H[art]monie aux Résidences Ouadada !

Babel Plans

Par Laetitia Santos

Posté le 21 décembre 2020

Vous vous rappelez du centre culturel Ouadada que l’on découvrait en 2015 ? Notre adresse coup de cœur à Porto-Novo a bien grandi ! Hélène et Gérard Bassalé proposent désormais 12 chambres au cœur de leur lieu de vie. Plus que jamais un incontournable de la ville.


Quelle ténacité que celle de Gérard Bassalé ! En 2008 sortait de terre le projet de sa vie : le centre culturel Ouadada. Mais ce n’est qu’aujourd’hui, à force de dur labeur et de réveils quotidiens à 5h, que ce bourreau de travail et passionné de patrimoine voit son ambition prendre forme à l'image de ce qui a été rêvé au démarrage. Leur modeste centre culturel des débuts, ils l'ont emmené loin Gérard et Hélène, loin ce petit morceau de terre africaine… Aujourd’hui, en plus des expositions, concerts, contes, formations qui animent l’espace culturel et en font un lieu de référence dans tout le pays, Ouadada possède 12 chambres simples et où il fait bon vivre.

Les chambres star(t) de la capitale !

Un lit double, une moustiquaire, un ventilo et une clim, une salle de bain fonctionnelle et de l’eau fraîche qui s’écoule avec fluidité, une petite terrasse au-devant et une table pour travailler ou bouquiner face au jardin, voilà la simplicité avec laquelle on vit ici. Une simplicité qui colle bien à la vie pittoresque de Porto-Novo tout en offrant un confort qu’on ne trouve finalement que très peu dans la capitale béninoise si on veut l’associer à du charme…

Le charme ici ne manque pas. Il est partout dans ces murs habillés de terracotta qui font l’identité si particulière du lieu, tout en évoquant la terre mère béninoise, qui rougeoie tant elle est chargée de latérite ; il est dans chaque œuvre d’art qui prend place dans le moindre recoin des jardins de Ouadada : ici un masque en matériaux récupérés, là une poterie peinte originaire de Sè, là encore des toiles colorées d’un artiste habitués à exposer en ces murs parmi lesquels Rafiy Okefolahan, Louis Oké-Agbo, Zount, Kiffouly Youchaou ou encore Désiré Dedehouanou ; il est surtout dans la végétation bienfaitrice parfaitement entretenue par Hélène. Bougainvilliers, alocasia, héliconia, hellenia, zamioculcas mais aussi piléa, orchidées et épinards hawaîen flamboyants tout de rouge vêtu, le jardin d’Hélène est une merveille ! Qu’elle défend des arrosages inappropriés de son mari, car si Gérard cumule bien des savoir-faire, l'homme n'aurait semble-t-il pas la main verte ! Il est aussi dans l’immense terrasse panoramique qui prend place au-dessus des chambres et des jardins et offre une vue magistrale sur tout Ouadada.

Une Béninoise au resto-bar(t)

Ce qu’il y a de doux aussi à Ouadada, c’est son restaurant. Quelques plats à la carte avec des produits locaux accomodés au goût de tous : poisson grillé, poulet bicyclette, lapin ou porc, à accompagner au choix de riz, d’alocco, de semoule ou de légumes sautés.

Là aussi, les assiettes sont simples mais savoureuses et l’environnement une fois de plus contribue à lui conférer toute sa saveur. On déguste tout cela sous le patio principal de Ouadada, celui des origines, ouvert aux vents, et on s’enchante du tintennement des noix de wawa avec lesquelles Gérard a astucieusement constitué des rideaux qui dansent au vent.

Au service, Albertine ou Romuald, toujours là pour vous servir avec gentillesse. Un autre coup de cœur, les jus d’ananas frais et mousseaux servis chaque matin. Rien de tel pour démarrer la journée avec panache avant d’aller se fondre dans l’ambiance si spéciale de la capitale béninoise…

Centre Culturel, Artistique et Touristique OUADADA
Coordonnées

(+ 229) 20 08 26 10 / 95 40 17 14 / 95 50 50 48

[email protected]

http://www.ouadada.com/

Quartier Tokpota 1, rue 1644, Porto-Novo, BJ