News

Par ici le palmarès !

By Laetitia Santos

Posté le 22 septembre 2011

Hier soir a eu lieu la 5e édition des Trophées du Tourisme Responsable organisée par la SNCF. Et tous les lauréats sont par là !


Une cinquième édition, une présidence tenue par la jolie Claire Keim, un boom des candidatures avec un chiffre ayant doublé par rapport à l’an passé, de nouvelles catégories pour concourir et un engouement du public durant la phase de vote, les Trophées du Tourisme Responsable sont en vogue, ça ne fait aucun doute ! Découvrons ensemble le fleuron du secteur en jetant de suite un oeil aux lauréats.

- Trophée éco-mobilité : l’association VOISINE (CoVOIturage Solidaire INtégré à l’Environnement) cherche à initier, promouvoir, accompagner et déployer le covoiturage en Lozère. Pour favoriser la mobilité durable, VOISINE met en place des plans de déplacement entreprise et organise la semaine de la mobilité en Lozère.

- Trophée Information : C’est un de nos chouchous qui a été choisi pour être le meilleur dans sa catégorie. A/R Magazine Voyageur, bimensuel aux pages léchées portant un regard libre sur le voyage, remporte le trophée Information. Entre reportages, actus, adresses, belles photographies et son cahier spécial tourisme durable, voilà un magazine qui en a dans le bide.

- Trophée Territoire : Ce prix là revient à Cévennes Écotourisme, une association qui accompagne les professionnels du Parc National des Cévennes pour mettre en place un tourisme durable. Leur job ? Apporter un soutien en vue de la signature de la Charte européenne du tourisme durable dans les espaces protégés, faire en sorte que la démarche de tourisme durable progresse et animer la vie de réseau. Hébergeurs, restaurateurs, accompagnateurs, gestionnaires d’activités ou de sites touristiques, c’est tout ça que gère Cévennes Écotourisme.

- Trophée Accessibilité : centre de plongée breton ouvert de février à décembre, Au bord de la Terre emmène sous l’eau les personnes valides comme non valides. Ici, les publics spécifiques ne sont pas oubliés : enfants, seniors, aquaphobes, dépressifs, handicapés moteur et mentaux peuvent eux aussi profiter de ce sport grâce à des professionnels engagés. Le centre n’oublie pas l’environnement non plus et recycle ses eaux de ruissellement et de rinçage du matériel, capte les eaux de pluie, est équipé de panneaux solaires, favorise les matériaux réutilisables ou recyclables, encourage le covoiturage pour rejoindre les sites de plongée etc. Une bien belle adresse.

- Trophée Bons Plans : Le bon plan des trophées cette année ? Le camping Lou Pantaï situé au Pradet, sur la Côte d’Azur. Ses 50 bungalows sont tout en bois éco-conçus dans un soucis d’intégration paysagère. Les propriétaires, Pierre-Gilles et Nathalie, pratiquent la réduction de la consommation d’eau et d’énergie, trient les déchets et louent des vélos. Tout est fait pour que le vacancier s’imprègne d’une conscience environnementale. Normal que le camping soit le premier de la région PACA à avoir reçu le l’écolabel européen en plus d’être labellisé Clef Verte et Tourisme et Handicap.

- Trophée Luxe & Zen : Pour cette catégorie, les trophées ont retenu une adresse tunisienne, le Dar-Hi, une réalisation architecturale design signée Matali Crasset. Situé dans l’oasis de Nefta, qui dépérissait totalement, le Dar-Hi a eu l’idée d’employer les habitants du village, de valoriser leur savoir-faire tout en préservant la biodiversité locale.

- Trophée Bol d’Air : Cheval en Pyrénées, c’est une petite structure indépendante élevant 70 chevaux de race locale. Misant sur l’éco-mobilité en pleine nature, Cheval en Pyrénées propose des séjours sur place, des itinérances équestres ou encore des randonnées à pied avec animaux de bât pour le portage du matériel. Une bien jolie façon de découvrir la région.

- Trophée Urbain : L’association Parisien d’un jour regroupe 220 habitants de la capitale, d’âges et d’origines variés, qui propose de faire découvrir bénévolement leur quartier aux touristes en quête d’un oeil insolite sur Paris. Par groupe de 6 maximum, vous découvrirez ainsi des scènes de vie quotidienne, des artisans passionnés, des lieux singuliers...

- Trophée Solidaire : Peut-être connaissez vous Atalante, le spécialiste du voyage à pied, dont les équipes locales spécialistes de plusieurs destinations majeures du Sahara se sont vues priver d’emploi pour longtemps à cause d’une situation géopolitique instable. Pour y faire face, Atalante s’est donc associé à Xetic, association spécialisée dans le microcrédit et ensemble, ils ont financé un premier projet de reconversion au Niger. Le succès est immédiat. L’action est alors appliquée à d’autres destinations : la Mauritanie, l’Algérie et le Mali. Pour cette démarche, Atalante/Xetic s’est donc tout naturellement vu remettre le Trophée Solidaire.

- Coup de coeur du Jury : Une bâtisse chargée d’histoire et de spiritualité, où vivent quelques résidents à l’année, souvent démunis, des associations, des artistes, des retraités; des chambres où sont logés les gens de passage, les vacanciers en quête de sens pour leur séjour, les pélerins qui font une halte sur le chemin de Compostelle. Tel est l’ancien Carmel de Condom où l’on peut à loisir apprendre à cuisiner, jardiner, peindre ou juste s’isoler en pleine nature.

- Coup de coeur du Grand Public : Entre luxe et soucis de l’environnement, le Palais de la Méditerranée sur la promenade des Anglais met à disposition des vélos gratuitement ou des limousines hybrides, propose des plats bios et de saison, dispose quelques produits d’accueil écolos dans les chambres tandis qu’en coulisses, on traque gaspillage et mauvaises habitudes. Le Palais de la Méditerranée est certifié Green Globe depuis deux ans.

- Trophée Voyage Humanitaire Routard.com : deux projets ont été récompensés dans cette catégorie, Terimah-kasih - Kusamba à Bali, projet de Christophe Charpentier qui prévoit de réaliser des coffrets souvenirs touristiques pas comme les autres. Entièrement réalisés par les habitants du village de Kusamba, ces coffrets permettront aux voyageurs de se renseigner sur les origines du sel et des salières à Bali tandis que les locaux profiteront de revenus supplémentaires tirés de la vente de ces boites.

Kusangira-Gihara, enfin, a été développé au Rwanda par Samuel Gagnot, étudiant en médecine, afin d’améliorer l’accès aux soins dans le dispensaire de Gihara. L’association se concentre sur quelques actions comme l’accès à une hygiène élémentaire, la supplémentation nutritive des jeunes enfants ou encore le suivi des patients.

Félicitations à tous ces très beaux lauréats !