Culture

"Thalassa" ose les couleurs du Brésil

By Laure Croiset

Posté le 14 février 2014

Ce soir, "Thalassa" prend des couleurs pour vous ouvrir les portes d’un paradis tropical aux multiples facettes : le Brésil. De l’électrique Buzios à l’île sauvage de Marajo, laissez-vous séduire par cette terre qui ose tous les contrastes, quitte à faire parfois dans la démesure.


Petit détour sur l’île de Marajo, le long de l’Amazone à la rencontre des pêcheurs de la mangrove, que l’équipe de Thalassa a décidé de retrouver 15 ans après leur première rencontre. Il s’agit de prendre conscience des effets de la politique menée par le gouvernement Lula.

Puis c’est pour découvrir le sort des oubliés de Santos que l’on fera escale. En face de ce port industriel où chaque année plus de 6000 navires accostent, avec à leur bord du sucre, du soja ou encore des minerais, vivent les Brésiliens les plus pauvres, qui sont pour la majorité en situation de survie. Un lieu où l’argent transite de part et d’autre, dans lequel Jacqueline, 28 ans et ses 3 enfants risquent de voir leur favela détruite par un projet d’extension portuaire.

La démesure toujours avec un vaste programme d’exploration pétrolière lancée par la présidente brésilienne qui menace de nombreux trésors tropicaux, dont l’archipel des Abrolhos qui détient les plus grandes réserves de biodiversité au monde. Ici, or noir et sable blanc ne font pas forcément bon ménage.

Mais le Brésil, c’est aussi Buzios, le Saint-Tropez brésilien : ce petit port de pêche devenu la station balnéaire favorite des Cariocas doit sa renommée à ses plages de rêve, ses nuits de folie et ... Brigitte Bardot ! Notre croisière prendra fin sur l’île de Florianapolis, ce trésor national situé dans le sud du Brésil, qui conjugue qualité de vie, beauté du paysage et population attentionnée. À une heure seulement de Sao Paulo, c’est au coeur d’une nature encore très préservée que de nombreux habitants décident parfois de s’installer définitivement, quitte à voir grossir la population d’une île dont la quiétude pourrait être à son tour menacée.

Diffusion sur France 3 ce vendredi 14 février à 20h45.