Babel Plans

Une nuit à l’auberge Youga Nah Falaise en pays Dogon

By Laetitia Santos

Posté le 11 mai 2011

Sur une terrasse naturelle à flanc de falaise se dresse la petite auberge de Youga Nah Falaise, en plein pays Dogon. En plus d’une vue admirable sur la plaine et de beaucoup de partage avec une communauté ancestrale, y séjourner est un véritable levier pour la communauté de ce coin du Mali.


Banco, cette auberge !

Youga Nah Falaise, située à environ une heure de route de Sangha, capitale culturelle du pays dogon, a été construite entièrement à l’aide de matériaux traditionnels puisque chaque maison est en argile séchée, le banco, si bien qu’elles se fondent sans mal dans le paysage de la falaise. Car c’est en surplomb de la plaine, sur une terrasse rocheuse naturelle, que les habitants de la région ont pris l’initiative de mettre sur pied ce beau projet de tourisme responsable qui soutient largement la communauté d’ici. Reculée à vingt minutes de marche à pied du village de Youga Nah – pas de panique pour les bagages, les enfants du village se feront une joie de vous les trimballer ! – l’auberge bénéficie d’un cadre et d’une tranquillité délicieuses. L’endroit est rudimentaire mais à l’intérieur des chambres, un mobilier traditionnel avec lits individuels de confection locale dotés d’une moustiquaire et de tout le douillet confort nécessaire. Pour votre hygiène, les toilettes sont sèches et les douches plutôt primaires puisqu’elles se prennent dehors, au seau. Dans l’environnement où vous êtes et avec la chaleur moite qui règne ici, ça ne devrait pas vous poser de soucis ! A la bonne franquette, comme on dit ! L’éclairage quant à lui est assuré par des panneaux solaires. Et quand vous n’êtes pas de repos dans vos chambres, vous échangez avec les villageois, vous vous familiarisez à l’artisanat local, vous allez à la rencontre du chef et du hogon, vous vous émerveillez des boubous colorés des femmes et vous vous remuez au son des danses et musiques traditionnelles. Quoi de mieux que ces conditions simples au plus près de la nature et des traditions locales pour profiter de la falaise de Bandiagara et de ses environs, classés patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Une rando ? Ok, ça marche !

L’auberge est le point de départ idéal pour randonner à travers la falaise de Bandiagara et aller à la rencontre des Dogons, une des populations les plus anciennes d’Afrique noire. Tour à tour, vous découvrirez des écosystèmes variés, des zones très arides quand d’autres déploient une luxuriante végétation et de nombreux points d’eau. Telles sont les merveilles disséminées dans les irrégularités de ce plateau rocheux aux aplombs vertigineux. Et le long de la falaise s’enfilent de petits villages, (Koundou, Dourou, Enndé, Nombori, Tiogou… parfois à peine visibles), des habitations troglodytiques très anciennes servant aujourd’hui de cimetières aux Dogons, des greniers Tellem, toute une vie et toute une histoire incrustées dans la roche rouge malienne. Si la saison vous le permet, vous vous ferez une joie d’explorer les canyons étroits les pieds dans l’eau et d’en découvrir faune et flore.

Et la communauté dans tout ça ?

Séjourner à Youga Nah Falaise permettra à tous les villageois de bénéficier de revenus supplémentaires. Comment sont dispatchés les bénéfices engendrés ? En fonction des besoins de la communauté, tantôt pour les emplois locaux (accueil, cuisinier, guide, artisan, maintenance), tantôt pour l’entretien de la toguna où sont discutés tous les problèmes du village mais aussi pour les médicaments nécessaires, l’étanchement de la réserve d’eau, la maintenance du forage, les ateliers d’artisanat et autres savoir-faire traditionnels qui requièrent des fonds pour vivre. Depuis la naissance de Youga Nah Falaise en 2004, l’initiative la plus importante a été la construction d’une école et de sa bibliothèque. Tous les enfants du village sont désormais scolarisés tout près alors qu’avant, l’école la plus proche était à 5km. Des cours d’alphabétisation sont même proposés le soir aux adultes. On songe aussi très fort à la création d’un musée consacré à la culture dogon. Les devises des voyageurs valent donc leur pesant d’or ici !

Si l’on devait résumer Youga Nah Falaise en trois mots ? Simplicité, bonne humeur et décor enchanteur.