Shopping

Une plongée au coeur de l'institut du bien-être asiatique

By Laetitia Santos

Posté le 4 février 2011

Non loin de la Madeleine à Paris, se trouve un institut spécialisé dans les arts traditionnels du bien-être. Vous pourrez vous y faire masser dans un décor envoûtant et choisir des techniques venues d’Inde, de Thaïlande, d’Indonésie, de Chine, de Corée, du Vietnam, du Tibet, du Japon et même des îles Pacifique...


Maxam. Le nom en lui-même n’a pas de signification propre mais chaque phonème qui le compose a un sens : Ma, qui évoque la maternité, le milieu originel ; Am pour l’harmonie et le X, au centre, fait office d’axe et engendre un véritable équilibre dans le terme. Une harmonie bien réfléchie par Eric Coiho Bah et Isabelle Renoul, les deux fondateurs de cet institut spécialisé dans les arts traditionnels asiatiques du bien-être.

Un cadre qui respire l’harmonie

Lorsque vous pénétrez dans le fond de cour où se situe le centre Maxam, le voyage commence : bacs de bambou, jardin japonais, fontaine... Une fois le seuil franchi, c’est le bois qui vous enveloppe. Le bois et tout autour, une grande banquette aux moelleux coussins, de l’encens, des services à thé, une magnifique baie vitrée laissant se gorger la pièce de lumière. Et le sourire. Le sourire d’Eric, le fondateur, qui vous accueille avec chaleur. Une fois votre manteau déposé au vestiaire, une fois vos sandales de papier chaussées, il temps pour vous de descendre d’un étage et de passer de la lumière à la pénombre, du yang au yin...

L’Abhyanga, ancestral massage indien

Si l’institut a une carte des soins très fournie, c’est l’Abhyanga que nous mettrons à l’honneur aujourd’hui. Voilà une ancestrale technique ayurvédique, l’une des plus populaires en Inde, qui permet d’améliorer le sommeil, de favoriser la vitalité et d’éliminer les toxines.

On glisse donc dans les couloirs délicieusement aménagés pour que tout soit parfaitement feng shui et l’on pénètre ensuite dans une petite alcôve, une des six disponibles dans ces anciennes caves voûtées aux pierres apparentes et qui ont chacune leur ambiance : thaïlandaise (laquelle est en fait un double salon), japonaise, chinoise, indienne et indonésienne.

Une fois les vêtements tombés, on s’étend confortablement sur ce matelas japonais chauffant dont le moelleux vous appelle, vous êtes plongés dans la pénombre, seule la lumière de quelques bougies et de deux lampes en papier froncé viennent intimement éclairer votre corps. On recouvre votre nudité d’un léger drap et c’est parti pour une heure ou une heure et demi de relaxation profonde à l’huile chaude.

Les mains expertes commencent à masser votre dos, vos bras, votre nuque et descendent jusqu’à votre fessier, allant de pressions en caresses. Puis c’est au tour des jambes d’être malaxées et étirées par ces fameuses mains qui tour à tour deviennent doigts et avant-bras même. Puis il est temps de vous tourner, de détendre vos cuisses, vos mollets, vos pieds tandis que vous somnolez bien au chaud dans ce cocon de douceur et de silence. Le masseur remonte vers votre ventre dans des gestes d’abord circulaires puis enveloppe tout votre buste, vos épaules et n’oublie pas vos mains.

Et alors que l’on pense que ce petit rituel bonheur va s’achever là, de douces pressions sur votre visage viennent clore ce massage qui vous laisse longtemps flotter dans du coton...

Prenez le temps d’avaler un petit thé avant de repartir, cela vous permettra d’échanger quelques mots avec Eric, d’une gentillesse non feinte, ou de rêver au prochain soin que vous aller vous offrir tout en vous reconnectant à la réalité parisienne...

Institut Maxam
34 bis rue Vignon
75009 Paris
Massage 60min : 95€
Massage 90min : 140€