Babel Plans

TOP 10 des stations de ski éco-responsables

By Laetitia Santos

Posté le 30 janvier 2012

Nos 10 coups de cœur en matière de stations de ski qui s’engagent pour un développement durable.


En hiver, rien de tel que de se rendre à la montagne pour profiter des joies des sports d’hiver et du grand air. Seulement voilà, la montagne est un écosytème fragile et aucun label officiel n’existe vraiment à l’heure actuelle pour la protéger.

Chez Babel, on a tout de même décidé de fouiller un peu pour savoir quelles stations faisaient vraiment des efforts pour préserver leur environnnement au mieux.

Grâce au travail de l’association Mountain Riders, on a ainsi dressé un "top" de nos coups de coeur parmi les stations à faire des efforts pour minimiser leur impact écologique. C’est entièrement subjectif de notre part et ça se base sur sept critères : transport, énergie, aménagement, eau, déchets, social et territoire.

En 2012, profitez donc des joies de la neige sans faire l’impasse sur vos bonnes résolutions à l’égard de Dame Nature !

1 – La Plagne, ça nous gagne

Et la Plagne, c'est elle qui gagne ! Elle est une des plus grosses stations de ski françaises et elle est aussi l'une des plus engagées en matière de développement durable. 2012 nous sourit !

Si on dresse une moyenne de ses efforts en matière de transports, d'énergie, d'eau, d'aménagement, de déchets, si l'on mate ses initiatives sociales et celles en faveur du territoire, la Plagne arrive en tête de ce top.

Là où elle ne remporte pas toutes nos faveurs toutefois, c'est côté transport : à part inciter ses vacanciers à faire du covoiturage, la célèbre station se prend un gadin royal sur ce terrain là. Quand on sait que 60% des gaz à effet de serre en station sont dûs au transport de personnes, on l'a plutôt mauvaise… Mais personne n'est parfait, pas vrai ?

Alors intéressons-nous plutôt au positif car la Plagne n'est pas première du top pour rien : côté déchets, elle est carrément Étoile d'Or puisqu'elle remplit tous les critères responsables. Elle est aussi très fortiche en matière de réduction de la consommation d'eau puisqu'un récupérateur d'eau de pluie permet notamment d'alimenter les toilettes publiques de la station, de nettoyer certaines pièces mécaniques et d'arroser les fleurs.

En aménagement du territoire et dans le secteur social, la Plagne touche aussi sa bille ! Si vous vous rendez en train jusqu'à la station, que vous vous déplacez à pied ou en bus et qu'en plus vous optez pour un hébergement engagé une fois sur place, vous pourrez carrément vous dire éco-riders plutôt que crado-riders ! Classe nan ?!

2 – Chamonix, une belle idée fixe

Autre perle des Alpes du Nord, Chamonix, une vraie championne pour tout ce qui concerne les déchets, le social et la préservation du territoire.

Déjà, histoire de poser les bases, sachez que 96% des espaces naturels et agricoles de la commune sont protégés. Ca, c'est fait !

L'anecdote qui nous fait kiffer ? Si vous n'avez jamais testé les toilettes sèches, votre ascension prévue au sommet de l'Aiguille du Midi, de l'Aiguille des Grands Montets ou du Brévent pourrait se transformer en une émouvante première fois ! Imaginez-vous les fesses à l'air à plus de 3000 mètres d'altitude en train de tenter de capter le principe de cette étonnante litière… Mémorable.

On aime la Journée de ramassage des déchets qui a lieu en septembre avec le lycée Frison Roche qui permet non seulement de soulager l'environnement en plus de sensibiliser les jeunes au gros problèmes des tonnes de déchets que l'on amasse et qui pourrait être significativement réduit si chacun faisait un petit peu plus attention.

