Événement

No Mad Festival 2017

Après le Bénin et la Colombie, c’est Haïti qui est mis à l’honneur lors de la 3ème édition du No Mad Festival, pays avec lequel Cergy-Pontoise entretient une coopération depuis plusieurs années dans la région des Palmes au Sud de l’île. Malmenée par le climat, par ses dirigeants politiques, elle n’est plus la perle des Antilles qu’elle a été autrefois. Pourtant, Laëtitia et Luc sont intimement convaincus qu’elle est idéale pour la pratique de l’écotourisme grâce à ses montagnes verdoyantes, ses plages d’une ravissante beauté, son art extrêmement riche, de sa littérature à sa peinture en passant par sa musique. Et puis son peuple, plein d’initiatives et de débrouillardise face à un Etat absent et corrompu.

Le choix se confirme lorsque Titouan Lamazou, célèbre navigateur et peintre, accepte d’être le parrain de l’année 2017. Haïti, il connaît bien pour avoir navigué dans ses eaux caribéennes et peint ses femmes et ses marines à voiles. La notoriété du loup de mer fait se déplacer les foules et cette année-là, l’événement rencontre son premier grand succès public.

La présence de Sabrina et Roland Michaud, couple mythique de photographes voyageurs qui s’est illustré en accompagnant la dernière caravane du Pamir afghan et en publiant un sublime reportage photos dans le National Geographic d’avril 1972, honore le No Mad d’une aura puissante. On décide de leur dédier une exposition gigantesque qui fera la part belle à l’Iran, à l’Afghanistan et à ces autres contrées d’Asie Centrale qui leur sont chères. A leurs côtés pour exposer, le photographe Kares Le Roy, le journaliste Jérémy Suyker et le carnettiste Philippe Bichon.

Articles liés