Randonner en Sicile entre archéologie, grottes et îles Egades

Babel Plans

Par Ilaria Tonti

Posté le 4 mai 2021

Photo Sources: Alfredo Nicastri.

À vol d’oiseau, la province de Trapani en Sicile ressemble à un merveilleux tableau bleu ponctué de douces aspérités. Partons randonner avec Alfredo, à la découverte d’un coin de Méditerranée aux multiples facettes : mer, montagnes, sites archéologiques, vestiges grecques ou arabes. Cela pour cinq jours d’explorations, sous le signe de la beauté et de la volupté…


Ah ! la Sicile et ses nombreux visages… Au fil des siècles, cette terre contrastée n’a eu de cesse d’inspirer les artistes. Écrivains, peintres et poètes ont largement contribué à forger son mythe. Aujourd’hui, photographes, couturiers et décorateurs viennent y puiser le souffle créateur. Et que dire des metteurs en scène qui l’ont sublimée à l’écran ! Que de sensualité dans ses palais fastueux, dans sa végétation luxuriante, sa lumière aveuglante, son mariage de saveurs d’Orient et d’Occident, ses couleurs chatoyantes aux reflets d’or et d’argent… Véritable hymne aux cinq sens, la Sicile, telle une sirène, vous jette un sort et vous attire dans ses filets.

Hymne à la nature dans la province de Trapani, la pointe la plus à l’ouest de la Sicile

Tel a été le cas pour Alfredo. Rien ne pouvait laisser imaginer que ce professeur d’histoire philo de Campanie, région non dépourvue de charme, se serait un jour laissé séduire par la Sicile et plus précisément par la province de Trapani. Et pourtant ! La rencontre avec la pointe la plus à l’ouest de l’île lui a provoqué comme un choc émotionnel. Il faut reconnaître que la situation géographique particulièrement attrayante et la conformation géologique propre à cette région ont joué un rôle déterminant. L’horizontalité de la mer combinée à la verticalité des montagnes ne pouvaient qu’enchanter ce fils de la Méditerranée, membre du CAI (Club Alpin Italien) depuis son plus jeune âge.

Sorte de Finistère italien, Trapani représente la dernière étape d’un voyage qui traverse la botte du nord au sud. C’est là que les Apennins terminent leur course, avant de se jeter dans la mer Tyrrhénienne, pour refaire surface dans un dernier sursaut au niveau des îles Egades et puis plonger définitivement. C’est également à Trapani et plus précisément sur le Mont Cofano que se termine le « Sentiero d’Italia » (Sentier d’Italie) après un trajet long de 6166 km depuis Trieste, son point de départ.

Randonner en Méditerranée sans quitter la mer des yeux

Randonner autour de Trapani, c’est traverser des vallées tantôt verdoyantes, tantôt arides, et atteindre des sommets qui dépassent rarement les 1000 m, sans jamais quitter la mer des yeux. Ce sont des parcours relativement faciles et accessibles, mais ô combien exaltants pour la vue. Une lumière puissante tranche les contours et fait éclater les couleurs d’un horizon dont on ne se lasse pas. Tout autour, les reliefs des monts Cofano et San Giuliano dessinent un paysage au profil sinueux.

Il n’y pas d’ascension au sommet qui ne permette pas d’apercevoir la mer dans cette région de la Méditerranée. Comme l’écrit Fernand Braudel dans son livre dédié au « mare nostrum » :

« Des montagnes presque partout autour de la mer (...) Des montagnes récentes, hautes, aux formes mouvementées, et qui, comme un squelette pierreux, trouent la peau du pays méditerranéen : les Alpes, l’Apennin, les Balkans, le Taurus, le Liban, l’Atlas, les chaînes d’Espagne, les Pyrénées, quel cortège ! Des pics abrupts, coiffés de neige des mois durant, dressés au-dessus de la mer et des plaines chaudes où fleurissent les roses et les orangers ; des pentes raides tombant souvent directement dans l’eau – ces paysages classiques se retrouvent d’un bout à l’autre de la Méditerranée, quasi interchangeables ».

Nature et culture marchent de pair avec Alfredo comme guide

Initié à la montagne par sa mère, cofondatrice du CAI de Salerne en 1986, Alfredo a toujours été « tiré vers le haut ». Depuis 2012, le titre d’ONCN en poche (« operatore naturalistico e culturale nazionale » – guide naturaliste et culturel national), Alfredo accompagne des groupes en Sicile, mais également en Campanie et aux Abruzzes. Avec lui, vous pourrez explorer une nature parfois âpre et sauvage et comprendre le rapport de l’Homme à son milieu géographique. C’est une approche qui met l’accent aussi bien sur les aspects naturels que culturels, dans un but de transmission et de partage.

Ainsi, lors d’échanges enrichissants fort agréables, vous pourrez percer le secret des murs de pierres sèches, apprécier la variété de la flore endémique, mais également mesurer l’importance et l’influence de l’histoire sur l’architecture, la cuisine ou sur le caractère des Siciliens.

Après avoir vécu pendant sept ans à Trapani, et avoir voyagé et travaillé aux quatre coins du monde, Alfredo est revenu aujourd’hui sur sa terre natale, Salerne, mais, un pied sur terre, l’autre sur le ferry, la Sicile n’est jamais bien loin et chaque occasion sera la bonne pour vous accompagner à la découverte de cette province et même y retourner…

Itinéraire de randonnée en Sicile sur 5 jours

Jour 1 - Randonnée autour de Segesta et visite du site archéologique

Très accessible, cette randonnée de 6,7 km présente un faible dénivelé et propose d’explorer le site archéologique de Segesta « d’en haut ». Le parcours combine la beauté d’une nature luxuriante avec l’intérêt pour l’histoire et l’archéologie, offrant des vues magnifiques tantôt sur le temple, tantôt sur le Mont Barbaro, où se trouvent le théâtre grec et des vestiges datant de l’époque byzantine et arabe.

