Babel Plans

Une journée à Giverny

By Laetitia Santos

Posté le 16 juin 2011

Aux portes de la Normandie, le village de Giverny nous plonge dans les beaux jours de l'impressionnisme. C'est ici que vécut Monet durant 43 ans, c'est ici qu'il créa un époustouflant jardin de fleurs et d'eau qui a tant servi son inspiration de peintre. Entre charme désuet, vieilles pierres et flore abondante, voilà un endroit non loin de Paris où passer une agréable journée...


A environ 80 kilomètres de Paris, Giverny offre une balade délicieuse à tous les amoureux de nature, d’art et de beauté. Les nuées de touristes mises à part !

Voici donc un petit dossier pratique qui vous permettra d’organiser votre journée en vous y rendant écolo, en y déjeunant bio et en ne loupant pas une miette des beautés de ce village.

Idéal à programmer le temps d’un week-end d’été.

Vous y rendre

D'où que vous partiez pour vous rendre à Giverny, tâchez au maximum de faire des efforts en matière de protection de l'environnement. Vous allez aimer flâner dans le beau jardin de Monet, pas vrai ? Alors pensez que toute cette nature n'est pas un dû et qu'il nous faut la protéger. Allez, un petit effort !

En voiture

C'est certes la solution la plus pratique mais malheureusement la moins écolo. Pas grave, une solution alternative existe pour optimiser votre trajet motorisé : le covoiturage !

Essayez donc de planifier votre venue quelques jours à l'avance et au choix, inscrivez votre trajet sur un ou plusieurs sites de covoiturage en ligne afin de trouver des accompagnants ou joignez-vous à une voiture qui propose déjà ses services.

Non seulement vous ferez des économies d'essence en divisant les coûts du trajet mais en plus, vous diminuerez le nombre de voitures en circulation et donc les émissions de CO2.

En train

De Paris, un train vous conduira de la gare Saint Lazare jusqu'à celle de Vernon en 45 minutes environ. Comptez un peu plus de 10€ l'aller simple. Pas donné mais le bilan carbone vous en remerciera. Une fois que vous y serez, prenez la navette qui part tous les quarts d'heure pour Giverny et rajoutez dans ce cas-là 2€ à votre budget. A moins que vous ne décidiez de faire les 7 kilomètres à pied...

A pied

Le trajet entre Vernon et Giverny peut être très agréable à faire à pied puisque des voies piétonnes et cyclables ont été aménagées et que le paysage est plutôt charmant. D'ailleurs, des vélos sont à louer juste en face de la gare si vous êtes plus deux roues que deux pattes. Un peu de sport et d'air frais, rien de tel pour démarrer cette douce journée.

A vos calculettes !

Et pourquoi ne pas tout simplement prendre une petite calculatrice carbone et faire la comparaison vous-même de vos émissions de CO2 en fonction du mode de transport choisi ? Ca peut être instructif et distrayant. Rendez-vous donc sur actioncarbone.org, et si le coeur vous en dit, compensez vos émissions en soutenant un projet présenté.

Quelques sites de covoiturage :

- www.covoiturage.fr
- www.covoiturage.com
- Pouce-pouce
- 123envoiture.com

Les jardins de Monet

"Je dois peut-être aux fleurs d'avoir été peintre" a dit un jour Monet. Quand on voit sa propriété et le coeur qu'il a mis à créer son jardin, on veut bien croire au fait que les fleurs étaient une immense source d'inspiration pour ce peintre de génie.

Divisé en deux parties bien distinctes, le Clos Normand et le Jardin d'Eau, cette nature était autrefois constituée, à l'arrivée de Monet, d'une pommeraie et d'un potager, d'une allée bordée de cyprès et d'épicéas et de buis taillés entourant les massifs.

Mais après de longues disputes avec sa femme Alice, Claude fait couper les arbres et les remplace par des arceaux métalliques qui doivent soutenir les centaines de fleurs qu'il entend planter là.

Capucines, roses, jonquilles, tulipes, géraniums, coquelicots, pivoines, iris, pavots d'Orient... Monet applique ses connaissances picturales à son jardin et crée une sublime palette de couleurs avec ses fleurs.

