Culture

Un bijou pour "Aimer Paris en hiver"

By Laetitia Santos

Posté le 3 décembre 2011

Les meilleures adresses et bons plans engagés pour apprécier une capitale chaleureuse et pleine de surprises, même en hiver.


Ce n’est pas que l’on veut faire du lobby avec les éditions Viatao mais que voulez-vous, dès qu’elles sortent un nouveau guide, on ne peut pas s’empêcher de le dévorer et de vouloir tester toutes les adresses répertoriées dedans ! On exagère ? Eh bien on vous propose de foncer en librairies dès lundi et de vous procurer Aimer Paris en hiver pour vous en rendre compte vous même. Faites nous confiance, c’est une pépite !

On adore son format, plus épais que les guides Tao précédents que l’on avait un peu de mal à prendre au sérieux si on ne plongeait pas vraiment son nez dedans, mais moins imposant qu’un Natural Guide. Et on craque totalement pour le sujet qui nous ouvre les portes d’un Paris insoupçonné dont il est désormais possible de savourer les charmes même quand le thermomètre affiche des températures glaciales !

Le guide est divisé en différentes rubriques - gourmandise, cocooning, relaxation et sport, culture, balades et enfants - et dans chacune, on trouve des perles pour manger, bouger, se détendre, s’évader... le tout responsable et engagé. Le temps est pourri ? Tiens, je teste un soin reiki pour booster mon énergie. Le jeudi s’annonce gelé ? Allez hop, dîner au coin d’une cheminée. La neige vient de tomber ? On enfile moufles, écharpes et bonnets et on sort admirer ce vernis immaculé sur les hauteurs de la butte Bergeyre ou du parc de Belleville avant de s’attabler devant les poêlons à raclette des Fondus de la raclette dans le 18 ème. On se croirait dans un chalet savoyard !

Si vous manquez de peps pour sortir, faites-vous livrer un petit-déj au lit par Good Morning Paris, profitez d’une belle flambée grâce à Bûche à bûche ou mettez-vous aux fourneaux en piochant parmi les quelques recettes qui vous suggèrent un potage Saint-Germain, une brioche parisienne, des pommes de terre Anna ou encore une bûche de noël à la violette.

Ah, l’hiver ne nous a jamais paru aussi doux à Paris... Seul le Tao Argentine, à paraître dans quelques jours, pourrait nous faire songer à quitter la capitale pour d’autres contrées...