Slow tourisme

Glossaire

Par Babel Voyages

Posté le 26 octobre 2020

Le slow tourisme, c'est un voyage où l'on prend le temps. On privilégie la mobilité douce, on arrête de courir et de vouloir tout voir à tout prix, on ralentit la course effrénée de la vie, on se déconnecte... ouf, voilà qui fait un bien fou !


Le slow tourisme est un nouveau concept de voyage qui s’inspire du slow food, un mouvement incitant les gens à réapprendre à manger et à redécouvrir les plaisirs de la table pour faire face à la malbouffe et au fast-food.

Il s’agit de prendre le temps de découvrir une destination, d’apprécier les paysages, en privilégiant notamment des destinations proches et des moyens de transports moins polluants.

Le slow tourisme est de plus en plus tendance. Nombreux sont les gens qui aujourd’hui, deviennent des adeptes du tourisme lent. Leur philosophie est bien simple : ils ont décidé de s’accorder du temps, de se reposer, de ne plus passer leurs vacances dans le stress des transports et d’arrêter de faire la course aux musées sous prétexte qu’il ne faut rien rater. Pratiquer le slow tourisme, c’est profiter pleinement du voyage, sans avoir un programme strict établi à l’avance et des horaires à respecter à tout prix.

Ce type de tourisme, plus authentique, permet de vivre au plus près de la population locale et d’en apprendre davantage sur elle. Le but étant de s’imprégner le plus possible du lieu que l’on visite, en évitant les bains de foule, et en choisissant des circuits moins empruntés.

Choisir de voyager en vélo, en train, en roulotte, à cheval, en bateau, en mobylette, permet de redécouvrir le monde qui nous entoure et de ne plus le laisser défiler à toute vitesse sous nos yeux sans en apprécier sa richesse.

Certains choisiront toutefois de pratiquer le slow tourisme dans des destinations plus éloignées nécessitant de prendre l’avion. Rien ne vous empêche, donc, de prendre un billet d’avion vers le Canada par exemple, et d’y pratiquer une fois sur place le slow tourisme. Vous découvriez à votre rythme des paysages grandioses et vivrez au plus près de la nature. Prenez le temps de créer des liens avec la population locale en choisissant, par exemple, un hébergement chez l’habitant, vous en apprendrez bien plus que de séjourner dans l’hôtel d’une grande chaîne internationale.

Que ce soit à côté de chez vous ou bien à l’autre bout du monde, on vous invite à pratiquer le slow tourisme et à retrouver le temps de prendre du temps...