En 1893, il fait l'acquisition d'un autre terrain situé au fond du Clos Normand et détourne le Ru, petit bras de l'Epte, pour créer le célèbre étang aux Nymphéas et son Jardin d'Eau tout entier qui nous transporte dans les charmes du pays du soleil levant.

"J’aime l’eau mais j’aime aussi les fleurs. C’est pourquoi, le bassin rempli, je songeais à le garnir de plantes. J’ai pris un catalogue et j’ai fait un choix au petit bonheur, voilà tout." disait-il simplement à propos de cette merveille. Fasciné par les reflets du ciel sur son étang, il commence à peindre les Nymphéas en 1897, que l'on peut aujourd'hui admirer au musée de l'Orangerie à Paris.

Grand amateur d'estampes japonaises, Monet fait installer ici un pont qu'il peint en vert pour rompre avec le rouge traditionnel et le recouvre d'une épaisse glycine. Et partout, du bambou, des érables, des saules pleureurs...

Du Clos Normand au Jardin d'Eau, la balade peut durer des heures tant on se sent apaisé dans ce décor fleuri et coloré. La merveille de Giverny.

Astuce : La queue pour visiter la maison et les jardins de Monet peut être très longue ! Réservez donc vos billets coupe-file avant de venir, ça vous évitera de faire le poireau 1 heure et d'être énervé pour la balade au pays des nymphéas !

La maison de Monet

Imaginez la maison pleine de huit enfants, de Monet passant de son jardin à son atelier, de la cuisine en pleine agitation entre les légumes frais à découper et les marmites crépitant sur le feu, des amis artistes de passage... Une demeure bien vivante et dont les coloris transcrivent toute cette vie.

Du petit salon bleu de lecture à l'épicerie où étaient entassés le thé, les huiles et les épices, en passant par le premier atelier de Claude qui devint par la suite un agréable salon où l'on prenait le café, le début de la visite nous laisse présager un bien tendre cocon familial.

A l'étage, on découvre la chambre de Claude, celle d'Alice, le cabinet de toilette ou encore une petite pièce destinée aux travaux de couture.

Et lorsque l'on redescend, nous voilà dans les plus belles pièces : la salle à manger jaune aux murs remplis d'estampes japonaises et la cuisine, d'un bleu intense où pendent les cuivres. Ici mijotaient de délicieux petits plats car en plus d'être un peintre de renom et un jardinier de talent, Monet était un bon-vivant et diverses recettes toutes plus délicieuses les unes que les autres se préparaient dans ces casseroles. En ces murs où tout à été soigneusement conservé, du mobilier aux ustensiles, on se sent comme invité et on s'attend à croiser Claude à chaque bout de couloir.

On peut d'ailleurs en retrouver bon nombre dans le très bel ouvrage publié aux éditions du Chène, Les carnets de cuisine de Monet.

Menu bio au resto Les Nymphéas

Une fois la promenade effectuée dans les superbes jardins de Monet, une fois sa maison visitée, vous devez avoir normalement l'appétit grand ouvert ! Filez donc juste en face au restaurant Les Nymphéas, tenu par le sympathique Joël Poupat et sa femme, qui propose depuis peu un succulent Menu Bio qui change chaque semaine.

Elaboré avec des fruits et légumes de saison cultivés dans les environs, ce menu est une vraie merveille de l'entrée jusqu'au dessert.

Laissez-vous donc tenter tout comme nous l'avons fait, vous ne devriez pas être déçu. Babel a eu la chance de se remplir la panse d'une salade de tofu en marinade, fraîche et goûteuse, d'une fricassée de poulet crémeuse aux petits pois et d'un gâteau aux carottes et son zeste de citron. Chacun de ces plats était réhaussé d'une belle pensée et si vous n'avez jamais machouillé de fleurs jusque là, il est temps de vous y mettre, ça apporte un petit goût original dont vous nous direz des nouvelles ! Si le dessert, avec sa légèreté propre au gâteau de semoule, nous a tout simplement subjugué, nous sommes sortis de table avec la satisfaction d'avoir mangé sain****, équilibré et repsonsable tout en n'étant pas pour autant ballonné pour le reste de la journée.