Coup de cœur également pour la salle de convivialité créée en juin 2010 qui permet de créer des liens et ça, entre tous âges, grâce à des repas, des animations culturelles et sportives…

Ici, la sensibilisation à l'environnement est une affaire rondement menée puisqu'on trouve partout des petites plaquettes avec les éco-gestes à adopter et qu'un établissement est spécialement dédié à la découverte et à l'éducation à l'environnement. Et papoter de la fonte des neiges avec une équipe de glaciologues pour se la raconter le soir venu auprès de ses potes, ça le fait plutôt bien !

Une quinzaine d'hébergeurs à Chamonix est membre de l'asso Mont-Blanc Écotourisme et chaque samedi matin avant d'aller dévaler les pentes, vous pourrez profiter du marché de produits locaux. Chamonix, une sacrée bonne idée fixe.

3 – Les Rousses ne comptent pas pour des prunes

Station du Haut-Jura, les Rousses ne comptent effectivement pas pour des prunes puisqu'elles remportent la médaille de bronze de notre top 10 coups de cœur des stations éco-responsables. Un sans faute sur le problème des déchets, du quasi-parfait en matière de transports avec notamment des navettes gratuites partout et pour tout le monde, voilà ce qui fait notamment la fierté des Rousses.

Les atouts que l'on préfère chez ces jolies rouquines ? Sa chaufferie à bois qui alimente les bâtiments publics tels que le cinéma, l'école, la crèche, la mairie ou encore le centre sportif, la Loge à Ponard, ce resto d'altitude qui s'est équipé de panneaux photovoltaïques pour se suffire à lui-même, la coopérative laitière Fromagerie des Rousses dont vous nous direz des nouvelles après dégustation, ou encore la Journée Jura Propre qui a permis l'an dernier de réunir 500 personnes pour 2,7 tonnes de déchets ramassés.

4 – Arêches Beaufort arrache tout !

Voilà une station assez peu courue et c'est un tort ! Pourtant, Arêches annonce clairement la couleur, "beau" et "fort". Beau le paysage savoyard enneigé et moins fréquenté que certaines autres stations alentours, fort la gestion en développement durable de la station.

Ce petit coin de Savoie est particulièrement cool lorsque l'on veut minimiser son impact transport puisqu'il propose une formule pack très avantageuse à 25€ par jour en pleine saison hivernale comprenant forfait et bus depuis la gare d'Albertville. Si vous avez tout de même opté pour venir jusqu'ici avec votre titine, le covoiturage peut être une bonne façon de vous rattraper d'autant qu'Arêches dispose d'un pass'auto appelé Skiez Eco : les skieurs peuvent ainsi prendre leur forfait sans se prendre la tête depuis leur voiture et plus il y a d'occupants à l'intérieur, plus vous bénéficiez d'une remise intéressante (entre 10 et 30% tout de même, alors on optimise sans tarder le nombre de passagers !). Une sorte de McDrive du développement durable dont on est totalement fan !

La gestion des pistes est particulièrement soignée, les dameuses sont aussi vertes que possible et les forfaits sont électroniques et rechargeables : lorsque vos vacances sont sur le point de s'achever, déposez votre forfait dans les urnes disponibles à cet effet et faites un geste de plus en faveur de la planète. Quand on y pense, les forfaits en papier plastifié, c'est vraiment has been !

Dernier coup de cœur nous concernant, le gîte de la Cordée et son label Accueil Paysan à la Montagne : un chalet qui a opté pour la bio-construction et valorise l'agriculture biologique.

5 – La Bresse n’est pas à la bourre

Si c'est dans les Vosges que vous souhaitez dévaler les pistes, profiter des joies de la raquette et autres plaisirs glacés, on vous suggère la station de la Bresse, signataire de la Charte nationale en faveur du développement durable des stations de montagne (ANMSM) et vraiment pleine d'énergie. Et ce n'est pas qu'à prendre au sens propre puisque de nombreux bâtiments publics sont chauffés au bois, qu'il n'est pas rare de croiser des panneaux solaires et des pompes à chaleur permettant de fournir en moyenne 15% des besoins annuels de la commune, laquelle produit également sa propre énergie verte.

