Culture

Roland et Sabrina MICHAUD : Contemplation d’une vie de voyage en quête de lumière

By Laetitia Santos

Posté le 29 mars 2016

Un merveilleux ouvrage rétrospectif sur le travail photographique de Roland et Sabrina Michaud, couple de voyageurs emblématique qui a dédié sa vie à l’Orient, inspiré par "Les Mille et Une Nuits" qui campait sur leur table de chevet depuis les débuts de leur vie à deux. Amoureux de la lumière, passant de la magie du verbe à celle de l’image, le couple capte les reflets du monde pour nous en transmettre sa beauté. Le tout ficelé dans un énorme livre biographique qui vient nourrir notre imaginaire de mille portraits poignants, de paysages lointains aussi sauvages qu’envoutants, de beauté, de délicatesse et d’humanisme. On en ressort grandi, l’esprit vagabond mais apaisé par cette délicieuse lecture qui nous fait planer comme si l’on trempait dans des vapeurs embuées d’opium couché au fin fond d’une antique fumerie chinoise...


« Il ne faut voir chez les autres que ce qui est meilleur que chez moi… Ce qui est inférieur là-bas ne m’intéresse pas… » Voilà qui résume justement l’intention de voyage qui a animé Roland Michaud toute sa vie durant, depuis son premier long voyage jusqu’en Laponie à l’été 1950 alors qu’il n’avait que 20 ans. Cinq ans plus tard, c’est sur les routes de Perse qu’il s’en va vagabonder avec son frère, « fatigués de l’existence routinière, [voulant]* dépasser nos incertitudes et devenir des hommes plus citoyens du monde, plus fraternels.* » S’enchaîne alors la Grèce, Istanbul, Téhéran, Bagdad, Beyrouth… « Le merveilleux dans l’aventure, écrit-il alors à propos de cette période*, c’est que seul le merveilleux demeure. Demain je serai à Marseille, j’ai 25 ans, un frère et pas un sou. Je suis heureux.* » Un an plus tard, il fait son service militaire au Maroc : révélation d’un pays entre beauté et authenticité « qui a su préserver ses traditions, [celles] qui donnent un sens à la vie.* » Un pays qui prendra une importance toute particulière dans son coeur de voyageur car c’est là aussi qu’il rencontre Sabrina, celle qui deviendra **Sabrina Michaud, la femme de sa vie : « *Une alchimie mystérieuse s’accomplira : Sabrina s’occidentalisera, tandis que je m’orientaliserai. Nous nous découvrirons complémentaires et complices. »

Sabrina est originaire de Rabat, orpheline depuis ses 8 mois et elle rencontre Roland alors qu’elle n’a que 19 ans, qui lui demande en premier lieu si elle aime les voyages. Ensemble ils vont déambuler dans les souks, rêver d’Inde, et finalement se marier à l’automne 58 dans la ville d’origine de Sabrina. « Il m’ouvre à la vie » écrit-elle alors éprise.

Après quelques courtes années métro-boulot-dodo à Paris, Roland et Sabrina partent pour une expédition en Afrique en 1961 qui durera dix-sept mois. La Somalie, l’Éthiopie, le Kenya, Zanzibar, le Yémen aussi, qui comble leurs rêves arabiques… Sabrina en revient photographe à son tour. Le couple veut une vie de passion et ne tarde pas à repartir pour l’Asie, qu’ils aiment intensément. L’Afghanistan les attire tout particulièrement. Leurs premiers reportages photo paraissent dans la presse et eux préparent leur voyage qui durera quatre ans et demi, l’expédition Caméléon, avec le cap sur l’Orient et dont ils rapporteront 34 000 diapositives et des souvenirs à n’en plus finir… En 69 naitra leur fils Romain, ce qui ne les clouera nullement à Paris.

La chronologie de leur vie ne compte pas moins de 25 longs voyages en Inde et 14 en Chine, des reportages sublimes en Corée du Sud, au Pamir, en Turquie, au Pakistan, en Mongolie ou même à Jérusalem. Elle témoigne de soixante années d’aventure : "Le but final c’était de s’enrichir au contact des autres, d’acquérir un meilleur art de vivre".

Pas étonnant que l’on ressorte de cet ouvrage grandi, empreint d’une philosophie de vie lumineuse qui nous invite à notre tour à prendre la route pour aller se frotter au monde dans ce qu’il a de plus grand...