Jour 2 - Randonnée autour du Mont Cofano et visite libre de la ville de Trapani l’après-midi

Cette randonnée d’une demi-journée ne présente pas de difficulté majeure et propose de faire le tour complet du promontoire calcaire sur lequel s’élève le mont Cofano. C’est un parcours extrêmement suggestif aussi bien pour les vues époustouflantes sur les golfes de Bonagia et de Cofano que pour la végétation méditerranéenne dont regorge la Réserve Naturelle du Mont Cofano. La randonnée sera ponctuée de quelques belles surprises architecturales, telle une tour côtière du 16ème siècle et la Tonnara de Cofano (établissement de stockage et travail du thon).

Jour 3 - Randonnée sur le Mont Speziale, dans la réserve du Zingaro. Visite de la « tonnara » de Scopello sur le chemin du retour

Cette randonnée d’environ 10 km présente un dénivelé de 617 m et permet d’atteindre le sommet le plus élevé de la Réserve Naturelle du « Zingaro ». Le parcours se déroule à cheval entre deux golfes, celui de Cofano et de Castellammare, offrant des perspectives magnifiques sur l’un ou l’autre. Du haut du sommet, le regard domine les monts de la péninsule de Capo San Vito, qui, tel le dos d’un énorme reptile, se jettent dans la mer. Parmi les différents points d’intérêt naturel : la présence de végétation spontanée à certains endroits et la possibilité de repérer de nombreux rapaces (dont le célèbre aigle du Bonelli), qui nidifient dans les zones les plus inaccessibles de la Réserve.

Jour 4 - Périple de l’île de Levanzo et visite de la « Grotta del Genovese ». Visite libre des marais salants de Trapani et Marsala l’après-midi

Cette randonnée, très accessible, consiste à faire le tour de la plus petite des îles Egades, tout en contournant son relief, Pizzo Monaco (278 m). On parcourt dans un premier temps la partie interne de l’île pour regagner ensuite la côte. Les vues sur les îles de Marettimo et Favignana sont à couper le souffle. De plus, les parfums du maquis méditerranéen, les nombreuses espèces végétales endémiques et la visite d’une grotte préhistorique avec des peintures rupestres datant du Paléolitique supérieur vous laisseront des souvenirs impérissables.

Jour 5 - Traversée du Mont San Giuliano : ascension vers la ville d’Erice et redescente depuis l’autre versant

Cette randonnée combine la beauté du paysage au charme indiscutable des monuments de la ville d’Erice. On monte par le côté nord, qui offre les vues les plus spectaculaires sur les édifices historiques (Château de Vénus, Château du Balio, Tour Pepoli, etc.), on traverse la ville en côtoyant les remparts jusqu’à la Porte Trapani et on redescend par le versant sud. On ne manquera pas d’admirer le panorama sublime sur la ville de Trapani et l’archipel des Egades.

Hébergement à Trapani : des possibilités pour toutes les poches

Alfredo viendra vous chercher directement à votre hôtel ou B&B ou bien il vous donnera rendez-vous dans un endroit à proximité. Pour des vacances reposantes et pas trop coûteuses, direction B&B Il Gelsomino, situé dans la Via Fardella, une rue commerçante au cœur de la ville. L’appartement est un deux-pièces typiquement sicilien, calme et charmant. Chaque objet raconte l’amour de la propriétaire pour l’art et les voyages. Le sol à motifs émaillés et une merveilleuse terrasse fleurie rajoutent au caractère du lieu.

Si, au contraire, vous souhaitez vous accorder le luxe d’un boutique hôtel à l’élégance sobre et raffinée, direction Dimora Botteghelle, dans la rue principale de la ville, une rue piétonne bordée de boutiques et de cafés, sans oublier ses merveilleuses églises. C’est un luxe discret où confort rime avec beauté, avec en plus un engagement très fort pour tout ce qui est naturel et bon pour l’environnement, à partir des matériaux de construction aux tissus, en passant par la cuisine et la décoration. Une belle adresse pour des moments cocooning.

Alfredo Nicastri

Guide accompagnateur diplômé du CAI (Club Alpin Italien), Alfredo est passionné de montagne et de Méditerranée. Très attaché à la Sicile et tout particulièrement à la province de Trapani, il a exploré ses reliefs pendant de longues années. Aujourd’hui, il est ravi de partager ses connaissances et de révéler à tous ceux qui le souhaitent ce petit coin de paradis. 25 € / personne la journée entière sans déjeuner

Coordonnées

+39 349 4027623

[email protected]

https://trekking-sicily.blogspot.com/

Monte Cofano, Custonaci, Sicile, IT

Dimora Botteghelle

Située au cœur de la ville, cette demeure de charme offre quatre chambres et quatre suites finement décorées, avec une attention particulière à l’écologie et à l’artisanat local. Des œuvres d’artistes siciliens embellissent les lieux, apportant une touche personnelle et raffinée. Un bistro bio vient compléter l’offre - dès 90 € la chambre double

Coordonnées

+393755358733

[email protected]

https://dimorabotteghelle.com/

Corso Vittorio Emanuele 154, Trapani, 91100, Sicilia, IT