Autre initiative pas bête du tout bien qu'elle ne vous touche pas directement, c'est la valorisation de 100% des boues qui s'accumulent à la Bresse en compostage. Avouez qu'il fallait y penser !

On saluera également le fait que 100% des remontées mécaniques sont ici accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Enfin, si vous nous demandez conseil pour vous loger, on vous recommandera L'Auberge du Brabant, labellisée Chouette Nature, et dont on aime l'authenticité d'un véritable chalet montagnard.

6 – Les Ménuires, de quoi nous éblouir

Encore une station en Savoie nous direz-vous mais il faut dire que les meilleurs élèves y sont concentrés. Pas de panique toutefois, chacun trouvera son compte dans les différents coins skiables de l'Hexagone (enfin on sait que c'est pas beau de montrer du doigt, mais les Pyrénées ne sont pas particulièrement exemplaires en la matière…).

Revenons toutefois à nos Ménuires, laquelle brille par sa gestion des ordures : tri sélectif bien rodé, une déchetterie pour tout ce qu'il y a de plus encombrant, de l'info pour sensibiliser, une politique de réduction des déchets à la source et une journée annuelle de ramassage en avril.

L'initiative sympathique qu'on kiffe tout particulièrement, c'est l'enterrement de quasiment toutes les lignes électriques et câbles dangereux afin de protéger nos amis les volatiles et de les empêcher de se brûler les ailes !

Les familles apprécieront tout particulièrement cette station auréolée du label Famille Plus Montagne qui leur offre réductions et infrastructures adaptées sans compter toutes les activités imaginées pour les petiots.

Ca pêche un peu côté transports et énergie bien que la mobilité douce soit encouragée grâce à la possibilité de louer des vélos et des voitures électriques.

Une coopérative laitière permet d'acheter un délicieux fromage local dans trois points de vente différents au sein même de la station des Ménuires et deux activités agricoles ont eu la bonne idée de devenir restaurateurs : c'est le cas de La Ferme de la Choumette et de la ferme auberge de Chantacoucou qui appartient au réseau Bienvenue à la Ferme. Sa terrasse avec vue panoramique sur la vallée des Encombres est un vrai bonheur.

7 – Les Gets, pourquoi alourdir son bilan carbone quand on peut skier léger ?

Aux Gets, quand on ne se déplace pas à skis avec son forfait électronique rechargeable en poche, on a l'embarras du choix pour ne laisser que l'empreinte de ses pas derrière soi : petit train gratuit, VTT à dispo, balade équestre, cani rando ou cani trotinette (on ne rit pas !), chiens de traineaux, ski joering (du ski avec un attelage équestre), trottoirs élargis pour la sécurité de tous ceux qui se déplacent à pattes et pistes cyclables un peu partout. Si vous ne trouvez pas votre bonheur avec tout ça…

On dénombre 23% des hébergeurs de cette station de Haute-Savoie ayant adhéré à la Charte environnementale des hébergeurs ce qui signifie que fleurissent un peu partout des pompes à chaleur, de la géothermie (c'est comme ça qu'est par exemple chauffé le chalet-hôtel Le Crychar) et autres récupérateurs d'eau de pluie.

L'été, la station est à la fête et les vacanciers peuvent profiter de cours de cuisine, d'ateliers de fabrication de nichoirs et jeux en bois, d'un potager alpin grandeur nature, de sorties nature ou encore d'essais de vélos électriques.

Vous l'aurez compris, tout est fait pour une vie légère dans la station des Gets.

8 – Les Houches font mouche

Non loin des Gets, on a les Houches. Ces petites stations de Haute-Savoie ne sont pas très prisées mais on est fiers de les soutenir et d'en faire nos coups de cœur parmi les stations éco-responsables. Avec tous les efforts qu'elles déploient pour voir la vie en vert, pas question que leurs voisines plus célèbres leur fassent de l'ombre.

Les Houches, dont 92% des espaces naturels et agricoles de la commune sont protégés, tente ainsi de faire bonne figure dans tous les domaines et s'en sort vraiment pas mal. Elle est notamment la première station de ski européenne équipée d'une télécabine qui permet le déplacement de la plupart des matériels adaptés au handicap ce qui rend le domaine accessible à 70% par les personnes à mobilité réduite.

