News

Quand les présidentielles inspirent un Pacte national pour un Tourisme Durable

By Laetitia Santos

Posté le 14 octobre 2011

L’association ATD vient d’élaborer un pacte pour que le développement durable soit placé au cœur des préoccupations politiques. A l’heure de la campagne présidentielle, on décortique ensemble leurs cinq mesures.


Un pacte de plus, se dit-on en découvrant l’initiative de l’association ATD (Acteurs du Tourisme Durable). C’est sur. Seulement la motivation tout comme les ambitions sont louables. Et puis en pleine campagne présidentielle, alors que les primaires sont consommées, c’est une bonne idée de s’engager et de tenter de sensibiliser les hautes sphères politiques au tourisme responsable. ATD a donc rédigé un pacte aux cinq mesures et en appelle aux signatures. Avant de vous inviter à y apposer virtuellement votre paraphe, on vous explique en quoi consiste ce fameux Pacte national du Tourisme Durable.

- Favoriser l’accès aux vacances pour tous : ATD a réfléchi à quelques initiatives concrètes pour accélérer l’accessibilité sociale et physique des différentes prestations de vacances. Prêt à taux 0 pour les acteurs souhaitant réaliser des aménagements adaptés, renforcement des aides allouées aux personnes défavorisées, soutien des actions suite à la Loi handicap du 11 février 2005...

- Soutenir le développement des transports alternatifs : comme les transports sont à l’origine de la majorité des gaz à effet de serre et que la France est la 1ère destination touristique au monde, c’est vrai que ça serait intelligent de progresser dans ce domaine. Le pacte encourage donc le cyclotourisme, la rando, le covoiturage, les transports en commun...

- Maintenir et développer l’emploi touristique local : et pourquoi pas une bourse nationale pour soutenir les projets innovants valorisant le patrimoine local se sont-ils dit ?

- Instaurer la Semaine Nationale des Cultures Etrangères : la Semaine des Cultures Etrangères est organisée depuis 10 ans déjà à Paris et ATD suggère de l’adapter à l’échelle nationale pour que toute la France se l’approprie. L’évènement pourrait sensibiliser le grand public aux arts et cultures du monde, aux dangers liés à la folklorisation et susciter les rencontres et les échanges.

- Créer une Maison Nationale du Tourisme Durable : ce lieu permettrait de faire connaître davantage cette notion de tourisme durable, favoriserait la mise en relation et l’accompagnement des professionnels et sensibiliserait le grand public.

Voilà pour les cinq notions. En plus d’une demande ferme concernant la création et le maintien d’un ministère du Tourisme. On vous le disait, l’intention est bonne. Maintenant, réunir un million de signatures d’ici le 6 mai 2012, ça parait très, mais alors très ambitieux ! Ce n’est toutefois pas nous qui les découragerons à sensibiliser les décideurs publics sur un sujet qui nous tient tant à coeur.

Alors hop, Babel signe. Par ici si vous voulez suivre le mouvement.