du site est délimitée par un mur blanc surmonté de 108 stupas, un nombre sacré dans le bouddhisme. Sur les soixante temples construits à l’origine, il n’en subsiste plus qu’une vingtaine. On peut voir trois temples de style chinois construits avec des briques et des pierres récupérées dans la ville de Karakorum. Ils étaient les seuls temples sédentaires de l’Empire.

Les autres monastères, abrités sous des yourtes, suivaient le périple des princes nomades. On constate également des traces de l’impressionnante yourte de 45 mètres de diamètre qui avait été installée au cœur de l’enceinte par Zanabazar au XVIIe siècle. Comme en Inde ou au Tibet, les monastères ont une architecture toujours très influencée par leur environnement. Le monastère d’Erdene Zuu se distingue par son caractère immense, humble et sa décoration modeste.

En 1939, le dirigeant communiste Horloogiin Choibalsan détruit le site sacré dans le cadre d’une purge qui a entraîné la disparition de centaines de monastères en Mongolie et la mort de milliers de moines. Miraculeusement épargné, Erdene Zuu a continué d’exister uniquement en tant que musée, le seul monastère fonctionnant en Mongolie était alors le monastère de Gandantegchinlen dans la capitale, Oulan-Bator.

Après la chute du communisme en 1990, le monastère a été remis aux lamas et Erdene Zuu est redevenu un lieu de culte où de nombreux pèlerins viennent se recueillir et en faire le tour. Le site a été restauré à la fin du XXe siècle et a retrouvé en partie son aspect religieux. L’ensemble est très impressionnant à la fois par sa taille et surtout par l’histoire, l’âme et la ferveur qui s’en dégagent.

Aujourd’hui, Erdene Zuu est un monastère bouddhiste actif, de même qu’un musée ouvert aux voyageurs. Le visiteur mesure sa chance en découvrant ce site unique qui, à plusieurs reprises au cours de l’histoire, a bien failli disparaître.

Monastère d’Erdene Zuu

Magistral monastère bouddhiste et musée ouvert aux voyageurs

Coordonnées

Kharkhorin, Övörkhangai, MN