D'ailleurs, dès que vous arrivez en gare de la Télécabine Prarion, on vous met le nez face à vos responsabilités avec cinq toilettes sèches et le panneau explicatif qui va bien pour ne pas vous laisser bêta face à ce système de litière à copeaux !

Tous les ans en été se tient le Festival de l'Environnement des Houches et Servoz, Rencontres & Nature, et cette année aura lieu la 16e édition de cet éco-événement qui permet rencontres culturelles et artistiques en plus de sorties nature.

Au fait, ne jetez pas vos mégots par terre, c'est vraiment trop crado et savez-vous qu'ils mettent entre une à dix années pour se dégrader alors que ça vous prendrait le temps d'un simple geste de la main pour le faire voler dans une poubelle ? Dans cette optique, faites un saut à l'office de tourisme et glissez dans votre poche un cendrier portatif, ils sont dispos gratuitement. Vous en trouverez également aux caisses des remontées mécaniques.

9 – Val Thorens

Si Val Thorens fait des efforts dans bien des domaines en matière de développement durable, on a envie de la houspiller concernant les transports. Comment une station d'aussi grande envergure peut-elle ne pas s'occuper du problème de pollution lié aux déplacements ? En provenance de Paris, le TGV vous arrête par exemple à Moutiers et de là, il vous faut une heure de bus pour rallier la station. C'est le parcours du combattant ! Une fois sur place, idem, pas de réelle initiative pour favoriser la mobilité douce si ce n'est des navettes gratuites en journée. Mais quand on s'appelle Val Tho, c'est pas vraiment cher payé…

Passons sur cette lacune et saluons le sans faute en matière de déchets.

Un petit coup d'œil du côté du social et voilà que l'on s'esclaffe "oh cool ça !" en découvrant que la commune a pour objectif de mener à bien une "éco-école" d'ici à 2014 en proposant des actions environnementales ainsi que des interventions du Parc National de la Vanoise aux enfants. Autant que nos chères têtes blondes soient initiées dès leur plus jeune âge.

La sensibilisation, c'est d'ailleurs un des gros atouts de Val Tho puisque des messages sont adressés un peu partout aux vacanciers : sur le plan des pistes, sur des brochures mises à dispo, avec de grands panneaux plantés sur tout le domaine skiable, des spots radio et le personnel des remontées mécaniques qui en connaît un paquet sur le sujet.

10 – Saint Lary Soulan

On a préféré l'engagement de Châtel, Courchevel, La Clusaz ou encore L'Alpe d'Huez mais on voulait vous citer une station des Pyrénées. Notre choix s'est donc porté sur Saint Lary car, si cette station a encore pas mal d'efforts à fournir pour être d'un vert éclatant, au moins, elle montre une volonté de bien faire et de s'engager.

L'aménagement de la commune a été soigné : les gares d'arrivée et de départ des remontées mécaniques ont été intégrées dans le paysage, les lignes électriques enterrées à 100% et les câbles potentiellement dangereux pour les oiseaux ont été balisés, des poubelles ont été disséminées un peu partout deci delà et permettent de dissuader les plus gorets de jeter leurs ordures dans la nature en plus d'inviter au recyclage des forfaits électroniques.

Plus d'infos pour skier responsable...

En matière de ski responsable, l'association Mountain Riders est experte sur le sujet et dispense un max d'infos sur son site.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les efforts en matière de développement durable de la station où vous avez prévu d'aller passer vos vacances, consulter sans tarder l'éco guide des stations de montagne.

Côté équipement, il y a aussi moyen de faire montre de son engagement. Jetez donc un oeil à l'éco guide du matériel de montagne avant de vous équiper, ça vous permettra d'avoir une idée des marques qui tentent de réduire leur impact même si l'on est encore loin de skier avec du matos vert !

Bon kif à tous sur les pistes !