Le spécialiste du voyage responsable

Wiang Pa Pao Limeleaf Eco Lodge : retraite en pays Lahu

Vous êtes en voyage dans le Nord de la Thaïlande et vous souhaitez partir en pleine nature vous reposer, peut-être même trekker, et vivre une expérience conviviale et inédite ? A moins de 2 heures au Nord-Est de Chiang Mai, découvrez un endroit qui s’adresse aux baroudeurs en quête de sérénité et de simplicité...

Le Limeleaf Eco-Lodge est sans hésitation le secret le mieux gardé du coin, connu seulement de quelques voyageurs curieux. Sur la route entre Chiang Mai et Chiang Rai, en lisière du grand Parc National de Khun Chae, se trouve un petit village traditionnel Lahu : Doi Moth. A environ 1110m d’altitude perché au-dessus de ce village, au bout d’un chemin raide et prometteur, se trouve le paradis.

Suivez le chemin…

Les Lahus noirs sont l’une des minorités ethniques du pays vivant principalement en haute altitude. Caractérisés par leurs aptitudes à survivre dans la forêt dense tropicale, en milieu hostile, les Lahus sont connus pour être d’excellents chasseurs. Ils sont également réputés pour leur connaissance sur les plantes médicinales. Animistes, semi-nomades, ils sont venus du Tibet il y a plus de deux siècles, s’installer dans le Nord de la Thaïlande.

Une fois arrivé au Limeleaf Eco lodge, vos efforts seront tout de suite récompensés par le panorama exceptionnel sur les montagnes environnantes. Surpris par l’ambiance et l’atmosphère qui se dégagent de ce lieu, on est ici entre la guesthouse backpacker, la maison chez l’habitant, le terrain de jeu dans la nature, et le lieu de vie rêvé dans la jungle où vous vous verriez bien grandir, passer plusieurs semaines, voire toute une vie. Surtout quand vous rencontrez vos hôtes : Noi, sa famille et Vinai.

Une famille formidable !

Noi, c’est une jeune grand-mère de 45 ans, petite, dynamique, souriante, qui parle anglais et qui par-dessus tout, prépare une des meilleures cuisines du pays. Noi a deux filles, toutes deux aussi accueillantes, qui travaillent au lodge et qui vivent sur place avec leurs quatre enfants en bas âge.

L’ambiance est chaleureuse, décontractée, difficile de l’illustrer en photo, il faut s’y rendre pour saisir l’âme du lieu. On a le sentiment de retomber en enfance le temps d’un week-end.

A l’heure de l’apéro, on rencontre Vinai, personnage charismatique du Limeleaf, un peu comme un chef de tribu tatoué, arborant toujours un chapeau de cowboy. C’est lui qui propose des treks de survie dans la jungle. Il adore la culture américaine et, le soir venu, il se laisse parfois aller à jouer un peu de guitare. On se sent privilégié de passer la soirée avec Vinai et Noi, au coin du feu ou sous les étoiles, comme si on faisait partie d’un club perdu au sommet d’une montagne...

A chacun sa cabane

Les bungalows disséminés sur le grand terrain sont tous différents les uns des autres. Ils ont leur propre identité : Cowboy Cabin, Hobbit House, Maya House… A vous de choisir votre petit nid douillet, en couple, en solo ou en groupe d’amis.

Fonctionnels, cosy, ils ont tous été construits avec l’aide d’une équipe de volontaires internationaux en utilisant uniquement des matériaux locaux (terre, bois ou bambou). The House of the Rising Sun, c’est le restaurant, le bar et la cuisine. Il n’y a pas de connexion internet au Limeleaf mais il y a un petit bassin qui sert de piscine, une table de billard anachronique dans un environnement pareil, un four à pizza traditionnel et des instruments de musique.

Un écolodge exemplaire

Dans la plupart des cabanes, vous pourrez faire du feu pendant les soirées d’hiver, vous relaxer dans les hamacs, sur des matelas confortables ou partager un verre sous les étoiles sur les terrasses privatives, autour de grandes tables en bois conviviales. Noi vous prépare les repas pour moins de 5 € chacun. Le pad thai et le curry de potiron sont parmi les meilleurs du Nord de la Thaïlande. Les légumes sont frais, bios, ils viennent du jardin, complétés par ceux du village Lahu en contrebas. Les arbres fruitiers fournissent les citrons, ananas, bananes et papayes dégustés au petit-déjeuner. L’électricité, disponible uniquement en soirée, est produite grâce au solaire, de même pour l’eau chaude.

Le ministère du tourisme thaïlandais a décerné le label Eco Standard au Limeleaf, récompensant ses pratiques responsables et son impact sur le village Lahu de Doi Moth.

Osez le trek de survie dans la jungle

Pour ceux qui restent plusieurs jours, demandez des informations directement sur place pour les activités à faire dans les environs. Cours de cuisine, balade près d’une cascade, cérémonie au village Lahu ou trek de survie en pleine jungle. Cette expérience originale vous offre une aventure aux sensations fortes dans une nature intacte. Accompagné d’un guide Lahu et parfois de Vinai, vous apprenez à survivre dans cet environnement hostile, poser des pièges, faire du feu et dormez à la belle étoile sur une feuille de bananier. Il parait même que Vinai peut vous faire goûter la spécialité locale au dîner : la tarentule...

L’idéal depuis Chiang Mai est de venir jusqu’ici en deux roues, pour profiter d’une très jolie portion de route jusqu’au village. Dans l’autre cas, Noi ou Vinai viennent vous chercher à une quinzaine de kilomètres sur la route principale, là où un taxi collectif peut facilement vous déposer depuis Chiang Mai.

La meilleure période pour se rendre au Limeleaf se situe entre octobre et mai, pendant la saison sèche. Le lodge est ouvert tout au long de l’année. Pendant la basse saison, vous avez plus de chance d’avoir le bungalow de votre choix et pouvez rester sur une longue période. C’est un endroit parfait pour ceux qui souhaitent effectuer une retraite de quelques semaines ou quelques mois. Isolé, caché en pleine nature, vous pourrez lire, écrire, peindre, méditer, participer aux tâches quotidiennes de la famille, aider la communauté Lahu, partir dans la jungle et apprendre à vous comporter comme un chasseur Lahu !

Limeleaf Eco Lodge
138 Moo 8
Maechedimai
Wiang Pa Pao
District de Chiang Rai
Email : [email protected]
Tél. : +66 (0) 82 389 9617
Tarifs : A partir de 10 € / nuit / pers.
ARTICLE ÉCRIT PAR :
Rédactrice le
Laisser un commentaire