Culture

Vrais engagements ou faux discours pour le tourisme durable ?

By Laetitia Santos

Posté le 25 septembre 2012

Une question qui a le mérite d’être posée dans le numéro de rentrée de Trek mag !


La couv’ de septembre de Trek magazine met à l’honneur la Chine, des merveilles du Sichuan comme Jiuzhaigou et Huanglong ou encore Daliang Shan, bastion des minorités. Superbe.

Mais le sujet qui retient l’attention de notre revue de presse ce mois-ci, c’est l’article d’enquête qui se questionne sur comment voyager durable et sur les belles paroles véhiculées par cette branche du tourisme : arguments marketing ou véritables engagements, voilà ce que le sujet essaie de creuser.

On y différencie d’abord voyageur responsable et voyageur solidaire : "Le voyageur responsable sait où il met les pieds et ce qu’il fait. Dans sa relation au monde et à autrui, il sait qu’il ne doit pas faire trop de "bêtises". Alors que chez le voyageur solidaire, on passe un cap : non seulement il essaie de ne pas faire de bêtise mais en plus, il est dans un projet d’amélioration du monde et du statut d’autrui. Ce sont les deux niveaux du tourisme altruiste."

Parmi les altruistes justement, on compte les 13 membres certifiés ATR et les 20 voyagistes membres de l’ATES. Tous tentent de développer leurs actions de solidarité : voyages Main dans la main pour Nomade Aventure, investissement d’une partie du prix de ces voyages dans des projets de développement local à hauteur de 38 000 € en 2011 pour Croq’Nature, distribution de la charte éthique du voyageur pour chacun des membres, compensation carbone de 100% de ses émissions en interne et 20% des émissions clients pour Voyageurs du Monde… Pas de doute, les actions sont bel et bien concrètes.

Et à l’heure où l’Organisation Mondiale du Tourisme prévoit 1 milliard de touristes internationaux d’ici 2020, les initiatives responsables urgent ! Dommage que celles-ci restent encore marginales et ne soient pas un critère de choix prioritaire pour les voyageurs.

"Le voyage doit faire sa révolution où la planète n’y résistera pas…"

A lire également : le superbe dossier sur les 10 plus belles randos à Madère. On a arpenté l’île en janvier dernier aux côtés de Trek Mag et sur la double page d’intro du sujet, la co-fondatrice de Babel - moi ! - grimpe jusqu’au belvédère de la pointe de Sao Lourenço pour ceux que ça intéresse de voir sa ganache en plein effort !

Trek magazine
N°144, Septembre 2012
5,50 € en kiosques