Le restaurant propose également un menu intitulé A la table de Monet, composé des fameuses recettes d'antan que l'on cuisinait chez Claude.

La terrasse fleurie possède un charme fou et une bonne dose de romantisme, pourvu que des touristes hurleurs ne perturbent pas votre tranquilité.

Le Menu bio vous coûtera la douce somme de 29€. Il existe même une version pour enfants à 11,50€. Un petit bonheur à ne pas louper.

Restaurant Les Nymphéas
109 rue Claude Monet
27620 GIVERNY
Tel : 02 32 21 20 31

Bonnard au musée des impressionnismes

A cinq kilomètres de Giverny, à Vernonnet, Pierre Bonnard a longtemps loué La Roulotte, une jolie maison dans la campagne où il y a peint plus du 100 paysages.

Sans doute influencé par son voisin Monet, avec qui il était très ami, Bonnard enrichit sa couleur et varie ses thèmes en multipliant le nu, la nature morte ou encore les scènes d'intérieur.

Le Musée des impressionnismes présente aujourd'hui une collection de 80 peintures et dessins pour évoquer cette période normande chez Bonnard qui dura de 1910 à 1938.

Des photographies viennent agrémenter la visite et nous plonger dans un passé pas si lointain où Bonnard et Monet s'enrichissaient mutuellement et nourrissaient leur art de cette vie buccolique dans la région.

Bonnard en Normandie,
Du 1er avril au 3 juillet
Adulte : 6€ - Enfant et Tarif Réduit : 4,5€
Gratuit pour tous le 1er dimanche de chaque mois.
Achetez vos billets en ligne.

Le village

L'authentique petit village de Giverny mérite qu'on s'y attarde. Après avoir profité des jardins et de la maison de Monet, après avoir savouré le Menu Bio des Nymphéas et admiré quelques toiles au Musée des Impressionnismes, pourquoi ne pas faire quelques pas jusqu'au bout du village et même grimper jusqu'à la tombe de Monet. Suivez le mini-guide !

La roseraie sauvage de l'ancien hôtel Baudy est une étape à ne pas louper pour les visiteurs qui ne seraient pas encore rassasiés en matière de fleurs. Un charme baigné d'abandon et fait de sentiers sinueux et d'inextricables escaliers de pierres.

Continuez ensuite jusqu'à l'église romane Sainte Radégonde et pénétrez si le coeur vous en dit dans sa petite chapelle. La tranquilité vous envahit.

Il ne vous reste plus qu'à grimper jusqu'au cimetière, juste derrière, pour aller découvrir la tombe de Claude Monet, qui repose dans le village qu'il affectionait tant.

Pour les plus courageux d'entre-vous, des randonnées toute simples sont possibles dans les environs avec deux sentiers balisés notamment, celui du Lézard Vert et celui de l'Astragale. Si vous dormez dans les environs, ça peut être une excellente idée pour découvrir la campagne alentour. Sinon pour aujourd'hui, vous risquez fort d'en avoir plein les pattes !

De quoi prolonger la visite

Si Giverny a su vous charmer, peut-être aurez-vous envie de mettre le nez dans quelques bouquins.

On vous en propose donc quelques-uns ci-dessous pour clore la visite en beauté et n'oubliez pas, chaque produit que acheterez depuis Babel permettra à l'association de récolter quelques fonds pour subvenir à son bon fonctionnement.

N'hésitez donc pas à vous faire plaisir !

Maison de Claude Monet

La sublime maison de Claude Monet qui lui inspira les Nymphéas et où il vécut de 1883 à 1926. Promenade bucolique assurée.

Tarifs
Adultes
9.5 EUR
Enfants + de 7 ans et étudiants
5.5 EUR
PMR
4 EUR
Coordonnées

+33 (0) 2 32 51 28 21

[email protected]

https://fondation-monet.com/giverny/la-maison-de-monet/

84 rue claude monet, Giverny, 27620, FR