Babel Plans

Qosqo Maki, Bien plus qu'un toit où dormir ! Un lieu d'ouverture à l'autre

By Victorine Alisse

Posté le 22 juillet 2018

Situé au cœur de la ville de Cuzco, l’association Qosqo Maki ouvre ses portes aux enfants travailleurs en situation de rue… mais pas que. C’est un lieu atypique où les voyageurs peuvent poser bagages, déguster les savoureux pains au chocolat des jeunes en formation et surtout partager des moments avec eux.


Depuis 31 ans, Qosqo Maki, dont la capacité d’accueil est d’une trentaine de lits, offre toit et petit-déjeuner aux enfants de Cusco. Cette belle histoire débute en 1987 par un atelier informel de menuiserie créé par Isabel Baufumé et un petit groupe de jeunes en situation de rue.

Un atelier autofinancé permettant à ces jeunes de survivre et de créer. Ces derniers exprimant également le besoin d’avoir un toit où dormir, le dortoir de Qosqo Maki est ainsi né : un programme d’accueil de nuit unique, ouvert 7 jours sur 7 pour les enfants et adolescents en nécessité.

Ce n’est qu’en 2014 que le programme de tourisme solidaire a vu le jour afin d’accueillir visiteurs et sympathisants du projet. L’idée est non seulement de favoriser les échanges interculturels entre les voyageurs, l’équipe et les jeunes mais aussi de pouvoir recueillir des fonds et ainsi permettre la pérennité des actions éducatives de l’association. C’est notamment une chance pour les voyageurs de découvrir le Pérou de manière plus authentique !

Un lieu charmant et plein de vie

Un très grand patio, typique des maisons coloniales, une petite bibliothèque au bout de la cour… ce lieu d’accueil ne manque certainement pas de vie. D’ailleurs, Qosqo Maki signifie en quechua « les mains de Cusco » confie Adrian, éducateur au sein du centre.

Ici, les voyageurs peuvent poser valise et, s’ils le souhaitent, participer aux ateliers organisés chaque jour pour échanger et jouer avec les enfants.

Certains visiteurs proposent des animations ou participent aux activités programmées, d’autres discutent davantage avec les usagers et certains s’imprègnent petit à petit de l’atmosphère du lieu. Chacun est libre d’interagir comme il le souhaite !

Les voyageurs peuvent séjourner dans une chambre avec salle de bain privée ou commune ou bien dans un dortoir de dix lits avec salle de bain commune. Une cuisine chaleureuse est mise à disposition pour préparer ses repas et une salle de repos joliment décorée invite à la détente.

Entre baby-foot, dessins et projections de films, tout est propice à la découverte et à la rencontre. Au vu de son expérience et de ses 13 années passées au centre, Marco explique que les enfants arrivent ici grâce au bouche à oreille. Lors des vacances scolaires par exemple, beaucoup de jeunes des communautés environnantes de Cuzco viennent dormir au centre sur les conseils de leurs camarades de travail, résidents permanents de Qosqo Maki. Ils descendent à la ville pour travailler au marché « Vinocanchon ».

Un accompagnement pour les jeunes travailleurs en situation de rue

Souvent victimes de maltraitance ou de précarité dans leurs familles, ils sont nombreux à fuir leur maison pour venir tenter leur chance dans l’ancienne capitale des Incas. « Ils occupent des emplois variés: cirage des chaussures, vente ambulante, plonge dans les restaurants, travaillent dans le marché pour charger ou décharger les fruits et légumes... », précise Anais Mesnil, coordinatrice depuis 3 ans.

Chez Qosqo Maki, tous les espaces éducatifs fonctionnent sur la co-gestion : « éducateurs et jeunes sont au même niveau » et les décisions sont ainsi prises démocratiquement. Par exemple, la caisse commune permettant de financer les dépenses du dortoir est co-gérée et chaque mardi a lieu l’assemblée des jeunes du dortoir et des éducateurs pour aborder les sujets importants.

Face aux employeurs malveillants, les éducateurs du centre ont pour mission d’accompagner les jeunes dans leur démarche, en offrant un suivi administratif, scolaire, un accompagnement personnel et/ou professionnel.

Le rôle de l’éducateur est de créer des espaces de discussion avec l’enfant mais aussi des opportunités de développement personnel en fonction des centres d’intérêt. L’objectif final est de permettre au jeune de développer des compétences et habilités pérennes.

Une formation en boulangerie ou en menuiserie

Pour les plus motivés, des formations en menuiserie et en boulangerie sont possibles. Une visite des ateliers avec un membre de l’association peut être organisée afin d’échanger avec les jeunes apprentis et adultes qui y travaillent.

Les voyageurs sont également plus qu’invités à aller par eux-même à la « Panaderia Qosqo Maki » et goûter les délicieuses viennoiseries françaises comme les pains aux raisins et différents type de cakes… Un petit retour au pays qui fait du bien !

En effet, l’association dispose de deux points de vente dans la ville qui valent le détour ! Le premier, qui est également le site de production, se situe dans le centre historique Av. Tullumayo N°465, à 10 minutes à pied de la Plaza de Armas. L’odeur des pains au chocolat qui émane de la cuisine ne laisse pas indifférent. Le deuxième se trouve Avenue De La Cultura, Marcavalle A-8 Marcavalle.

A la menuiserie située au Parque Industrial Jr. Paraguay Lote I-7 Wanchaq ; sont principalement produits des meubles. Il est également possible d’envisager l’achat d’objets en bois dédiés à la pédagogie Montessori.

Selon Voz Populi, un média péruvien, 70% des enfants en situation de rue au Pérou considèrent que poursuivre des études supérieures est très important. Or, au Pérou, l’accès à une formation professionnelle requiert d’avoir terminé ses études secondaires.

Au vu de l’importance des études supérieures*, Qosqo Maki* milite avec d’autres associations comme Apprentis d’Auteuil pour une meilleure prise en compte des droits fondamentaux des enfants en situation de rue au Pérou.

En favorisant les échanges avec les éducateurs, les volontaires ou les voyageurs, le développement des talents de chacun et une éducation basée sur la confiance, Qosqo Maki encourage les enfants à construire et développer leur projet de vie. Si vous êtes de passage à Cuzco ; c’est un lieu qui vaut le détour !


Découvrez ici l’aventure d’une voyageuse de passage à Qosqo Maki sur le site "A portée de mains", projet mettant en avant des initiatives solidaires à travers le monde pour une société plus inclusive.

Qosqo Maki

Un lieu atypique où les voyageurs peuvent poser bagages, déguster les savoureux pains au chocolat des jeunes en formation et surtout partager des moments avec eux. Donations minimum entre 25 et 60 soles (environ 6 et 15€) par personne et par nuit, en fonction des chambres, le tout étant directement reversé aux projets éducatifs de l'association.

Tarif
La nuit
À partir de 6 EUR
Donations minimum entre 25 et 60 soles (environ 6 et 15€) par personne et par nuit, en fonction des chambres, le tout étant directement reversé aux projets éducatifs de l'association.
Coordonnées

+51 84 231513

[email protected]

http://qosqomaki.org/?lang=fr

Calle Fierro 525, Cusco, Cuzco, PE