Événement

No Mad Festival 2018

Nous faisions de l’œil au grand Olivier Föllmi depuis un certain temps déjà, et voilà qu’il accepte notre invitation à être invité d’honneur de cette quatrième édition. Avec lui, la salle de conférence est pleine à craquer et c’est le Tibet qui est tout particulièrement présenté au public cette année là, son autre chez lui, celui qui l’a vu adopter deux enfants et lui dédier une vie de photographie. Ses ouvrages se sont vendus à des millions d’exemplaires et le No Mad Festival n’est pas peu fier d’ajouter ce beau nom de la philosophie humaniste à la liste de ses convives de prestige. Le regard malicieux et rieur de sa grand-mère des Annapurnas explose sur l’affiche cette année là.

En salle de conférence, une très belle exposition photos signée Quentin & Mariette nous a entraîné le long du Mékong pendant que Juan Ignacio Davila est venu nous présenter un film sur le Congo-Brazaville ; la navigatrice Capucine Trochet a témoigné de son parcours qui en impose contre vents et marées ; Jean-Pierre Aurières, que l’on adore au No Mad, nous a présentés le tout dernier film réalisé avec ses élèves du lycée Paul Eluard de Saint-Denis à la rencontre des Kanaks de Nouvelle-Calédonie…

Cette 4ème édition marque un tournant dans la jeune existence du No Mad Festival : tout le week-end, le parvis de l’Office de Tourisme de Cergy-Pontoise est couvert de monde, voyageurs au long cours ou simples curieux de passage, tous unis à ce moment-là dans une dynamique de voyage engagé et d’ouverture sur le monde et ses cultures…

Articles liés